Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 12:33

Début avril 204, le CESER (conseil économique, social et environnemental) de la Région Midi-Pyrénées a demandé à Jean-Michel Lucas son sentiment sur "les inégalités d’accès du plus grand nombre à la culture".

Il a synthétisé son intervention dans la note publiée ici qui prolonge l’intervention qu'il avait faite devant le CODEV (Conseil de développement) de la Métropole de Toulouse le 20 janvier 2014". 1er avril 2014.

 

* * * *

Dans les fonctions que j'ai exercées au ministère de la culture, j'ai longtemps formulé les questions de politique culturelle dans des termes identiques aux vôtres : comment la culture devient un facteur de cohésion sociale, comment éliminer les freins à l'accès à la culture ? Comment réduire les inégalités culturelles et lutter contre les exclusions par la généralisation de l'éducation artistique à l'école ? Comment favoriser l'épanouissement personnel et collectif , la citoyenneté, le vivre ensemble ?

Puis, avec l'expérience, je vous avoue que le doute l'a emporté. La liste des impasses s'étant allongée, j'ai fini par abandonner totalement cette conception des enjeux culturels publics en société de liberté.

Mais, comme vous m'avez invité à intervenir devant vous, je trouverais bien déplacé de porter des jugements critiques sur votre conception des relations inégalitaires entre culture et société. Surtout en un quart d'heure d'exposé. Je préfère vous dire comment je pose aujourd'hui cette question et quelles conséquences j'en tire pour définir les responsabilités culturelles publiques prioritaires dans une société plus juste.

* * * *

Preuve à l'appui, parmi d'autres éléments bien connus de ceux qui suivent le patient travail du Dr Kasimir Bisou, une référence trouvée hors de nos frontières (1).

* * * *

Si cette perspective vous parait fumeuse, quoiqu'elle soit bien ancrée dans l'expérience de l'éducation populaire, regardons ensemble la loi belge sur les centres culturels que j'ai évoquée plus haut : en Belgique, la mission qui justifie le soutien financier public à ces « professionnels des centres culturels est de « contribuer à l'exercice du droit à la culture des populations dans une perspective d'égalité et d'émancipation, » en augmentant « la capacité d'analyse, de débat, d'imagination et d'action des populations du territoire, notamment en recourant à des démarches participatives ». C'est bien là une mission cohérente avec la définition humaniste de la culture et qui conduit les centres culturels à contribuer à l'exercice de l'ensemble des droits culturels par tous et pour tous, dans le respect de l'ensemble des droits humains » Encore une fois, c'est la DUDH de 1948 qui est la référence de cette politique d'actions culturelles subventionnées au nom d'une société plus juste. Mais c'est en Belgique !

* * * *

(1)

Sur la situation belge on peut lire la contribution de Jean-Louis Genard (Université libre de Bruxelles Jean-Louis Genard est philosophe et docteur en sociologie).

Démocratisation de la culture et/ou démocratie culturelle? Comment repenser aujourd’hui une politique de démocratisation de la culture?

La Communauté française de Belgique a développé, dès les années 60 du siècle dernier, des politiques culturelles spécifiques sous l’horizon de la tension entre démocratisation de la culture et démocratie culturelle. Ce choix, très innovateur pour l’époque, contrastait fortement avec les politiques de démocratisation de la culture initiées en France par Malraux. Le texte s’interroge sur les avancées mais aussi les impasses auxquelles a mené cette politique en particulier en raison des interprétations sousjacentes qui étaient données à l’époque du mot des termes « culture » et « art ». Au regard de ce bilan, il réfléchit ensuite à ce que pourrait ou devrait être aujourd’hui une politique de démocratisation de la culture, suggérant une réécriture profonde des relations entre culture et éducation, ainsi que le développement de politiques culturelles assumant les exigences liées à la conception de la culture héritée de la modernité, et centrée sur les exigences d’expressivité et d’émancipation.

* * * *

Télécharger la note de Jean-Michel Lucas

Télécharger la contribution de Jean-Louis Genard.

 

vintage 78 

 

      › Sur ce blog, voir aussi la page :

 

Création sociale et innovation culturelle.

 

 

 

scoop new 91

 

You are a giant among curators. Congratulations on leveling  politiques culturelles up to Gold!

Tweet this


Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez ici.

 

et cliquez ici pour consulter les autres flux Scoop It auxquels je suis abonné.

 

 

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 

 

Le fil du "Wiki" édité par le  CNFPT


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda

 

WWW-CD.ORG  la veille des arts vivants, politiques publiques de la culture, développement culturel durable, informatique et outils de communication.

 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586


 Nous vous recommandons de reporter ce numéro dans la zone du titre pour faciliter son exploitation par les moteurs de recherche.

  Cordialement

 Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les pages  du Centre ISSN France :
http://www.bnf.fr/fr/professionnels/issn_isbn_autres_numeros.html

 

  expert public

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Ebuzzing - Top des blogs

          Share

Retrouvez moi sur Google +

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...