Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 10:01

Les informations qui suivent n'ont pas nécessairement de rapports entre elles et les différences de point de vue peuvent éventuellement alimenter le débat...


 

Sur le blog Vincent Moisselin Créateur de culture (c'est son nom), deux billets qui, ne manquent pas d'intérêt.


 

La réforme territoriale du point de vue de la culture.
Du point de vue des politiques culturelles,  les annonces du nouveau premier ministre  dans le cadre de son discours de politique générale, à propos de la réforme territoriale,  suscitent l’inquiétude.  Car, dans une même affirmation, la suppression des départements, le regroupement des régions, et la disparition de la clause de compétence générale pourraient être lus comme la fin prévisible de ressources publiques importantes en faveur des politiques culturelles territoriales.
La recherche d’économie est une chose, la simplification administrative évidemment nécessaire en est une autre, mais la survie du modèle public de la culture en France, doit également rester un enjeu  majeur. Je fais partie de ceux qui pensent que toute réforme territoriale doit réinventer simultanément le  financement public de la culture, lequel  ne peut reposer sur les seules villes  qui n’auront évidemment pas les moyens de compenser les crédits manquants des départements et des régions.

http://vincent-moisselin.fr/la-reforme-territoriale-du-point-de-vue-de-la-culture/

De la clause de compétence générale… à la compétence culturelle obligatoire
Et si, profitant du débat ouvert par le Premier ministre annonçant une réforme énergique de l’organisation des collectivités territoriales, nous en profitions pour avancer des propositions un peu fortes, fondées sur l’expérience, sans nier les nécessités de certaines évolutions institutionnelles.
La suppression de la clause de compétence générale fait peur aux opérateurs culturels, car le meilleur des politiques publiques est né du multi financement entre les collectivités et l’Etat au service de projets culturels. Cela inquiète également du fait que les collectivités territoriales, et particulièrement les départements – dont le Premier ministre a annoncé la disparition au plus tard en 2021 – sont des financeurs importants des politiques culturelles. Qui les remplacera s’ils disparaissent ?

http://vincent-moisselin.fr/clause-competence-generale-competence-culturelle-obligatoire/

* * * *

Sur le site d'Arcadi, une page à suive : les actualités des ressources documentaires.

 

Ressources documentaires : sélection du mois d’avril

Dans le cadre de sa mission de ressources documentaires, Arcadi Île-de-France vous propose une sélection d’informations relatives au secteur culturel : études, rencontres professionnelles...

COMPTES-RENDUS, NOTES DE SYNTHÈSE, RAPPORTS ET PUBLICATIONS


2e université Faire ensemble 2020 : compte-rendu
Organisée par la Fonda (fabrique associative) les 28 et 29 novembre 2013, la 2euniversité Faire ensemble 2020 a réuni 250 participants, principalement des acteurs associatifs mais aussi des entreprises, des collectivités locales, des chercheurs, etc. Dans une démarche de prospective, elle visait à mettre en lumière des évolutions structurantes pour l’avenir, favoriser le dialogue autour d’enjeux de société et partager l’expérience d’acteurs ayant su intégrer le changement dans leurs modes de pensée, d’intervention et de partenariat. De nombreuses initiatives laissent entrevoir les visages d’une société en devenir, plus inclusive, soucieuse du respect de l’environnement et de l’épanouissement de chacun, ouverte sur le monde, interconnectée, engagée, intergénérationnelle et fondée sur des alliances pluri-acteurs. 

Télécharger le compte-rendu

* * * *

 

Pour un renouveau des politiques publiques de la culture, avis du Cese : note de synthèse
(Conseil économique, social et environnemental), section de l’éducation, de la culture et de la communication (8 avril 2014 )
La France est riche de son paysage artistique et de la vitalité de ses créateurs. Pourtant, malgré la densité et la pluralité des politiques publiques, des inégalités économiques, sociales et culturelles subsistent et des déséquilibres nouveaux apparaissent, en particulier à l’ère du numérique. Le Cese préconise une réforme profonde de nos systèmes de régulation publique dans le spectacle vivant, le cinéma et l’audiovisuel et formule des propositions. 

Télécharger la note de synthèse

* * * *

 

Rapport de l’Observatoire de l’égalité femmes / hommes dans la culture (mars 2014)
La deuxième édition de l’Observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture et la communication fait le point sur la situation au terme d’une année au sujet de l’administration du ministère et des institutions culturelles et les médias ; il s’enrichit également de données nouvelles dans les champs du cinéma, de la presse, de l’édition et du patrimoine. Ce rapport décrit l’ensemble de ces inégalités et propose un spectre d’indicateurs riche, qu’il est possible de suivre annuellement.
Télécharger le document

* * * *

 

Les dépenses culturelles des collectivités territoriales en 2010, Jean-Cédric Delvainquière, François Tugores, Nicolas Laroche et Benoît Jourdan : publication du Deps, collection Culture chiffres (mars 2014)
En 2010, les dépenses culturelles des collectivités territoriales (régions, départements, communes de plus de 10 000 habitants et leurs groupements, DOM compris) se sont élevées à 7,6 milliards d’euros, soit 118 euros par habitant. Les communes et leurs groupements assument près des trois quarts de ces dépenses, les départements 18% et les régions 9%. Ces dépenses représentent en moyenne une part plus élevée des dépenses totales des communes et de leurs groupements que de celles des régions et des départements.

> Télécharger l’étude et la synthèse

* * * *

 

Les Contrats de développement territorial (CDT) à l’heure du Grand Paris : une dynamique en marche, Note rapide Territoires, n° 650 : publication de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme – Île-de-France (mars 2014)
Placer les territoires au centre de la stratégie de développement du Grand Paris : c’est l’enjeu des contrats de développement territorial mis en place depuis trois ans. Au moment où la création de la métropole du Grand Paris vient d’être actée, les 21 CDT engagés deviennent des références incontournables.
Télécharger le document

 

* * * *


 

 

 

 

 

Le Scoop' IT de Laurent Gayme signale cette intéressante interrogation qui porte sur les dynamiques hégémoniques dans la culture populaire

* * * *

Deux laboratoires (de l’université Paris 8 et de l’université de Lausanne) lancent un appel à communication intitulé : « Les dynamiques hégémoniques dans la culture populaire ». Cette proposition, qui débouchera sur une journée d’étude organisée en octobre 2014 à Paris, a le mérite de nous inviter à tenter de mieux cerner et définir une notion particulièrement vague à propos de laquelle l’appel à communication que nous reproduisons ci-dessous fournit une bibliographie et quelques pistes de réflexion. À la lecture de ce texte, une intuition se fait jour : plutôt que de penser la « culture populaire » au regard d’une opposition entre culture « illégitime » et « légitime » (ou « dominante »), ne s’agit-il pas plutôt de s’interroger sur le rapport entre la « culture populaire » et la notion « d’industrie culturelle ». Pour le dire autrement, le « populaire » est-il toujours « industriel » et soumis à un mode de production de la culture soucieux de diffuser largement et rentabiliser ses productions ? La réponse n’a rien d’évident et elle nous invite dans tous les cas à prendre certaines distances vis-à-vis de certaines théories du « populaire », ou du moins de « l’ordinaire » : Michel de Certeau désignait par exemple celui-ci sur le mode de l’usage, comme un ensemble de procédures se proposant d’employer des produits ou biens culturels issus d’un ordre « dominant ». « Populaire » pouvait alors désigner un mode d’appropriation ; mais un « populaire » entendu comme « une arme aux mains des industries culturelles, à la fois commerciale et idéologique » devrait à l’inverse être entendu comme un genre, un certain type de produits culturels, peut-être conçus à des fins et selon des moyens bien précis.

http://graphique.hypotheses.org/199

* * * *

Culture populaire, c'est aussi le thème du consistant dossier du dernier numéro du Bulletin des bibliothèques de France

Entre autres signatures : Olivier Donnat

Le populaire à l’épreuve de la diversité culturelle

La diversification des pratiques et des contenus culturels ne semble pas avoir favorisé la démocratisation de l’accès à la culture : le rejet de la « culture cultivée » s’est au contraire accru dans les milieux populaires, tandis que la culture populaire demeure tenue à distance par les milieux diplômés malgré une revendication d’éclectisme désormais légitimé, « branché », mais dans lequel se glisse en réalité un véritable rejet du populaire.


 

Anne-Marie Bertrand

La lecture, populaire ?

Après des années de méfiance au cours desquelles la lecture n’était pas conseillée pour le peuple dont on attendait surtout une docilité sociale et politique, le paradigme s’est inversé dans les années 60 dans une perspective émancipatrice, puis dans une sorte d’impératif de culture : voilà qu’il faut lire à tout prix ! Quel rôle les politiques publiques et les bibliothèques ont-elles joué et jouent-elles désormais dans l’accès réel du plus grand nombre à la lecture, dans un contexte technologique en pleine mutation ?


 

Et on peut lire en ligne le très beau texte d'introduction : UN LIEU À PART

de PIERRE BERGOUNIOUX

 

 


 

 

vintage 78 

 

      › Sur ce blog, voir aussi la page :

 

Création sociale et innovation culturelle.

 

 

 

scoop new 91

 

You are a giant among curators. Congratulations on leveling  politiques culturelles up to Gold!

Tweet this

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez ici.

 

et cliquez ici pour consulter les autres flux Scoop It auxquels je suis abonné.

 

 

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr

 

Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel

 

Les net-actualités sur le site d'Arteca 

 

Le fil du "Wiki" édité par le  CNFPT

 

Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)

 

Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda

 

WWW-CD.ORG  la veille des arts vivants, politiques publiques de la culture, développement culturel durable, informatique et outils de communication.

 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586


 Nous vous recommandons de reporter ce numéro dans la zone du titre pour faciliter son exploitation par les moteurs de recherche.

  Cordialement

 Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les pages  du Centre ISSN France :
http://www.bnf.fr/fr/professionnels/issn_isbn_autres_numeros.html

 

  expert public

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Ebuzzing - Top des blogs

          Share

Retrouvez moi sur Google +

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...