Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 09:35

L'avant dernière note de ce blog rendait compte (de nouveau) de l'étude de l'Observatoire des politiques culturelles sur la participation à la vie culturelle.

 

 

 

Droits culturels (études de cas)

°

Peu après, dans la même perspective, je reproduisais une tribune intitulée On est un certain nombre

 

Parmi les signataires de ce texte on retrouve deux des trois projets étudiés de manière approfondie dans un mémoire de master dont Jean-Michel Lucas m'a signalé l'existence (qu'il en soit publiquement remercié ainsi que le Dr Kasimir Bisou).

 
Droits culturels (études de cas)

°

 

 

 

SOMMAIRE

 

 

 

 

 

INTRODUCTION.

 

 

I.) DU DROIT À LA CULTURE AUX DROITS CULTURELS : LES ARTS DE LA RUE

À TRAVERS L’ÉVOLUTION DES POLITIQUES CULTURELLES EN FRANCE

 

1) La démocratisation culturelle, un modèle à l’œuvre depuis cinquante ans

 

2) Les droits culturels : pour une refondation des politiques culturelles et un nouvel élan pour le secteur des arts de la rue 

 

3) Derrière Le Hublot, Pronomade(s) en Haute-Garonne et l’Usine: trois projets culturels distincts, une même volonté d’inscription territoriale 

 

 

II.) LES ENJEUX DÉMOCRATIQUES DE LA PARTICIPATION : LES PROJETS CULTURELS PARTICIPATIFS COMME OUTILS DU MIEUX VIVRE ENSEMBLE ? 

 

1) Typologie des projets participatifs : un seul terme, de multiples réalités 

 

2) Des effets proportionnels aux degrés d’implication : de l’instrumentalisation à l’émancipation des participant-e-s

 

3) La co-construction : une méthode complexe mais nécessaire pour répondre à

l’exigence démocratique des projets culturels

 

 

III.) LES DROITS CULTURELS : UNE BALISE INDISPENSABLE POUR LA MISE EN

ŒUVRE DES PROJETS PARTICIPATIFS

 

1) Les incidences esthétiques des projets participatifs sur la création artistique

 

2) Bousculer les représentations et faire évoluer les pratiques professionnelles.

 

3) Le droit de participer à la vie culturelle: une « responsabilité partagée » .

 

 

CONCLUSION 

 

 

BIBLIOGRAPHIE THEMATIQUE

 

 

TABLE DES ANNEXES  

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous mettre en appétit...

 

Les incidences esthétiques des projets participatifs sur la création artistique.

« Celui qui, souvent, a choisi son destin d’artiste parce qu’il se sentait différent, apprend bien vite qu’il ne nourrira son art, et sa différence, qu’en avouant sa ressemblance avec tous. L’artiste se forge dans cet aller-retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s’arracher. » Albert Camus.

 

Le rôle de l’artiste et la place de la création dans notre société en débats

Même si l’on peut considérer que les arts de la scène sont par essence participatifs, parce qu’ils ne prennent vie que devant un public, les démarches de créations partagées donnent lieu à des modes de production et de diffusion coopératifs inédits qui remettent en cause le mythe de l’artiste-créateur bohème, isolé du monde.

Alors que l’acte créatif est traditionnellement l’expression singulière et subjective d’un individu, les projets participatifs exigent une forme d’altruisme de la part des artistes, dont l’intérêt ne se porte plus uniquement sur l’œuvre mais également sur les personnes impliquées dans sa démarche artistique

 

°

Tout au long de son mémoire, Vanessa Bérot, à propos de ce que le sociologue diagnostique comme convention d'originalité cite à maintes reprises Philippe Henry : il a été rendu compte de ses travaux ici même et assez souvent (voir, par exemple

 

Effet de créativité universitaire un peu étrange, il apparaît tantôt sous le nom de Philippe Henri, tantôt sous celui de Philippe Henry. 

Lequel des deux est un pseudonyme, on ne sait. 

 

N'empêche, à partir de ces trois études de cas très documentées, le lecteur révisera ses connaissances sur les droits culturels, les contributions de Jean-Michel Lucas (autre auteur abondamment cité) et le travail des défricheurs et autres pionniers, par exemple :

 

Bousculer les représentations et faire évoluer les pratiques professionnelles

« Observer une situation au regard des droits culturels, c’est déjà les mettre en œuvre. » Patrice Meyer-Bisch

 

Sortir de la logique événementielle pour inscrire la culture au cœur du développement durable

« Un équipement culturel du 21ème siècle est un lieu de vie qui respire en même temps que la ville sur laquelle il est implanté et au même rythme que ses habitants. Il est à leur côté, avec eux. » Francis Peduzzi

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586
 

Télécharger le mémoire de Vanessa Bérot.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...