Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 10:49

Certains lecteurs de ce blog ses sont interrogés sur ce passage d’une récente note intitulée Culture et politique un moment historique ? :

 

Laissons, de côté les pseudo-révélations d'un site complotiste selon lequel et cet appel et la « saisie de la balle au bond » par la ministre n'ont rien d'un événement imprévu mais relèvent plutôt d'un habile coup de théâtre préparé de longue main avec l'aide d'un vieux routier du milieu dont les responsabilités longtemps exercées ont permis de connaître bon nombre des 20 du Groupe et de leur suggérer cette sorte de « fédération ». Le ministère aurait en sous-main suivi l’affaire, le cabinet de Fleur Pellerin allant jusqu'à appeler au téléphone les intervenants de ces biens nommées Biennales du spectacle pour connaître la teneur de leurs prises des parole.


 

 

Le sommaire de le récente Lettre d'information « Culture » du groupe Territorial (N°454 - 01/02/2016) les éclairera peut-être : 

 

Le discours de Fleur Pellerin aux BIS sur « l'urgence de l'essentiel »...

 

L'Appel de Nantes initié par Fabien Janelle : 20 associations professionnelles du spectacle vivant se rassemblent pour porter une parole commune.

(…)

Pour en finir avec cet événement auquel je n'ai malheureusement pas assisté, je renvoie à Bruno Caillet pour son remarquable compte-rendu sur le site artishoc.

 

Extraits :

Deux jours au BIS, Salon nantais dédié aux professionnels du spectacle vivant, c’est généralement dur pour les jambes. Cette année, l’ambiance était aussi douloureuse pour le moral.

Lors des échanges publics, un sévère constat de crise partagé par les professionnels. Crise des publics, crise dans les relations avec les tutelles, crise amplifiée par le numérique.
Dans les travées du Salon, les marchands dénoncés à l’étage sont rois. Des innovations techniques sont présentées. Certaines visent désormais « une économie de l’attention » et s’inscrivent à l’inverse d’une politique culturelle plurielle. 
Contre cette crise, de premières alternatives émergent, celle de la ministre annonçant des assises pour la culture dans tous les territoires et celle de « l’appel de Nantes ».

(…)

L’appel de Nantes et les annonces de la ministre.

En ouvrant, « des assises de la culture, dans tous les territoires », la ministre a rebondi sur l’appel de Nantes cosigné par l’ensemble des associations d’institutions et de compagnies françaises, se refusant à : « laisser les marchands s’emparer du secteur culturel ».

Nous pourrions sourire à cet énième appel au changement si le constat n’était pas si grave et si les dites institutions ne proposaient pas dans cet appel de « ré-interroger le sens de leurs missions (…) de réfléchir sans corporatisme, sans posture, dans le sens de l’intérêt général». De manière transversale et ouverte, l’appel est fait à « promouvoir des formes nouvelles et collaboratives ». La démarche ne peut donc être qu’encouragée.

Acte manqué de ce qui allait se dire ces deux jours durant, artishoc, la plate-forme coopérative d’acteurs culturels sur internet, a proposé #EmotionPublic. Préparant l’entre-deux tours des prochaines présidentielles, cette plate-forme démarre la collecte de témoignages de femmes et d’hommes pour qui un spectacle a changé quelque chose dans leur vie. Aux statistiques, démonstrations et revendications d’acteurs culturels qui accompagneront la présence probable du FN au second tour, #EmotionPublic propose en lien l’expérience pour la nécessaire sauvegarde d’une culture plurielle. A sa façon,#EmotionPublic se propose de «remettre l’humanité et le sensible au Coeur du débat public ».

© Bruno Caillet
artishoc.com

Accéder à l’intégralité de l’article.

 

En contrepoint de l’appel du Groupe des 20, cité plus haut, je rappelle le manifeste qui souhaite faire bouger les lignes, déjà cité ici, je crois, On est un certain nombre et qui commence ainsi :

 

Nous mettons en œuvre des projets artistiques ancrés dans la vie de nos territoires. Nous les élaborons avec des artistes en y associant une grande diversité de partenaires institutionnels, d’acteurs associatifs et militants, d’habitants. Ceux et celles à qui nous nous adressons portent et font le sens de ces projets, parce qu’ils en sont avec nous les acteurs

Je me suis livré à l’exercice qui consiste à transformer leurs convictions et engagements d’acteurs artistiques et culturels en principes d’action pour les puissances publiques (en italique, leur manifeste, en gras : les engagements souhaitables, à mon sens, des acteurs publics).

Ça donne à peu près ceci.

Nous mettons en œuvre des projets artistiques ancrés dans la vie de nos territoires. Nous les élaborons avec des artistes en y associant une grande diversité de partenaires institutionnels, d’acteurs associatifs et militants, d’habitants. Ceux et celles à qui nous nous adressons portent et font le sens de ces projets, parce qu’ils en sont avec nous les acteurs. La dimension de ces projets dépasse l’expérience esthétique du spectateur et l’expérience artistique de l’amateur.

Privilégier dans le cahier des charges des institutions, les délégations de service public ou dans les appels à projets, les démarches capables de faire bouger les lignes de partage entre l’expérience esthétique du spectateur et l’expérience artistique de l’amateur.

(...)

Le monde culturel doit s’emparer de ces questions (développement soutenable, aspiration à une participation plus active des citoyens à la vie et aux décisions publiques, urgence d’agir contre la persistance et le renforcement des inégalités, maintien du lien entre les générations, devenir des territoires délaissés.) pour en faire des aires de création, de réflexion, de confrontation et de partage de pratiques artistiques et démocratiques.

Susciter, identifier, soutenir les lieux, groupes et projets capables de construire des aires de création, de réflexion, de confrontation et de partage de pratiques artistiques et démocratiques.

Cette démarche conduit à modifier les logiques de production, de diffusion et de médiation trop souvent dissociées. Les notions d’œuvre et d’action culturelle s’en trouvent bousculées et repensées. L’exigence artistique se conjugue avec l’exigence relationnelle. Le faire ensemble devient la condition du vivre ensemble.

Réviser les règlements d'intervention de la collectivité à partir d'un diagnostic éclairé des logiques économiques de la production de biens symboliques en traitant conjointement les logiques de production, de diffusion et de médiation, le soutien à la création et à l’action culturelle, l’exigence artistique et l’exigence relationnelle.

Présence artistique durable sur un territoire, développement culturel en milieu rural et urbain, actions hors les murs, créations partagées, hybridation des problématiques artistiques et sociétales, éducation artistique et culturelle, toutes ces propositions doivent sortir de leur statut expérimental et cesser d’être cantonnées au volet social d’une programmation dans un système culturel qui resterait inchangé dans sa hiérarchie et ses priorités.

Refonder l'action publique en rompant résolument avec la relégation au second plan des « volets » territoriaux, sociaux, éducatifs d’une programmation dans un système culturel qui resterait inchangé dans sa hiérarchie et ses priorités.

(…)

Mettons ces questions au cœur de la réflexion sur les politiques culturelles de demain. Inventons des espaces de mutualisation d’expériences similaires. Incitons les partenaires publics à prendre en considération ces mutations, à légitimer ces démarches, à réfléchir avec nous aux nouveaux indicateurs de développement, de bilan et d’évaluation qui pourraient être inventés à partir de ces expériences.

Le partage des cultures, des arts et du sens est à ce prix.

 

Annexe.

Sur la scène du Grand auditorium de la Cité des Congrès de Nantes, Jean Louis Bonnin, consultant, ancien directeur de la culture de la ville de Nantes et ancien directeur de scène nationale, partage ses idées et ses visions innovantes aux BIS 2016.

C'est ici.

 

 

 
Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.

¤

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualité

Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.

¤

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualité

annuaire blog Ebuzzing - Top des blogs

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...
  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...