Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 15:29

Des nouvelles formes de coopération et de mutualisation sont indispensables. Il faut les inventer. Et il faut le faire maintenant. Car la montée des populismes fait peser sur notre société un risque colossal. Un risque qui pourrait nous entraîner dans une régression d’une violence intercommunautaire et intergénérationnelle dont on n’a pas idée.

L'Institut de coopération pour la culture à Avignon

¤

L’Institut de Coopération pour la Culture, aux travaux duquel je m'enorgueillis de participer présentera les premières avancées de ses réflexions à la Maison Jean Vilar d’Avignon, le 18 juillet prochain.

 

A cette occasion, Le journal La Terrasse à réalisé un focus sur nos travaux de ces quatre dernières années qui visent à faire émerger de nouvelles perspectives pour l'action publique susceptibles de faire face – dans une perspective humaniste – aux mutations de notre société.  Extraits de la présentation de l’Institut de Coopération pour la Culture par deux de ses fondateurs :

 

Le constat

Nous vivons depuis quelques années un mouvement de bouleversement général de notre société. Cette transformation est aussi importante que la deuxième ou la première révolution industrielle. Tout est actuellement en train d’être remis en cause. La culture, bien sûr, n’échappe pas à cela. Partant de ce constat, notre démarche vise à réfléchir à la possibilité de reconfigurer l’action publique et le rapport de cette action avec la société civile.

 

La méthode

L’idée n’est vraiment pas de nous enfermer dans une discussion de laboratoire entre sachants, mais de « faire expérience autour d’expériences » qui sont menées ici ou là. A travers une discussion collective, nous essayons donc de décrypter ces projets à travers leurs tenants et leurs aboutissants. Dans le moment de bascule que nous vivons, plus personne ne prend le temps d’explorer et de problématiser les choses. C’est ce que nous souhaitons faire, afin d’essayer d’enrayer un déficit qui provient pour partie d’une puissance publique qui a de plus en plus de mal à appréhender les différentes réalités des territoires et les initiatives citoyennes qui s’y développent.

 

© propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat pour le Journal La Terrasse.

En savoir plus

 

En contrepoint, l'analyse de trois membres de l’Institut de Coopération pour la Culture

Une artiste.

 Il est devenu nécessaire d’investir autrement dans la culture. Cela pour retrouver un lien de cohésion sociale et de culture humaniste. Les travaux que nous effectuons à l’I.C.C. tendent à ouvrir des voies de réflexion pour savoir comment il est possible de réinvestir le champ culturel en recréant du lien, en retrouvant l’idée du bien commun, l’idée du “construire ensemble”. Pour cela, il faut ré-explorer les projets de territoire, redonner une définition à ce que doit être un lieu culturel, recréer les liens artistes/publics…

 

©Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat, pour le journal La Terrasse.

En savoir plus.

 

Un directeur de la Scène nationale

Au moment où l’on assiste à une mutation des pratiques artistiques et culturelles, ce secteur a autant besoin de réflexion et d’opportunités d’expérimentation que de ressources budgétaires diversifiées. C’est aussi le moment pour les Collectivités territoriales et l’Etat de trouver un nouveau cadre de collaboration et de redéfinir des modalités d’intervention. Face aux modes de vie d’aujourd’hui, l’art et la culture sont plus que jamais nécessaires. Parce qu’ils offrent un contrepoint irremplaçable à l’emprise du virtuel sur nos vies. Ils sont le lieu d’une expérience esthétique unique à échelle humaine, dans une proximité précieuse. C’est dans ce contexte de refondation que s’inscrit ma participation aux travaux de l’I.C.C. Je trouve dans cette activité une ressource intellectuelle collaborative supplémentaire, pour de nouvelles dynamiques de réflexions. 

 

©Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat, pour le journal La Terrasse.

En savoir plus.

 

Un directeur général d'une communauté d’agglomération

La première démarche de l’I.C.C. a été de se mettre en situation de pouvoir décoder ce qui se passe. Pourquoi en est-on là ? Qu’est-ce qui se joue aujourd’hui ? Comment peut-on inventer un nouveau système pour régénérer le système actuel, qui s’est épuisé ? L’idée est de sortir du passé regretté d’un âge d’or révolu pour aller vers un futur désirable. Je crois qu’il faut abandonner nos réflexes pavloviens, nos logiques corporatistes pour nous mettre à l’écoute des bruits de la société. A partir du moment où l’on parle d’argent public, il est important que l’on puisse s’interroger sur la notion de partage et que l’on veille à ne pas créer plus d’inégalités qu’il en existe déjà. Ce qui implique de sortir d’un schéma national pour élaborer des politiques diversifiées correspondant aux réalités de chaque territoire. 

 

© Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat pour le journal La Terrasse.

En savoir plus.

 

 

Voir aussi l'Institut de coopération pour la culture sur La Cité de sens.

Institut de coopération pour la culture.

 

Oser d'autres possibles dans les politiques culturelles.

 

Quel (s) référentiel (s) pour les politiques culturelles ?

 

Institut de coopération pour la culture #5

 

De la clarté des principes à l'incertitude des réformes.

 

Politiques culturelles : éloge de la complexité.

 

L'économie des biens symboliques.

 

Scène nationale et droits culturels.

 

 

L'Institut de coopération pour la culture à Avignon

¤

L'Institut de coopération pour la culture à Avignon

¤

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France.

Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Jack Ralite : histoire culturelle et politiques de la culture.
    Le 12 octobre 2016, le Laboratoire du Changement Social et Politique (axe « Art, culture et politique ») et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication inauguraient une première Journée Diderot « Culture et Politique » du Master...
  • Histoire culturelle et questions de genre
    En ces temps où s'accentue l'exploration des modalités sans cesse renouvelées de la domination masculine, je livre aux lecteurs de la Cité des sens le texte intégral de cette ancienne mais remarquable enquête scientifique dont voici un extrait. Question...
  • Le vivant spectacle du sexisme ordinaire
    « Monde de la culture » et harcèlement sexuel : la violence masculine n'est pas soluble dans "l'artistique" ou #balayedevantlaportedetoninstitutionlabellisée. Notes publiées une première fois en avril 2011 et mai 2016 (La Cité des sens est une veille...
  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...