Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 08:40

 

Il y aura bientôt un mois, dans un post de ce blog intitulé Culture : labels, nominations et entre soi, je citais un billet publié dans La Tribune par Jérôme Impellizzieri :

Culture, pour en finir avec les ravages de l'entre soi.


 

La reproduction socio-culturelle a rarement été aussi forte qu'aujourd'hui. Les enfants de, les cousins de, les nièces et neveux de.... Les groupes de copains de lycée... forment la plupart du personnel politique, culturel... et même enseignant. Pour caricaturer, on pourrait dire que le monde du travail se divise en deux catégories : ceux qui peuvent être cooptés, et ceux qui sont condamnés à chercher.

(…)

Prenons la culture. Les organigrammes des lieux de fabrique et/ou de diffusion, particulièrement ceux qui sont labellisés, les organigrammes ministériels, d'office publics, les plateaux des théâtres, les génériques des films, sont remplis de cette endogamie, de cet entre-soi.

Lire l'intégralité de cette tribune dans La Tribune.


 

Il y a une semaine avait lieu, au Théâtre de l’Épée de Bois la Rencontre « État d’urgence culturelle : on continue à parler ? »

Débattre, échanger des idées, rencontrer des acteurs culturels et artistiques avec lesquels mener des actions, rechercher ensemble des solutions pour l’avenir et construire de nouveaux outils : une grande conversation sur les enjeux actuellement portés par l’art et la culture.
Organisée par Cassandre/Horschamp en partenariat avec Arcadi Île-de-France.


 

Sur son blog, l'une des responsables historiques de Cassandre/ Hors Champ, Valérie de Saint Do revient, non sans une certaine amertume sur la façon dont s’est déroulée cette rencontre.

On continue à parler… Et à gémir, monologuer, radoter.

Ou pourquoi les anciens combattants de l’art et la culture sont totalement largués. 

(…) Mauvaises habitudes et réflexes conditionnés reviennent vite, hélas (…) la majorité des orateurs se révèlent incapables, dans une conversation, de renoncer aux numéros d’étalage des ego et de la juxtaposition de monologues préformatés dès qu’on les place sur la scène d’un théâtre, en l’occurrence celui, magnifique de l’Épée de bois à la Cartoucherie de Vincennes. 

(...)

Las, dès qu’on rassemble des acteurs de la culture, le réflexe coryphée des pleureuses tend à prendre le dessus. Doit-on s’étonner d’être isolé et incompris, quand on en est encore à pleurnicher sur les portes fermées de l’Institution théâtrale, en invoquant les mânes de Jeanne Laurent et des jours heureux aussi faussement mythifiés que les Trente glorieuses ? (au moment où ce sont les lieux et festivals où quelque chose se passe vraiment artistiquement et politiquement  qui ferment leurs portes les uns après les autres, comme va le faire le Chêne à Villejuif en juillet).

(...)

« Sortez de votre coquille, de vos jargons, de vos chapelles, de vos corporatismes, de vos égo, de votre timidité, sortez-en pour une fois et venez parler ensemble, ou dire avec votre langage, venez faire connaissance et construire un mouvement. Faisons connaissance. C’est, comme on dit, le moment ou jamais », disait l’invitation.

Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a été ignorée. « Moi Je cause toujours »  est la réponse implicite de nombre de participants. Comme la vieille politique, la vieille culture impose les monologues interminables des ego dans ce qui était censé être une conversation, hélas parasitée par un défilé de « paroles autorisées »


 

LIRE CE TEXTE sur Débords, le blog de Valérie de Saint Do (dans lequel il est aussi question de l'appel Décoloniser les arts, de Jean-Michel Lucas et des droits culturels -sujets également abordés ici même)et penser à cliquer sur les commentaires

 


Certes, de nouveaux visages apparaissent, de nouvelles voix tentent de se faire entendre (par exemple : Christelle Fritz, Steven Hearn, Jérélie Lachal, Eric Petrotto) et de rompre avec les liturgies de l'entre-soi.

Mais avec quel argumentaire ?

 

Le monde de la culture se divise en deux catégories : d’un côté celui de la création artistique, peu rentable mais noble, et de l’autre celui de l’économie du divertissement, véritable industrie guidée avant tout par sa performance économique. C’est du moins la vision caricaturale qui semble se dégager de l’opinion publique, laquelle repose en réalité sur un panorama incomplet. Car cette vision dichotomique occulte le large champ des possibles qu’offre la culture en matière d’insertion sociale, d’attractivité territoriale, et de rayonnement extérieur du pays. Des entrepreneurs ne cessent de s’investir aujourd’hui pour dépasser cette dualité, et imaginer de nouveaux dispositifs, plaçant la création de valeur économique au service des artistes et de leurs œuvres, et de l’accès à ce bien fondamental qu’est la culture. Prenant acte du contexte économique contraignant la puissance publique, partenaire historique du secteur de la culture, et défrichant un tout nouveau pan de l’économie, source d’innovations sociales et d’emplois, ces entrepreneurs culturels sont à la croisée des chemins et sont bien décidés à tracer leur propre voie.

Les UP Conferences, en partenariat avec le programme Idée² du Carreau du Temple, vous proposent d’en rencontrer des ambassadeurs emblématiques, qui contribueront sans doute demain à continuer de faire rayonner l’art made in France.


 

Lire l'intégralité de la présentation et du programme de la rencontre Le Futur de la culture, organisée par UP Conférences – Inspirer l'innovation sociale.


J'ai trouvé, sur une page Facebook qui relayait l'information sur cette rencontre, le commentaire suivant :

 

Christian Berger Difficile de commenter un tel article sur Facebook ! Mais les idées-forces qui s’en détachent méritent quelques remarques : le titre interroge sur le futur de la « culture », la dernière phrase questionne le futur des « industries culturelles » en passant par la « culture pour tous » et la « valeur ajoutée » comme « outil d’insertion ». Si je devais en dégager une phrase je citerai : « l’industrie culturelle est…sommée de se réinventer pour poursuivre sa mission sociale ». La rapidité de l’exposé omet de différencier ce qui relève d’une part de la circulation des biens et produits culturels, qui participe d’une économie et qui en relève, et d’autre part ce qui relève des pratiques sociétales d’échange des valeurs symboliques qui fondent ce qui fait culture dans un groupe humain.

 

Je ne saurais mieux dire...

 

 

 

 

Lecture et bibliothèques.

°

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France.

Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : 
Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 
020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : 
http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Lecture et bibliothèques.

°

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France.

Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : 
Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 
020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : 
http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Ebuzzing - Top des blogs

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences Actualité
commenter cet article

commentaires

Valérie de Saint-Do 02/05/2016 11:16

TOut d'abord jean-Claude merci de me citer! Je crois utile de préciser pour les lecteurs du blog que l'entresoi que je déplore n'est pas exactement le même que celui de Jérême Impellezieri. Ce qui ma tatristée est précisément que parmi les participants à la rencontre de Cassandre, Horschamp, on ne compte pas de stars ou fils de , ni de directeurs d'institutions, mais des gens plutôt militants de "l'échange de valeurs symboliques"". Seulement, même eux restent prisonniers des corporatismes et ont du mal à penser un autre fonctionnement des politiques culturelles.

Simonot 02/05/2016 12:18

Est-ce qu'il y aura des compte rendus de ces ateliers?

Jean-Claude Pompougnac 02/05/2016 11:54

Merci Valérie de ton commentaire... bien sûr, l'entre-soi que tu déplores n'est pas exactement le même que celui de Jérême Impellezieri. Mais, au bout du compte, l'endogamie du milieu dans la course aux nominations plus la caractère pathétique du Club des égo prennent une tournure de plus en plus rancie. L'appel Décoloniser... ou les démonstrations réitérées de Jean- Michel Lucas semblent ne pouvoir y rien faire et la bêtise progresse ("moment historique d'Audrey Azoulay ou "la culture c'est le pétrole d'Avignon", Olivier Saint Pie Py...)

Simonot 02/05/2016 11:48

Oui, je suis d'accord, en grande partie, avec toi, Valérie. Je ne suis pas venu, mais j'ai eu beaucoup de "retours". Ne penses-tu pas que, plutôt que de grands rassemblements toujours plus ou moins "piégeants", il vaudrait mieux mettre en travail des personnes choisies, invitées?

Simonot 02/05/2016 10:32

Merci: très pertinente citation de Christian Berger.

Valérie de Saint-Do 02/05/2016 12:02

C'est ce qui s'est passé dans les ateliers, forts intéressants, autour de thématiques précises.

Simonot 02/05/2016 11:52

Oui, je te suis avec attention: ton site est précieux dans cette période de délitement et de confusions. Le manque de réelle réflexion est très fragilisant. D'où l'intérêt de rassembler l'information, ce qui se dit, se réfléchit. un sacré boulot que tu fais.

Jean-Claude Pompougnac 02/05/2016 10:33

Merci Michel de ta fidèle lecture !!!

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...