Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 21:28

Blog_jeanclaude_pompougnac_3_12

Dans Libération, ce matin

Jean-Louis Brossard, 55 ans, et Béatrice Macé, 50 ans, sont les deux codirecteurs des Rencontres transmusicales de Rennes. Alors étudiants, ils créent en 1979 le festival pour soutenir l’association rennaise Terrapin. Depuis, la ligne n’a pour ainsi dire pas varié. Ce sera cette année la 30e édition, pour le public, comme pour eux. Rencontre croisée.

A quoi servent les Transmusicales?

Béatrice Macé. A faire état d’une création artistique et à raccourcir le délai entre le moment où elle se fait et le moment où elle est présentée aux publics. A rester curieux.

(…)
Quels sont aujourd’hui les meilleurs canaux pour élaborer la programmation ?

J.-L.B. De bonnes oreilles ! Il faut savoir jongler avec tous les outils à disposition: le relationnel, les disquaires, YouTube, MySpace, les dos de pochettes et bien sûr la presse française et anglaise, que je lis beaucoup. On est aussi très sollicités par les groupes eux-mêmes, les agents et certaines maisons de disques.

Le fait d’avoir tout à disposition sur Internet représente-t-il un formidable progrès ou un miroir aux alouettes ?

J.-L.B. Un progrès. Ecouter un groupe de manière immédiate est très excitant. Comprendre très vite son univers via les amis/influences/vidéo, voir ce que peut donner la formation sur scène. Même si cela ne remplace pas le disque ou le live, ça donne une idée. L’ordinateur reste un outil. Ce ne sera jamais une platine, ni même une discothèque. C’est de la consommation rapide. Comme on pouvait le faire chez un disquaire en écoutant des vinyles. Après, il faut prendre le temps de réécouter le disque, de se l’approprier.

A SUIVRE dans LIBE…
* * * * * *

La question du jour :

Avec moins d'argent public, la culture est-elle menacée?

Le tableau d'honneur du jour :

Bilan d'étape de la RGPP au Ministère de la Culture

* * * * *

= = = = =

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

= = = = = = Découvrez BlogMemes

= = = = = =

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...