Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 18:40

Blog_pompougnac

UN.

Trouvé aujourd'hui sur un blog ce petit récit aussi réjouissant qu'édifiant :

Figurez-vous que comme j’ai l’ouïe fine vu mon côté marin j’étais noyé sous les rumeurs depuis une quinzaine de jours, et je me suis dit que j’allais m’introduire dans les bureaux du Ministère de la culture et de la communication pour voir dans quel état il était, s’il avait l’air engageant ou tout à fait désengagé en matière de politique culturelle. Pour y entendre plus clair.

Fenêtre ouverte, j'ai surfé sur un courant d’air et me suis posé sur l’épaule d’une personne qui avait l’air très au courant. Je lui ai chuchoté mes questions l’air de rien, mais professionnel quand même :


Moi : Cher HAMCC (Humain Anonyme du Ministère de la Culture et de la Communication), qu’en est-il du montant réel des baisses de subventions?

Hamcc: Sur les montants des réductions budgétaires des subventions, il y a la théorie et la pratique. La théorie : tous les crédits du Ministère sont écrêtés (je vais utiliser plein de termes barbares, mais tu me pardonneras cher Smithy j'espère) de 6% en 2008 (c'était 5% en 2007), avec 0,5% seulement pour les dépenses de personnels (0,15% en 2007). (Si le MCC a un budget de 3 milliards (je sais pas en fait, je donne le montant au hasard), et que 1 milliard concerne des dépenses de personnels, alors la taxation ne sera pas de 180 millions (6% de 3 milliards) mais de 6% de 2 milliards et 0,5% de 1M, soit 120+5=125 millions.) C'est quelque chose que nous avons arraché à Bercy, parce que ca permet de réduire pas mal la mise en réserve.

Moi : Ah bon d’accord. (Hum)
Ne serait-il pas possible d’envisager plus de souplesse dans l’application de cette Loi (Loi Organique relative aux Lois de Finances) en tenant compte des moyens infiniment variables des compagnies, pour ne pas étouffer le spectacle vivant ?

Hamcc : Ben oui a  priori. On pourrait ne pas répercuter vers les établissements publics directement ce qui est demandé au niveau du programme dont ils dépendent, mais choisir de ventiler et de faire supporter plus à l'un qu'à l'autre compte tenu de ses finances. Le le TNS à Strasbourg a de grosses réserves, l'Odéon des petites. Donc on appliquerait une plus forte réserve au premier qu'au deuxième. En même temps, je viens d'apprendre cet après-midi que Bercy l'année prochaine veut directement retenir les crédits, c’est-à-dire le gel ne s'effectue pas par le MCC, mais par Bercy qui ne donnera plus que les crédits votés par les parlementaires pour le PLF (projet de loi de finances) 2009 moins la mise en réserve.
Donc la souplesse, ca risque d'être un peu comme quand tu essaies de plonger dans une mare: c'est assez limité.

Mais idéalement tu as raison ; on répartit la pénurie, et on fait en sorte que la petite compagnie montante Spectaclous ne soit pas trop touchée et on prélève celle de Engel, de Régy ou de JP Vincent. C'est comme ca que ca devrait se passer, sauf que dans notre société du spectacle, Smithy contre Engel devant les média, c'est Smithy qui repart la queue entre les jambes - si tu me passes l'expression..

Moi
: "Entre les pattes" serait plus exact. La colère et la peur des gens du spectacle vivant sont donc bien justifiées?
Hamcc : C’est vrai que la mise en réserve vient dans un contexte budgétaire difficile: non seulement les crédits sont pour partie gelés, mais en plus les crédits de la culture diminuent très fortement. Bercy, et donc derrière Matignon et l'Elysée, réduisent le financement de la culture. Les 3 programmes (Patrimoines, Création, et Transmission des savoirs et démocratisation de la culture) ont tous diminué en 2008, à commencer par le troisième alors que Sarkozy avait dit que ce serait une priorité.

Moi : Pourquoi Christine Albanel dit-elle que les crédits continuent d’augmenter ?
Hamcc : Evidemment dans la conférence de la ministre, les chiffres sont maquillés, les périmètres sont modifiés, ce qui permet de dire que les crédits augmentent (on "rebudgétise" des crédits qui ne sont pas dans le budget et du coup on donne l'impression que ca augmente…)
Découvrir la suite, le contexte et les commentaires non moins piquants sur le blog SPECTACLOUS.
* * * * *
DEUX.

Reçu cette information/invitation :

Quand les activistes s'emparent des armes de l'art.

Une Brigade Activiste de Clowns taquinant les CRS, des graphistes-militants annonçant « rêve général », des escadrons d’avions en papier contre une armée de soldats, une fausse manif de droite, un carnaval contre le capitalisme… Les activistes s’emparent des armes de l’art, et inventent des formes de mobilisation plus créatives jouant d’un certain esthétisme. Liées à l’apparition de l’altermondialisme, ces actions multiplient les foyers de résistance pour une autre politique. Pourquoi les mouvements sociaux viennent-ils se frotter à l’art ? Qu’est-ce que la dimension artistique apporte à ces actions ? Permettent-elles de repolitiser ou de politiser autrement ? Au-delà de l’impact de ces démarches hybrides, nous nous interrogerons sur l’esthétisation des techniques de lutte par le biais de l’art.

Avec André Gattolin essayiste, enseignant et doctorant, spécialisé dans les techniques de communication activistes, Brian Holmes critique d’art et essayiste, spécialisé dans les croisements entre art, économie politique et mouvements sociaux, Samuel Wahl journaliste revue Cassandre.

Vendredi 21 mars 2008, de 19h à 21h, à la Sorbonne, amphi Richelieu

Plus d'information : http://art-espace-public.c.la

* * * * *

TROIS.

L'Oizeau rare communique :

Une contre-proposition :

" Désormais chaque année, à partir de  la rentrée scolaire 2008, tous les
enfants de CM2 se verront confier  la mémoire d'un des 11 000 enfants
victimes des lois  Sarkozy-Hortefeux contre l'immigration.
Les enfants de CM2 devront connaître le nom et l'existence d'un enfant
renvoyé par avion dans son pays. Rien n'est plus émouvant pour un enfant
que l'histoire d'un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les
mêmes joies et les mêmes espérances que lui."

Je vous invite recopier le texte ci-dessus sur 2 cartes postales, une pour chacun, et à les envoyer aux 2 éminents personnages ci-dessous :

 

Monsieur le Président de la République
55 rue Faubourg St Honoré
75008 PARIS

Monsieur le Ministre de l'Immigration
101 rue deGrenelle
75700 PARIS

N'hésitez pas à diffuser largement cet appel autour de vous !

===

Bonus (lui aussi transmis par l'Oizeau rare), une leçon d'instruction civique proposée par Henri Copain, ancien professeur à l'IUFM de Nantes).

Téléchargement insruction_morale_et_civique.doc

= = = =

= = = = = =

Arcadi_77

***

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

= = = = = = =

referencement gratuit

Nous vous conseillons les annuaires suivants : annuaire 123 pagerank, annuaire du net gratuit, un repertoire de sites gratuit, annuaire des papillons, repertoire de sites, annuaire internet, sélection de sites, annuaire internet, annuaire internet et web malin et pratique. Site reference par création de sites internet et referencement 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Jack Ralite : histoire culturelle et politiques de la culture.
    Le 12 octobre 2016, le Laboratoire du Changement Social et Politique (axe « Art, culture et politique ») et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication inauguraient une première Journée Diderot « Culture et Politique » du Master...
  • Histoire culturelle et questions de genre
    En ces temps où s'accentue l'exploration des modalités sans cesse renouvelées de la domination masculine, je livre aux lecteurs de la Cité des sens le texte intégral de cette ancienne mais remarquable enquête scientifique dont voici un extrait. Question...
  • Le vivant spectacle du sexisme ordinaire
    « Monde de la culture » et harcèlement sexuel : la violence masculine n'est pas soluble dans "l'artistique" ou #balayedevantlaportedetoninstitutionlabellisée. Notes publiées une première fois en avril 2011 et mai 2016 (La Cité des sens est une veille...
  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...