Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:46

Paysage 1.

Le 1er mai s’annonce animé au Havre. Après une manif qui pourrait réunir de nombreuses colères (Renault, TOTAL, Ato, Millenium, Plastic Omnium, services publics...), un après-midi festif et revendicatif sera proposé au pied du Volcan, la Maison de la Culture menacée par la mairie UMP.

Les 29 janvier et 19 mars ont été marqués par de très fortes mobilisations syndicales au Havre. À l’évidence, les grévistes n’ont pas été entendus. Aujourd’hui, les salarié-e-s du privé comme du public, d’ici et de partout, ont donc de plus en plus le droit d’être inquiets... et en colère. Plus de mille conflits sociaux agitent la France en ce moment. Des patrons sont séquestrés, des usines sont occupées, des vitres de sous-préfecture volent en éclats... Comme c’est arrivé pour Aircelle le 23 avril, des agents EDF grévistes coupent le jus des entreprises qui délocalisent ou qui licencient malgré des profits insolents...

Face aux violences patronales, face aux manœuvres répressives et liberticides du gouvernement, bref, face à la barbarie capitaliste, nous sommes bel et bien en état de légitime défense. Selon Dominique Galouzeau de Villepin, ancien premier sinistre de Jacques Chirac, « il y a un risque révolutionnaire en France ». Donnons-lui raison ! Les jeunes, les salariés, les chômeurs, les retraités n’ont pas à payer les pots cassés d’un système vampirique qui les a toujours maltraités et qui les maltraitera toujours. Ah ça ira, ça ira, ça ira...

De son côté, le collectif Sauvons la Culture au Havre ne désarme pas non plus contre le projet de démantèlement du Volcan - Scène nationale (Maison de la Culture - MCH) fomenté par la municipalité UMP. Le Mague suit la fronde qui s’est notamment exprimée, en février dernier, par une manif de décibels très tonique. Dans le collimateur du collectif, la création d’un Établissement public de coopération culturelle (EPCC) qui, à la force des baïonnettes, va faire disparaître le cinéma Art et essai l’Éden, le Petit Volcan et, deux pas plus loin, le Cabaret Électric - scène musiques actuelles.

« La municipalité solde la culture, explique le collectif. Elle casse le Volcan, elle tue le cinéma dans sa diversité, elle met en danger les artistes et intermittents du spectacle, elle brade Le Havre au privé. Nous voulons pour Le Havre beaucoup plus d’ambition culturelle. Si on regarde des villes autour de nous, la comparaison est peu flatteuse... » La fermeture, annoncée pour fin juin, de l’Iliade - Maison des arts du récit, ajoute une nouvelle ombre au tableau.

Pour protester contre la casse culturelle qui s’ajoute au reste, le collectif Sauvons la culture propose un pique-nique dans l’espace Oscar Niemeyer où sont situés le Volcan et le Cabaret Électric. Manif syndicale, concert et débats, ça rappellera de bons souvenirs aux soixante-huitards. Pendant le joli mois de mai 68, Le Havre avait été un haut lieu d’agitation sociale ET culturelle. Malgré l’interdiction du ministère de la Culture, Bernard Mounier, alors directeur de la MCH (notre photo), et le personnel gréviste de la MCH s’étaient engagés aux côtés des comités d’entreprises.

Autres temps, autres mœurs... Concerts, projections de films, représentations théâtrales et poétiques, expositions faisaient le tour des entreprises. Des artistes du Théâtre des Amandiers de Nanterre étaient même venus donner un coup de main à leurs petits camarades normands. Comédiens, chanteurs et prolos pique-niquaient ensemble dans les usines occupées. Pas moins de 259 actions culturelles avaient bousculé le quotidien de quarante-sept boîtes...

Lire la suite sur le site Le Mague



Paysage 2.


Plus une session du Conseil général du Rhône sans qu'une nouvelle aide au Beaujolais ne soit votée. Le 24 avril 2009, c'est le nouveau programme de développement rural, Approche LEADER 2007-2013 qui a retenu l'attention des conseillers .

Ce programme européen fait suite au précédent programme LEADER+ pour la période 2000-2006 qui a permis "d’aider 140 territoires porteurs d’une stratégie de développement organisés autour d’un thème fédérateur".

431 459€ pour le beaujolais vert

Le projet du Beaujolais vert, retenu et validé fin 2008, s’organise autour d’une "charte de territoire dont l’objectif affiché est de devenir dès 2015 un éco-territoire". Regroupant tous les acteurs locaux et publics, le projet vise à maîtriser l’énergie et valoriser les ressources naturelles ainsi qu’à dynamiser les savoir-faire particuliers du Beaujolais vert (bois, textile et éco-habitat). Avec un montant prévisionnel de 3,537 M€ pour la durée du programme (2009-2015), le Département, sollicité par la communauté de communes du pays d’Amplepuis-Thizy porteur du projet, a décidé de participer au financement du programme sous forme d’une aide départementale de 431 459€. Cette aide est selon le conseil général "équivalente aux participations prévisionnelles annoncées par les quatre communautés de communes concernées" (Communautés de communes du Haut-Beaujolais, de la Haute Vallée d’Azergues, du pays d’Amplepuis Thizy et du pays de Tarare). Elle s'ajoutera aux 1 600 M€ alloués au programme par le Fond européen agricole pour le développement rural (FEADER).

La diffusion culturelle regroupée sous le sigle "Rhône en scène".

Les conseillers généraux ont par ailleurs décidé d'accentuer leur politique en faveur de la diffusion culturelle. Les "Saisons musicales du Rhône", devenues en 1998 Saisons culturelles du Rhône, aident les communes éloignées des centres artistique à organiser des spectacles (musique, danse, théâtre…) par le biais de subventions tout au long de l’année. Dans le but d’amplifier et de rendre encore plus visible cette décentralisation culturelle qui représente au budget un effort financier de plus de 700 000 € , le Département a décidé de regrouper toutes ces actions sous un nouveau concept désormais intitulé "Rhône en scène".

Lire la suite




Paysage 3.

L'art défie la crise.

Tel est le titre de couverture du Magazine du Département de l'Hérault du mois d'avril, nous signale François Deschamps sur Teritorial.fr

Dans un entretien (page 4) avec deux acteurs de la presse culturelle, le député PS André Vézinhet, Président du Conseil général de l'Hérault, évoque les projets artistiques d'un Département qui n'hésite pas à afficher son volontarisme 



Paysage 4.

Pas de Beaujolais en Ile-de-France où tout finit par des chansons.

La Région Ile-de-France a missionné Arcadi pour réaliser une plateforme de diffusion numérique de la chanson francilienne suite à l’amendement de Guillaume Vuilletet (groupe MRC). Le site horspistes.net est lié aux soirées Hors Pistes qui permettent à des chanteurs d’obtenir une captation professionnelle de leur spectacle et la diffusion de celui-ci.



Paysage 5

Perpignan : Théâtre de l’Archipel, un EPCC et deux co-directeurs


Les fondations -la volonté politique du sénateur-maire Jean-Paul Alduy- sont ancrées avec acharnement. Les murs commencent à émerger espace Méditerranée. Reste à structurer le contenu du grenat. On le sait, la coquille, le "hardware" dirons-nous, a pris la forme d’un partenariat public privé (PPP). Le contenu, le "software" pour suivre la métaphore, s’oriente vers la création d’un EPCC (établissement public de coopération culturelle). "L’idée nous a été soufflée dans l’oreille par le ministère de la Culture", nous assurait mercredi, Maurice Halimi, adjoint à la culture. "J’y travaille depuis 3 mois avec Marie Costa, la directrice des affaires culturelles". Mais avec qui cet EPCC ? "On se pose la question de qu’est-ce qu’on va faire des régies, Campler, le théâtre, le Médiator ? Daniel Tosi et Domenec Reixach seront co-directeurs. Mais seront présents aussi, tous les directeurs des structures culturelles actuelles de la ville, Estivales, Casa Musicale, Jazzèbre, Visa... Je travaille à les rassurer tous sur leur implication dans cet EPCC", poursuit l’élu. Il précise qu’ainsi, ces structures n’auront plus de budget propre : "Les régies n’auront plus de raisons d’exister ; elles seront dissoutes dans l’EPCC et leur budget artistique leur sera restitué par le théâtre de l’Archipel".
A la question des collectivités territoriales désireuses d’entrer dans cet EPCC, Maurice Halimi répond : "La Région seulement pour l’instant. Mais la porte n’est pas fermée". Et l’Etat ? "Vendredi (ndlr : aujourd’hui), nous rencontrons le conseiller musique et spectacle vivant de la DRAC François Duval pour lui soumettre le dossier, vérifier avec lui la faisabilité du projet et l’organigramme"...

Je ne doute pas qu'ils seront (très) bien conseillés.

Voir la source

= = = = = =


Pompougnac 12     

= = = = = = blogmemes"

 

compteur pour blog

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...