Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 21:31

Orly_2

Une des fausses informations du 1er avril se fondait sur une heureuse initiative culturelle apparue il y a peu sur la toile.

Il existe sur le Net* un Comité de défense et d'illustration du point-virgule, dont les membres s'engagent à « chanter ses louanges en toute occasion » et à l'utiliser « chaque fois que ce sera approprié ». Serment digne de celui des Horaces ! Sans faire partie de la confrérie, nous agissons dans l'ombre, rajoutant ces points-virgules décriés avec le sentiment d'accomplir un — petit — acte de résistance. Auquel s'ajoute, si le point-virgule se substitue à un point, le plaisir de rallonger la phrase, qui a ces temps-ci tendance à rétrécir.

[*Ce Comité a aujourd'hui disparu de la Toile.]

Le site du Monde a donc repris hier cette information :

Rue 89.com rebondit sur la polémique suscitée par une éventuelle suppression du point-virgule et révèle la création d'une commission pour la réhabilitation du signe de ponctuation dans les documents administratifs. Ici encore, fausses preuves à l'appui, le site produit une lettre de mission à l'en-tête de la présidence de la République confiant au député Benoist Apparu l'honorable tâche d'instaurer l'"usage obligatoire d'au moins trois points-virgules dans chaque document administratif" ; une vidéo montre le linguiste et complice du canular, Alain Rey, confirmer avoir été approché pour présider la commission. Les réactions des internautes laissent également songeur quant à leur authenticité : un seul commentaire semble relever la blague, les autres soutiennent la proposition ou se moquent de l'initiative de l'Elysée sans sembler douter un seul instant de la véracité de l'information.

Un signe de ponctuation qui n'a pas disparu du blog de Françoise Benhamou, c'est le point d'interrogation. Evoquant (avec sagacité et pertinence) les nouvelles responsabilités confiées par le Président de la République à Eric « Ganelon » Besson dans le domaine de l'économie numérique, elle titre son billet Vers un affaiblissement du ministère de la Culture ? Chacun jugera comme bon lui semble si ce point d'interrogation est superflu, superfétatoire, ornemental ou pléonastique.

Reste que la lecture des nombreux commentaires apportés à cette analyse rigoureuse du rétrécissement du champ de compétences du ministère confié à Madame Albanel, permet de découvrir outre le petit dessin suivant

Sakulturefe5

une mention d'une émission de France Culture

Cet après-midi, sur France Culture, "sur les docs", un documentaire sur la "désobéissance civile" (un peu confus mais bon) ; au passage une interview d'un haut fonctionnaire, énarque qui a démissionné à deux reprises de ses fonctions, parce qu'il trouvait les budgets de la culture en totale contradiction avec les beaux discours...

Présentation de l'émission disponible encore quelques jours en podcast sur le site de France Culture

(Désobéissances (1/5) - Une petite histoire de la désobéissance

Un documentaire de Simon Guibert et Yvon Croizier

Désobéir ? Oui, mais comment ?
Pour la philosophe américaine Hannah Arendt, « les campagnes de désobéissance civile bien organisées peuvent avoir une efficacité remarquable pour obtenir les modifications juridiques que l’on peut estimer désirables. »
Pour la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui accompagne la constitution du 24 juin 1793, « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (article 35).
Et l’on ne parle pas de Socrate buvant la ciguë ni de Suicide mode d’emploi, forme ultime de désobéissance…
Ce « Sur les docks » ébauche une histoire non-exhaustive de la désobéissance depuis 1945, brisant parfois cette évocation forcément incomplète pour laisser la parole à ceux qui en ont fait l’expérience.
De la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale au « Manifeste des 121 », de mai 68 au démontage du restaurant Mac Donald de Millau, de la désobéissance d’un haut fonctionnaire à la pétition des cinéastes contre les lois Debré de 1997…

Avec :
François Barré, ancien président du Centre Georges Pompidou, président des Rencontres photographiques d’Arles ;
José Bové, syndicaliste, paysan ;
Gilles Luneau, journaliste-écrivain ;
Jean-Marie Muller, philosophe, co-fondateur du Mouvement pour une Alternative Non-Violente ;
Gérard Mordillat, écrivain, cinéaste.

La voix de Dyonis Mascolo, écrivain.
Des archives de l’INA

Producteur coordonnateur : Alexandre Héraud
Producteur délégué : Simon Guibert
Réalisation : Yvon Croizier

= = = = = =

Quant au titre du présent billet, il renvoie au nième communiqué de l'Agence Bretagne Presse sur la création par cette région de deux EPCC

Le CRLB va donc disparaître dans quelques jours, comme disparaîtra aussi l'Agence de coopération

des bibliothèques et centres de documentation en Bretagne (COBB), fondée elle en 1985 et basée

à Rennes.  Les personnels des deux associations sont repris par l'Établissement public de coopération

culturelle (EPCC), Livre et lecture en Bretagne, qui a été créé, il y a quelques semaines par un arrêté

préfectoral et dans lequel les acteurs du livre en Bretagne n'auront plus aucun pouvoir délibératif,

mais seront indirectement représentés au sein d'un conseil consultatif.

L'association Musique et danse de Bretagne (ex Arcodam), jusqu'ici basée à Châteaugiron, près de Rennes, et l'association Théâtres en Bretagne,

basée à Saint-Brieuc qui joue le rôle de lieu de ressource, de rencontre, d'information et de formation

pour le théâtre et la création théâtrale en Bretagne, ont aussi fusionné, formant un autre EPCC.

Les personnels de ces deux EPCC vont être installés prochainement ensemble dans une ancienne école

désaffectée et promise à la démolition dans les années à venir, rue Guy Ropartz, dans le quartier

de Maurepas, à Rennes.

Cette transformation a suscité de nombreux remous chez tous les acteurs du domaine du livre en

Bretagne – écrivains, éditeurs, libraires, bibliothécaires – dont beaucoup y ont vu un grave recul de la

démocratie participative et une mainmise bureaucratique sur un secteur important de la vie culturelle

de la Bretagne, conduisant de toute évidence à écarter de toute responsabilité réelle les représentants

des professions du livre. Cette inquiétude est d'autant plus vive que le Conseil régional n'a toujours pas

défini d'objectifs dans le domaine du livre en Bretagne et ne s'est donné encore aucune politique

cohérente et bien lisible dans ce domaine.

Son action paraît s'être bornée à financer en grande partie un (beau) stand collectif des éditeurs bretons

chaque année au Salon du livre de Paris, à apporter au coup par coup une aide à un certain nombre

de projets et d'opérations, dans la continuité de ce que faisait auparavant la précédente majorité,

mais sans vision d'ensemble et sans réelle ambition pour la Bretagne, semble-t-il.

Lire le communiqué

= = = = =

Blog_pompougnac_02_04_2 Pour finir, et faire suite à ma note d'hier :

Wikigender is your online platform to find and exchange information related to gender equality. The website is work in progress and benefits from your active participation. Users are invited to comment on or improve existing articles, and to create or upload new documents. By providing a platform to share experiences and to learn from each other’s knowledge, Wikigender will contribute to a better understanding on the situation of men and women around the world

Le site Wikigender

Et, en bonus (merci Caroline B.) :

Donna Haraway: manifeste postmoderne pour un féminisme matérialiste

à propos de Donna Haraway, Manifeste cyborg et autres essais

Par Elsa Dorlin

Le recueil d’articles de Donna Haraway publié récemment en France sous le titre Manifeste cyborgdevrait constituer un événement comparable à la traduction en 2005 de Gender Troublede Judith Butler, et ainsi contribuer à redéfinir notablement les termes des débats qui animent la mouvance féministe.


Le recueil d’articles de Donna Haraway publié sous le titre Manifeste cyborg, en référence à son texte le plus connu, constitue, en France un événement comparable à la traduction en 2005 de Gender Trouble de la philosophe Judith Butler. Soutenue par des politiques éditoriales courageuses, volontaristes ou tout simplement lucides, la pensée féministe anglophone contemporaine a désormais droit de cité en France. Au gré des slogans, des notes de bas de page, des références théoriques, des problématiques inédites et des « acclimatations » disciplinaires des oeuvres de quelques grandes figures de la théorie féministe [...]

Ouvrage recensé par La Revue internationale des livres et des idées.

= = = = = =

Arcadi_77

***

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

= = = = = = =

referencement gratuit

Nous vous conseillons les annuaires suivants : annuaire 123 pagerank, annuaire du net gratuit, un repertoire de sites gratuit, annuaire des papillons, repertoire de sites, annuaire internet, sélection de sites, annuaire internet, annuaire internet et web malin et pratique. Site reference par création de sites internet et referencement 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Jack Ralite : histoire culturelle et politiques de la culture.
    Le 12 octobre 2016, le Laboratoire du Changement Social et Politique (axe « Art, culture et politique ») et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication inauguraient une première Journée Diderot « Culture et Politique » du Master...
  • Histoire culturelle et questions de genre
    En ces temps où s'accentue l'exploration des modalités sans cesse renouvelées de la domination masculine, je livre aux lecteurs de la Cité des sens le texte intégral de cette ancienne mais remarquable enquête scientifique dont voici un extrait. Question...
  • Le vivant spectacle du sexisme ordinaire
    « Monde de la culture » et harcèlement sexuel : la violence masculine n'est pas soluble dans "l'artistique" ou #balayedevantlaportedetoninstitutionlabellisée. Notes publiées une première fois en avril 2011 et mai 2016 (La Cité des sens est une veille...
  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...