Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 21:33

Blog_jeanclaude_pompougnac_2_09

Comme chacun sait, c'est la rentrée des classes.

Mais une autre rentrée se prépare, je veux dire l'universitaire, celle du savoir et de l'intelligence.

Présentant sur son blog Transmissions de données une imposante bibliographie à l'attention des étudiants du DESS Stratégies du développement culturel, Damien Malinas écrit :

Il y a quelques années des étudiants de licence s'étonnaient que je puisse leur présenter un ouvrage de 1976 pour parler des transformations médiatiques actuelles, je les ai rassurés sur mon relatif relativisme et, que je ne pensais pas que tous les moments, les événements, les époques se valent. Seulement, devant leur inquiétude face à ma tendance à insister sur l'importance de l'"apparition du magnétoscope" et des discours d'accompagnement de cette nouvelle technologie d'alors, il m'a semblé nécessaire de leur repréciser que la cumulativité préside dans les sciences sociales, humaines et historiques. Et pour leur faire comprendre cette cumulativité, je leur parlais de celles des pratiques culturelles qui fait que lorsqu'on lit beaucoup de BDs, on lit beaucoup de romans, on va beaucoup au cinéma et qu'il ne faut pas opposer les pratiques culturelles vertueuses et légitimes à celles plus ordinaires ou populaires, mais les situer.
Les étudiants à juste titre m'opposaient que la cumalativité que je venais de décrire était synchronique et que celle dont je parlais pour les sciences humaines, sociales et historiques était une cumulativité diachronique. Ce sont donc les étudiants qui m'ont fait réaliser que les pratiques culturelles vivaient deux régimes de cumulativité puisque les étudiants pouvaient écouter en soirée du disco de 1976 et du tripop de maintenant. Et moi aussi. Ce qui est sans aucun doute à faire fonctionner avec les horizons d'attente de Jauss, mais qui ne décrit pas la même chose.
Donc, de la même manière, cette bibliographie du DESS est encore tout à fait valable pour le Master Publics de la Culture et Communication - Festivals cinémas événements télévisions. Sur ce, bonne lecture.

Cette habile usage de la distinction entre diachronie et synchronie (et ce fructueux dialogue avec des étudiants toujours plus vulnérables au présentisme) m'a rappelé une lecture récente, celle de la contribution d'Abraham Bengio à l'ouvrage collectif Culture et société-Un lien à recomposer (coordonné par Jean-Pierre Saez et publié par les Editions de l'Attribut), intitulée Quel avenir pour la notion de service public culturel?

L'érudit qu'est Abraham y propose une forte heuristique distinction.

Il s'agit dans son propos de codifier et de clarifier le service public de la culture. Dans cette perspective se pose bien entendu la question du « dialogue » entre l'Etat et les collectivités territoriales, le projet de « revisiter les labels », de « relancer la décentralisation » et, partant de « cultiver le double regard » :

Chaque équipement culturel appartient selon nous à ce qu'on pourrait appeler un réseau « par métaphore » et à un réseau « par métonymie »....

A suivre... (sinon, procurez vous l'ouvrage cité pour le plus grand bien des courageuses Editions de l'Attribut).

Pour finir, l'exercice à préparer pour le prochain cours :

Qui (et à propos de quoi?) a formulé cette heureuse figure de style :

Tout se passe comme si le missionnaire n’avait plus assez d’eau pour pouvoir alimenter son goupillon, sans toutefois renoncer à celui-ci …

Post-scriptum [1] :

A ceux qui seraient tentés de penser que le ton de ce blog est ironique à l'excès et ses intentions malveillantes, je répondrais qu'ils « projettent » comme on dit de l'autre côté du divan.

Son intention est tout simplement pédagogique (voire, j'ose le terme, maïeutique). A l'appui de cette assertion, je dispose d'un certain nombre de témoignages d'étudiants et de mentions élogieuses à la page « remerciements » de leurs mémoires de DESS ou autres.

Post-scriptum [2] :

Le titre de ce billet participe lui aussi d'une démarche scientifique et expérimentale. Les mots qu'il contient devraient faire exploser les statistiques de consultation de mon blog. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

* * * * * *

Arcadi_77

* * * * * *

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

* * * * * *

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Divergences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...