Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 18:39

Jeanclaude_pompougnac_2009_2

Rappel du plan général.

Séance 8 : 5 janvier (9h30-h).

Interventions d'étudiants : Créer, produire et après? L'artiste en résidence. L'éducation artistique.

Documents.

Sur les conditions de la production :

Chaque année plus de mille spectacles sont produits par des compagnies indépendantes dans des conditions budgétaires plus ou moins satisfaisantes et selon des montages financiers souvent complexes associant coproductions et financements publics. La diversité des mentions relatives à la production dans les cartouches des plaquettes de saison renseigne sur les différents liens économiques qu'entretiennent les institutions avec les artistes (coproduction, co-réalisation, collaboration, résidence, association, partenariat, aide, soutien?) et donne une idée des multiples sources et natures d'interventions possibles (réseaux institutionnels, lieux fabriques, apports en industrie, mises à disposition?). Elle montre du coup à quel point la production d'un spectacle résiste à toute normalisation et combien elle suscite le professionnalisme et la créativité des équipes chargées de la mettre en oeuvre.
L'état des lieux du spectacle vivant réalisé à l'occasion de la crise des intermittents de 2003 a mis en évidence les dysfonctionnements du système de production et notamment le déséquilibre entre l'offre et la demande, faisant état d'une "surproduction" de spectacles. Cette situation trouve notamment sa source dans l'emballement généré par les aides à la création mais aussi dans la détérioration des relations entre équipes artistiques et théâtres. La réponse n'est donc pas seulement financière, elle réside avant tout dans la façon dont sont pensées et inventées les créations bien en amont du plateau et donc dans la mise en ?uvre de la production.
La fonction de producteur est traditionnellement endossée par les compagnies, le plus souvent par défaut et sans réelles prédispositions si ce n'est la connaissance approfondie de leurs propres besoins. En revanche l'immersion dans les réseaux professionnels, la structuration administrative et la vision globale du marché leur font souvent défaut. Aussi, il est pertinent de s'interroger sur l'opportunité d'un transfert de la responsabilité de la production des compagnies vers des structures compétentes comme des bureaux de production ou plus directement encore vers les théâtres eux-mêmes, et parmi eux les scènes nationales dont la structuration institutionnelle permet d'envisager une évolution concertée des pratiques.
Cette hypothèse de la production déléguée génère un certain nombre d'inquiétudes de la part des artistes, attachés à une grande liberté dans la réalisation de leurs spectacles et conscients de détenir la part artistique du pouvoir. Leurs propos parfois virulents révèlent les relations équivoques entre artistes et directeurs de théâtre et dessinent le profil du producteur idéal dans un rapport affirmé à l'artistique. Ces témoignages d'artistes sont venus compléter le constat conjoncturel de la production pour guider notre recherche.


L'enquête elle-même se focalise sur la manière dont les scènes nationales s'acquittent de leur mission de production et plus particulièrement quatre d'entre elles, toutes très investies dans la production jusqu'à parfois en assumer directement la responsabilité par la prise en charge de la production déléguée.

Télécharger le mémoire de Pascale Chaumet (Master, Direction de projets culturels 2005 organisé par l'Observatoire des politiques culturelles, sous la direction de Xavier Dupuis) : Téléchargement memoire_pascalechaumet.pdf

La prise de position du Synavi sur les relations entre l'institution et les compagnies indépendantes et la question des résidences.

Télécharger le document : Téléchargement Positions_SYNAVI_residence_prop_DMDTS02_05.doc

Les chiffres généralement avancés pour diagnostiquer la très faible difusion des spectacles peuvent être précisés et nuancés grâce aux consultations des compagnies dramatiques et chorégraphiques d'Ile-de-France réalisées par Arcadi (voir sur le site : rubrique Publications).

Comment mieux accompagner les artistes? De la production à la diffusion.

Etude réalisée par Judith Martin, sous la direction de Fabien Jannelle, ONDA 2006

Télécharger le rapport : Téléchargement rapport_mission_accompagnement_06_06.pdf

L'éducation artistique.

Télécharger le Manifeste du Forum permanenet pour l'éducation artistique : Téléchargement manifeste_fpea.pdf

Blog_pompougnac_17_11_5

= = = =

= = = =

= = = = = = = = = = = = = = = =

= = = = =

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

= = = = = = Découvrez BlogMemes

= = = = = = blogmemes"

Jeanclaude_pompougnac_2009

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...