Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 19:14

Blog_pompougnac_18_11

Suite du cours précédent Les collectivités territoriales

L'impossible clarification des compétences?

Procédant à l’audition des représentants des associations d’élus locaux et de l’administration ainsi que d’experts, la mission a pu constater rapidement que l’enjeu de la clarification des compétences s’imposait à tous. Afin de le relever, il est nécessaire d’analyser l’enchevêtrement des compétences, d’en comprendre les causes et d’en examiner les conséquences négatives (partie I).

Le problème posé par la distribution actuelle des compétences est dès lors apparu indissociable de celui de l’architecture territoriale actuelle et du trop grand nombre d’échelons d’administration territoriale. Pour répondre concrètement à ce double problème, la mission a formulé deux séries de propositions, les unes relatives aux corrections qu’il serait souhaitable d’apporter à la distribution actuelle des compétences (partie II), les autres relatives aux mécanismes qu’il serait possible de mettre en oeuvre pour favoriser le regroupement des structures territoriales (partie III).

Télécharger le rapport d'information de la mission parlementaire (8 octobre 2008)

Les réseaux du spectacle vivant

Les réseaux soutenus par la Ministère de la Culture.

Télécharger le document : Téléchargement reperes3_rseaux.pdf

L'aménagement culturel du territoire : éléments de problématique.

Toutes les organisations culturelles importantes sont dans le centre-ville. Il n’y a presque aucune activité culturelle dans les périphéries. Ce qui produit une déchéance remarquable au niveau social. 1

Le constat de pauvreté en équipements culturels dans les territoires qui relèvent de la politique de la Ville oblige les pouvoirs publics à remédier à une disparité qui est manifeste. 2

Il faut étendre le territoire de la culture. Il faut aussi étendre la culture du territoire. 3

Les plus graves disparités d’accès à la culture sont d’abord sociales. En regard, les inégalités géographiques apparaissent au second rang. 4

Il ne s’agit pas d’exiger “ des équipements culturels partout où ce serait souhaitable “ (car insuffisance de moyens, de chefs de projets et, souvent, de publics). 5

La ville n’est pas la ville si le patrimoine (la mémoire) et la création vivante (le projet) en sont absents. Les quartiers défavorisés sont privés de l’un et de l’autre. 6

Une culture de proximité signifierait [...] que l’artiste serait replié sur un territoire local clos où il jouerait le rôle de l’aiguille du gramophone, celui qui capte et reproduit. Or, le rôle de l’art n’est pas d’enfermer chacun dans son propre territoire social ou mental mais d’ouvrir vers une terra incognita. 7

L’espace habité (ou approprié) fonctionne comme une sorte de symbolisation spontanée de l’espace social. 8

61 % des Français considèrent que l’endroit où ils habitent est plutôt bien situé en matière d’équipements culturels, 22 % jugent même qu’il est très bien situé. 9

Les budgets culturels de nos villes et le taux d’équipement par habitant n’ont jamais été aussi élevés. 10

10 Fabrice Raffin,” Du nomadisme urbain aux territoires culturels” in Jean Métral, Cultures en villes, éditions de l’Aube, 2000, p. 66.

9 Olivier Donnat, Les pratiques culturelles des Français, La Documentation Française, 1997, p. 229

8 Pierre Bourdieu, La misère du monde, Seuil, 1993, p. 160 -

7 Jacques Blanc, Libération, 17 septembre 2002

6 Bernard Latarjet, ibid., p. 61

5 Bernard Latarjet, ibid., p. 21

4 Bernard Latarjet, ibid., p. 20

2 et 3 Bernard Latarjet, L’aménagement culturel du territoire, La Documentation Française, 1992, p. 79

1 Irène Buonazia, Marc Perelman, Giulio Carlo Argan, De la passion, 1999, p. 16 -

Extrait de Médiation culturelle et politique de la ville par Yves Jammet, coordinateur
Association de Prévention du Site de La Villette

Un Vade Mecum du projet culturel de territoire

Le programme européen Leader+ à pour objectif de soutenir des “ stratégies intégrées de développement rural “. Concrètement, les territoires engagés dans ce programme tentent de mettre en oeuvre des actions pilotes, essaient des méthodes nouvelles... En toute modestie, ces territoires tentent d’apporter leur contribution à la question récurrente de “ comment mieux faire du développement rural “. Parmi ces réflexions, celle sur la place de la Culture dans le développement des territoires ruraux est centrale.

Plusieurs Groupes d’Action Locale Leader de Provence-Alpes Côte d’Azur, de la Corse et de Rhône-Alpes ont souhaité mettre en commun leurs questions, leurs réflexions et leurs expériences. C’est ainsi que l’idée de ce Vade Mecum est née.

Celui-ce se veut, avant tout, un outil pratique et utile, qui soit autant à destination des décideurs, des “ facilitateurs “ que des porteurs de projets culturels de territoires, eux-mêmes.

Sans prétendre à une quelconque exhaustivité ni vouloir inventer de nouvelles théories ou méthodologies sur l’aménagement culturel des territoires, le Vade Mecum a été pensé comme un rappel d’éléments fondamentaux, voir fondateurs, à conserver en mémoire en permanence. Chaque élément fait référence à des travaux, expérimentations, réflexions, exemples ou ouvrages cités permettant ainsi au lecteur de pouvoir approfondir, si il le souhaite, les informations proposées.

Ainsi, comme le lecteur l’aura compris, l’idée de ce Vade Mecum n’est pas d’apporter LA REPONSE mais les éléments permettant la réalisation du projet culturel d’un territoire. De manière à enrichir au mieux les propos, de exemples très concrets de projets culturels de territoire ayant été mis en place viennent étayer le texte, permettant ainsi au lecteur d’illustrer avec de bonnes pratiques.

Réfléchit en trois parties distinctes mais intimement liées, le Vade Mecum permet de poser les éléments fondamentaux définissant un projet culturel de territoire. Il propose ensuite les points essentiels de la méthode permettant une élaboration concrète et réussie de ce projet. Enfin, le projet culturel de territoire, se posant évidemment dans le cadre d’un environnement spécifique, la troisième partie a pour objectif de rappeler les principaux axes de cet environnement tant institutionnel, juridique que professionnel.

En aucun cas, il ne s’agit d’être simpliste mais de répondre, le plus simplement possible, à une question complexe, de décrypter, pour des élus, des décideurs et des professionnels, ne disposant que d’un temps limité, des données complexes et de les leur présenter avec pour objectif un usage pratique.

Téléchargeable ICI

= = = = =

YAKINO audience en temps réel real time audience measurement

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Cours sur les politiques culturelles.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...