Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 17:09

Images2

Ma vie va changer...
J'ai reçu ce message.
Je vous écris avec beaucoup d'hésitation ses quelques lignes pour vous décrire ma situation.
En espérant trouver compassion auprès de vous car cela s'impose à moi vue la pénible et difficile condition de vie que je mène présentement.Mais avant, je tiens à me présenter à vous.
Mon nom est Madame SHEREMETEVA Nadezda, je suis de nationalité Russe et veuve.Mon Epoux est décédé dans le désastre de Tsunami en Thaïlande. Je suis héritière des biens de mon époux d’où la somme de 4.500.000 de dollars américains. J’ai en ce moment quelques difficultés avec ma belle famille qui veut mettre la main sur certains biens.
Ainsi ne sachant pas l’existence de cetargent,discrètement j’ai prise le soin de mettre cet argent à l’abri de ses derniers. Je l’ai caché dans une mallette métallique et déposé au sein d’une compagnie de Sécurité des biens ici en Russie. Cependant, n’étant plus en sécurité vis-à-vis des investigations que menait ma belle famille, j’ai insistée auprès de la compagnie de sécurité que ma mallette soit gardée avec un maximum. La compagnie par des moyens diplomatiques a donc transférée ma mallette hors de la Russie sur mon approbation à une compagnie de garderie de bien en CANADA .
Mon époux faisait des affaires dans ce pays. Ce dépôt a été fait et codé dans le cadre d’un arrangement secret selon lequel ma mallette contient uniquement des biens de famille.Cela signifie donc que la compagnie elle même ne connaît pas le contenu exact de la mallette qui pour plus de sécurité a été envoyée au CANADA sous une assurance diplomatique et déclarée comme contenant des biens de famille.
Aussi, la raison principale pour laquelle je vous envoie ce courrier est que, n’ayant pas confiance en ma belle famille ici en Russie. Je me retrouve dans une impasse et je voudrais que vous m’aidiez discrètement à effectuer le transfert de ma mallette dans votre pays. Car j’envisage d’investir dans des domaines rentables. Avec votre accord, nous discuterons au préalable d’un pourcentage qui vous sera versé à la fin de la transaction.
En fait, depuis la mort de mon époux, les membres de ma belle famille ont à plusieurs reprises tenté de porter atteinte à ma vie pensant qu’a ma mort tous les documents légaux des bien que possédaient mon mari leur reviendraient de plein droit. De par leurs relations influentes, ils ont réussi à m’arracher toutes les propriétés ainsi que tous ses biens matériels.
Mais ils ne se sont pas arrêtés là et m’ont obligée à leur révéler tous les comptes bancaires de mon époux en menaçant à nouveau ma vie. Je leur ai donc donné les informations et ils ont confisqués tous les comptes bancaires. Je leur ai tout révélé sauf l’existence de ce dépôt que j’ai fait au sein de la compagnie de sécurité au Canada car ceci représente tout mon secret espoir caché.
Ma belle famille n’est donc pas informée de l’existence de ce dépôt que j’ai fait au sein de la compagnie de sécurité et je ne souhaiterais pas qu’elle ne le sache.
Cependant,j’ai toujours peur des frères de mon mari car ils continuent de m’espionner et vont jusqu’à écouter mes conversations.C’est pourquoi j’ai décidé de chercher quelqu’un de confiance hors de la Russie qui m’aidera à retirer la mallette de la compagnie de sécurité et la placer discrètement dans un compte à l’étranger pour un investissement futur.
Je vous demande de considérer ma situation qui est celle d’une veuve et de venir à mon aide car aujourd’hui à part cet argent contenu dans la mallette, je n’ai plus d’argent et ma situation financière est plus que difficile (ma situation financière est à zéro). Et ma demande d’aide est d’autant plus urgente que je paye 10 dollars par jour à cette compagnie de sécurité comme frais de stockage et de sécurité de ma mallette.
Si vous désirez m’aider, je vous ferais parvenir dans mon prochain émail, les coordonnées de la compagnie de sécurité afin que vous les contactiez pour l’envoi immédiat de la mallette chez vous pour la sécuriser.
Je vous remercie infiniment pour votre coopération et j’attends de vos nouvelles pour la conclusion de cette affaire.

Mme.SHEREMETEVA Nadezda

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Notes de 2007
commenter cet article

commentaires

Lula 22/10/2008 07:55

This is great info to know.

F 14/09/2007 16:22

en voilà z'une autre :

CREDIT DE L'ATLANTIQUE
Honorable Correspondant,
A l’occasion de l’expansion de ses activités Commerciales et marketing , l'Etablissement financier dénommé CREDIT DE L'ATLANTIQUE Sis à Abidjan Côte d'Ivoire a organisé une Tombola en faveur de toute personne physique ou morale résidant ou non en Côte d’Ivoire et possédant une adresse électronique.
Pour cette tombola organisée les prix étaient les suivants :
-
- 1er Prix : Une Villa SIPIM située à Abidjan d’une valeur de 52.500 €
- - 2è Prix : une somme de 42.500 €
- - 3è Prix : une somme de 32.500 €
- - 4è Prix : une somme de 22.500 €
- - 5è Prix : une somme de 12.500 €
- - 6è Prix : une somme de 6.500 €
et plusieurs autres lots intermédiaires etc...
A l’issu de cette Tombola, votre adresse Email a été tirée au sort et vous désignant comme l’heureux gagnant du 2è prix représentant la somme de quarent deux mille cinq cent (42.500 €) EUROS. Il s’agit d’un gain fiable et il n’y aucun doute à vous faire à ce sujet.
En conséquence, nous vous demandons de bien vouloir nous envoyer de toute urgence un message de confirmation avec le Code CB 00701212708-06 ainsi que votre nom et prénoms et adresse précise pour vous donner la procédure de retrait de votre gain.
Nous vous recommandons la discrétion et ne divulguez pas votre code gagnant de façon à nous éviter des situations avec plusieurs gagnants ayant le même Code. Soyez vraiment discret à l’égard des tiers jusqu’à la remise de votre gain.
Notre Institution vous adresse ses vives félicitations pour ce gain.
Cordialement Votre dévoué,

Madame GEDUC ANNEL

Directeur du Service commercial.

Loizo 13/09/2007 22:05

Je crois savoir que derrière la signature de cette missive se cache le célèbre De Vilpinsky, déjà recherché pour de sombres affaires de corbeaux... A suivre !

FB 13/09/2007 19:14

vrai qu'on devrait faire un concours de ces lettres, dont on se demande qui elles peuvent attraper ? celle-ci bat effectivement les records et devrait toucher une récompense !

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...