Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 17:54

Suite de la note d’hier consacrée à la journée d’action du 29 mars…

Un spectateur/acteur assis dans les hauteurs du théâtre a eu l’heureuse idée de filmer (et de publier) l’intervention de Nicolas Monquaut  (CGT Culture du Ministère de la Culture).


Nicolas Monquaut, CGT Culture, théâtre de l'Odéon
envoyé par Louvre_pour_tous. - L'info internationale vidéo. Nicolas Monquaut, CGT Culture, théâtre de l'Odéon
envoyé par Louvre_pour_tous. - L'info internationale vidéo.

 

 

On trouve aussi l’intervention de Sylvie Robert (PS) A CETTE ADRESSE.

 

= = = =

Ce n’est qu’un début… comment continuer ?

Une idée de Jean-Marc Adolphe (revue Mouvement) : investir le grand établissement culturel de la Ville de Paris dont la direction est actuellement vacante ou, comme le dit Martine Silber (qui raconte ICI sa manif en forme de décalage horaire)  Prenons le 104, la Bastille n’est pas libre !

Le CRACC (Comité régional d’action pour la culture et la connaissance en Ile-de-France), créé en novembre 2009, lance ainsi un appel pour écrire collectivement un « manifeste pour une politique culturelle alternative ». Rendez-vous de midi à minuit, le 10 avril, dans divers lieux de la région parisienne (CDN de Montreuil, MAC/VAL à Vitry-sur-Seine, Théâtre de l’Agora à Evry, Théâtre de l’Est Parisien, etc.) (1).
Mouvement, qui apporte son soutien à cette initiative, lance un autre chantier au Centquatre, établissement phare de la politique culturelle de la Ville de Paris, dont les premiers directeurs (Robert Cantarella et Frédéric Fisbach) ont démissionné, et qui se trouve pris aujourd’hui dans une tourmente autant budgétaire qu’existentielle. Nous y avons organisé, le samedi 20 mars, un « atelier des possibles » qui, à partir de la simple volonté de « produire de la rencontre », a soulevé bien des pistes de travail. Pour poursuivre ce chantier, nous avons trouvé un lieu : le Centquatre lui-même ! Considérant que ce lieu restera sans direction d’avril à juin, nous appelons à en prendre collectivement la direction. Rien de plus, rien de moins. Concrètement, une première assemblée générale constituante (d’un 104 « occupé ») a lieu ce jeudi 1er avril à 10 h. Après, on verra bien. Rien n’est programmé. Mais les idées sont là. En clamant « qu’un autre 104 est possible », il s’agit de faire école… Car sans une réappropriation collective, aujourd’hui même, des moyens de l’art et de l’action culturelle, l’impasse actuelle se referma sur nous tous comme une redoutable souricière.

Last but not least, le commentaire de Gaël Bouron à ma note d’hier à propos d’un argument qui appelle discussion :

Je ne comprends pas qu'on persiste à dire que le secteur culturel emploie autant de personnes que le secteur automobile. Il y a toujours des approximations sur ce type de chiffres mais grosso modo 460000 personnes travaillent dans le secteur culturel (acception large : y compris industries culturelles et le secteur marchand de la culture que ne défendent pas vraiment les membres du CRAAC) contre 750000 dans l'industrie automobile (+ 700000 si on prend les emplois liés aux réparations, au carburant, aux auto-écoles...). Dans tous les cas, ce n'est pas comparable et les comparaisons seront toujours en défaveur de la culture. Je ne crois pas ce soit l'argument du quantitatif (contre lequel s'élève par ailleurs ce collectif quand il s'agit d'évaluation) qui compte ici mais bien celui du qualitatif : il s'agit dans la culture d'emplois non délocalisables et qui sont générateurs de lien social. Les externalités positives, comme disent les économistes, sont donc larges et importantes mais qu'on arrête ce type d'argument contre productif.

* * * *

Pompougnac 12     

 

compteur pour blog

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...