Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 11:31

forum CDD

 

Il y a une semaine se terminait, en Ile-de-France la série des forums ouverts Culture et développement durable, organisés selon une démarche qui aura fait une large place à « l’intelligence collective »

Démocratie culturelle- démocratie participative

Les initiatives collectives face aux institutions

Cultures et citoyenneté, quelques pistes pour contribuer à la participation citoyenne

Comment rendre plus démocratique l’organisation des structures culturelles ?

La culture veut-elle de la société civile ? et veut-elle vraiment du développement durable ?

Telles sont quelques une des 57 questions posées dans les ateliers du vendredi matin. Elles auront abouti, le samedi après-midi à une quinzaine de propositions d’action mais il faudra patienter un peu, j’imagine, pour prendre connaissance de la synthèse que doit en faire l’Observatoire des politiques culturelles.

 

 

Comme en écho, dans l’actualité de ces derniers jours, deux démarches de réflexion sur la question de l’enseignement musical dont la première s’apparente à celle des forums ouverts.

Du côté de la société civile :

Le CANOPÉEA qu'est-ce que c'est ?

Le CANOPÉEA est une démarche créée par dix associations et fédérations nationales pour développer une concertation et une réflexion de fond sur l'ensemble du champ des pratiques, de l’éducation et des enseignements artistiques (musique, danse, théâtre, arts plastiques et visuels, arts du cirque, marionnette…). 

Cette réflexion se veut suffisamment large et transversale pour pouvoir questionner les relations entre éducation,  enseignement, pratiques artistiques et culturelles, territoires et habitants, au service de l’intérêt général.

Le CANOPÉEA souhaite ainsi contribuer, avec l’Etat, les collectivités territoriales, les professionnels dans leur diversité, et les populations (praticiens, usagers, citoyens…) , à construire des réponses concertées et adaptées aux enjeux des pratiques artistiques et culturelles dans notre société.

 Le CANOPÉEA propose pour cela :

  • la création et le développement d'espaces et d'outils de concertation permanents, en correspondance avec les enjeux de la démarche ;
  • la création d'un espace de "capitalisation" et de circulation d'informations sur ce qui existe en termes de productions intellectuelles (actes de séminaires, colloques, articles...) et d'expérimentations pédagogiques ;
  • l'organisation d'Assises, nationales et en régions, pour permettre de convertir la réflexion en programmes d'actions applicables sur les territoires.

Dans l'esprit des agenda 21 (lire également sur le site du Réseau Culture 21"Patrimoines et diversité : quels enjeux pour l’éducation artistique et culturelle ?") cette démarche est participative et vise à produire de l'intelligence collective. Le CANOPÉEA s'inscrit ainsi dans une approche renouvelée des modes de concertation et de travail qui font référence aux droits culturels et à la diversité culturelle.

 

200 participants de 21 régions : élus, représentants ministériels, directeurs d’affaires culturelles, directeurs d’établissements d’enseignement artistique et de structures associatives (conservatoires, écoles d’arts, pôles supérieurs, écoles associatives…), directeurs de lieux culturels, responsables de centres de formation de l’enseignement supérieur, responsables fédéraux et d’associations nationales, présidents et responsables d’associations départementales et régionales, responsables d’associations nationales et régionales de parents d’élèves, de professeurs, de musiciens intervenants, d’usagers, artistes, enseignants, intervenants, usagers, citoyens…

Ce premier temps des Assises a eu un double objectif :

  • faire un état des lieux et une première analyse des questions et problématiques qui se posent de façon transversale ou spécifiques sur les pratiques, l’éducation, et les enseignements artistiques dans le champ des arts du spectacle vivant (théâtre, musique, danse, cirque, marionnette…) et des  arts plastiques et visuels (de l’éveil artistique des tout petits jusqu’à l’enseignement supérieur) ;
  • questionner le sens et les perspectives des politiques publiques en matière d’éducation et d’enseignement artistique.
  • Déroulement : les Assises se sont déclinées selon différentes modalités de travail qui ont entrecroisé les dimensions artistiques, contributives, participatives et conviviales.

Actes : TELECHARGER les actes (version non définitive) des Assises de Brive.

 

Membres fondateurs du CANOPÉEA

 

 La Plate-forme interrégionale d’échanges et de coopération pour le développement culturel

 La Fédération nationale Arts Vivants et Départements

 L’association nationale Culture et Départements

• Le Conseil des CEFEDEM (Conseil national des centres et départements de formation supérieure à l'enseignement artistique)

 ARTe[F]act, (ART Et Formation en ACTes)

• Le Conseil des Centres de Formation des Musiciens Intervenants (CFMI)

 Le Collectif RPM (Recherche en Pédagogie Musicale)

 Conservatoires de France

 La Fédération Nationale des Écoles d’Influence Jazz et Musiques Actuelles (FNEIJMA)

 La Fédération Nationale des Associations de Parents d’Élèves des Conservatoires et écoles de musique, de danse et de théâtre (FNAPEC)

 

>>> La mission du CANOPÉEA est conduite par deux chefs de projet : Jean-Pierre Seyvos et Vincent Lalanne

 

 

Du côté du Ministère :

 

Le ministre de la Culture et de la Communication a confié une mission de réflexion à Didier Lockwood. Son objectif est de rendre la pratique musicale accessible au plus grand nombre et de généraliser de nouvelles approches pédagogiques.

Nouvelles pratiques musicales. La mission de réflexion sur les méthodes d’apprentissage et de transmission de la musique a rendu son rapport au ministre de la Culture et de la Communication le 16 janvier 2012. Cette mission, présidée par Didier Lockwood, était chargée de réfléchir sur la diversification du public des conservatoires, par des approches pédagogiques fondées sur le décloisonnement des esthétiques, la valorisation de l’écoute et le développement des pratiques collectives.

 

Télécharger le rapport Lockwood 

 

 

Rappelons qu’on trouve le texte de l’Agenda 21 pour la culture et celui de la Déclaration de Fribourg sur les droits culturels (évoquée par Jean-Michel Lucas dans son récent billet d’humeur) sur le site du Réseau 21 (voir Liens dans la colonne de droite de ce blog).

 

 

flêche

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 click.jpg pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

Autres fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

  expert public

 

Wikio

 

Mon profil sur Diggons.com Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


DIGG-FRANCE.COM

Add to Jamespot

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...