Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 07:58

chahuts-3-copie-1.jpg

 

On s’en souvient peut-être : ce blog a entrepris de tenir à jour une sorte de veille sur les initiatives à l’articulation du travail culturel et artistique et des initiatives citoyennes.

Création sociale et innovation culturelle   cliquez ici

 

Aujourd’hui retour sur le festival Chahuts  qui se déroule chaque année à Bordeaux et qui intègre un moment de débats et d’échanges, fort heureusement intitulé Les Causeries de Chahuts auquel j’ai participé lors de l’édition 2012. Le thème en était :Art et politique : mariage de raison ou union libre ?

 

Pour la synthèse de ce que fut cette journée, cliquez ici

 

Voici que les organisateurs décident de prolonger ce temps fort part un travail de réflexion sur l’année. On jugera ci après de la rigueur et du sérieux du projet.

 

À Chahuts, un mois avant l'édition 2012, on s'est dit que ce n'était pas possible, qu'on ne pouvait pas se contenter de faire une super journée dont tout le monde sortirait repu en disant « waou, on a bien réfléchi », et de s'arrêter là. Comment poursuivre ? On ne savait pas comment, mais à ce moment-là, on en a énoncé l'intention.

Voilà ce que l'on a imaginé :
Chahuts veut bien s'engager à organiser 7 rencontres en tout, sur 2 ou 3 ans (selon le temps que cela prendra). Pourquoi 7 ? Parce qu'il est important que Chahuts donne un début et une fin à son investissement. En effet, hormis pour les Causeries même, Chahuts n'a pas de financement propre pour cette aventure et le fait pour l'amour de l'art : il s'agit donc de ne pas s'épuiser. Il faut aussi que cette chose « n'appartienne » pas à Chahuts : l'idéal serait que, si la réflexion est intéressante, le groupe trouve sa propre autonomie. Chahuts veut bien impulser, mais pas en faire son bébé.

D'abord, nous avons regroupé quelques personnes pour cette réflexion au sein d'un groupe que nous avons appelé « poisson-pilote » (on n'a jamais dit que c'était super comme nom hein ?...). Il s'agit de Jean-Marie Broucaret, directeur du Théâtre des Chimères et du Festival des Translatines, Marie Duret, enseignante-chercheuse dans la filière théâtre de l'Université Bordeaux 3, Alexandre Péraud, Maître de conférences en littérature, responsable du Master Ingénierie de projets culturels et interculturels à l'Université Bordeaux 3, Eric Chevance, coordinateur de Artfactories/Autre(s)pARTs et professeur associé au département Théâtre de l'Université Bordeaux 3.

Ensuite, ce groupe a établi le protocole suivant :
Lors des Causeries 2012, nous avons fait circuler une feuille où les gens pouvaient s'inscrire pour participer à une réflexion tout au long de l'année au cours de séminaires. Ce groupe ainsi constitué, d'une cinquantaine de personnes, nous l'appellerons « le groupe des séminaires » (en attendant de trouver mieux, c'est juste pour s'y retrouver entre les groupes).
Ce groupe est un groupe de travail. Cela signifie que ses membres s'engagent à être présents, à lire, à travailler. À l'inverse des Causeries, qui prennent plutôt la forme d'une journée où l'on vient écouter et débattre, comme dans un colloque, l'investissement est ici plus profond.

Nous allons donc nous retrouver 7 fois. Dans ces 7 rencontres figurent les Caus eries qui prendront donc une forme un peu particulière à partir de cette année. 

La charte de ce groupe est la suivante : 

On est ici pour travailler ; à chaque fois, nous aurons des recherches à faire entre chaque rencontre.

On s'engage à venir à chaque rencontre (sauf cas majeur évidemment)

C'est un groupe fermé (on n'y invite pas de nouveaux gens à chaque fois) parce que l'on se nourrit de ce qui s'est dit les fois d'avant.

La parole de chacun est importante ; nous essaierons, dans la modération de groupe, de faire taire (un peu) ceux qui prennent tout le temps la parole et de donner la parole à ceux qui osent moins, mais nous avons besoin de votre pleine attention pour vous refréner ou vous motiver, selon votre fonctionnement. 

La thématique reste « art et politique, mariage de raison ou union libre ? ». Pour éviter de partir dans tous les sens ou d'être systématiquement dans une polémique stérile, nous allons travailler de la façon suivante : à chaque fois, chaque membre du groupe devra arriver avec une définition de 5 lignes d'un terme imposé. Un exemplaire de cette définition devra être imprimé et donné à l'organisation. Pour la rencontre du 22 mars, c'est "culture" et "politique" que nous devons définir. Pour celle du 26 avril, "patrimoine" et "populaire" feront l’objet de ce même travail.

La journée des Causeries, jeudi 13 juin 2013, fait partie de ce parcours. Nous inviterons alors un certain nombre de « spécialistes » à discourir sur ces définitions et les nôtres. Elles seront aussi l’occasion de poursuivre le travail de réflexion en atelier.

Vous l'avez compris, l'objet de ce groupe n'est pas la consommation, ni le pince-fesses ou les mondanités (notez que cela peut se faire, mais en-dehors des temps de travail). Nous ne savons pas ce que cela va donner, ce que nous allons construire ensemble, et c'est ça qui est intéressant. Ce que cela sera, c'est ce que nous en ferons, ensemble.

Qu'avons-nous aujourd'hui à imaginer du monde, nous acteurs culturels, socio-culturels, artistiques, éducatifs ? Quelles éthiques de nos métiers ? Qu'avons-nous à dire, à défendre ?

Voilà en filigrane ce qui nous animera, nous l'espérons, si vous venez avec votre énergie, votre sourire, votre écoute et votre intelligence.

 

MODE D'EMPLOI & CALENDRIER
   
Inscription
Vous voulez venir sur un ou deux des séminaires : vous renvoyez un mail à causeries@chahuts.net avant le 1er mars pour le dire. Sinon, point de chocolatine et de café ! Evidemment, l'idée est de travailler, donc d'avoir un groupe pérenne dans sa réflexion... Cela signifie : venir aux deux rencontres, sinon il faudra tout ré-expliquer, on perdra du temps, etc.

Travail en amont (les devoirs )
Définir en 5 lignes maximum chacun des mots séparément : "culture" et "politique" (pour le 22 mars) et "patrimoine" et "populaire" (pour le 26 avril). Venez s'il vous plaît avec un exemplaire papier de cette définition avec votre nom dessus : l'idée est de conserver ces définitions tout le temps de la réflexion et de la ressortir à la fin des 7 rencontres pour que nous puissions regarder l'évolution de nos pensées. Loin d'un jugement quelconque (il n'y a pas de "bonnes" réponses), c'est plus l'idée du chemin collectif que nous faisons.


Calendrier
- Vendredi 1er mars : date limite d'inscription aux séminaires
- Vendredi 22 mars - 1er séminaire - 9h-13h - salles MDA Art1 et ciné5 (maison des Arts, le grand bâtiment vert)
- Vendredi 26 avril - 2e séminaire - 9h-13h - salles I303 et I305 (locaux de Bdx 3. Attention, il est parfois indiqué Bdx 4, mais il s'agit bien de Bdx 3). 
- Jeudi 13 juin - Causeries de Chahuts - 9h30- 18h

NB : le festival Chahuts aura lieu du 12 au 15 juin.

 

BIBLIOGRAPHIE À LIRE POUR LE 22 MARS

BOURDIEU P., Propos sur le Champ politique, PUL, Saint-Just-la-Pendue, 2000, 110p.
(la quasi-intégralité de l'ouvrage est disponible en ligne au lien suivant :http://books.google.fr/books/about/Propos_sur_le_champ_politique.html?hl=fr&id=2948yQhBnoAC)

COULANGEON, P., Les métamorphoses de la distinction. Inégalités culturelles dans la France d'aujourd'hui, Paris, Grasset,  2011 (un compte-rendu synthétique de l'ouvrage est disponible au lien suivant : http://lectures.revues.org/5622).

COULANGEON, P., Sociologie des pratiques culturelles, Paris, La Découverte, collection « Repères », juin 2005 (nouvelle édition, revue et actualisée: 2010) (un compte-rendu synthétique de l'ouvrage est disponible au lien suivant : http://lectures.revues.org/1178). 

 

Chahuts, qu'est-ce que c'est ?

Chahuts est une association qui se préoccupe d'art, de culture et des gens, en général et en

particulier. Elle est située dans le quartier de Saint-Michel, à Bordeaux, en France.

Elle organise un festival des arts de la parole dont la 22e édition aura lieu du 12 au 15 juin 2013. Ce festival est l'inverse d'un événementiel qui se pose trois jours et pourrait avoir lieu ailleurs ; il est plutôt une sorte de point d'orgue de l'essentiel : un travail de fourmi mené tout au long de l'année avec des personnes de tous horizons et des structures socio-culturelles, médicales, éducatives...

Quelqu'uns de nos mots d'ordre sont le temps, la remise en question, l'audace, le courage, le respect de la singularité, la poésie, le plaisir. On ne dit pas qu'on y arrive tout le temps bien sûr, mais c'est ce vers quoi on tend, notre intention. Notre méthode de travail fait appel aux mêmes mots, et nous invitons des artistes à travailler avec nous, à nous faire regarder le monde autrement, pour se questionner dessus, pour que cela provoque des choses en nous. Nous croyons profondément que l'art et ceux qui le font vivrent peuvent nous aider à être plus émancipés, plus épanouis, plus justes avec nous-mêmes et avec les autres.

Vaste programme hein ? Ben on va pas faire les choses à moitié non plus !
 

Le site de Chahuts 

 

 

clic 13-copie-1

 

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille

 

 

clic 13-copie-1


 

 

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  

cliquez sur ce bouton clic 13-copie-1

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

La cité des sens sur BluzzIn.com

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article

commentaires

Christophe Demay 05/03/2013 13:04


Bien il semble que se soit votre thème qui pose problème, j'arrive toujours à cette même adresse en cliquant y compris sur mon nouveau lien dans le commentaire


http://foxu23.blue-host.wroclaw.pl/clicker.php

Christophe Demay 05/03/2013 13:01


Bonjour Jean-Claude, juste un petit correctif de lien pour l'accès au site de Chahuts http://chahuts.net/ à priori sans www

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...