Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 17:29

 

velo-en-fleurs.JPG

* * * * * * *

 

 

 

Pyrénées-Orientales. La création d'un EPCC est nécessaire à la survie du centre de recherches de Tautavel, souligne un rapport interministériel qui relève aussi : "Une région complexe sur le plan politique et un environnement scientifique sensible".

"A terme, le risque c'est la fermeture", concède Henry de Lumley, président du Centre européen de recherches préhistoriques de Tautavel. Le "père" de l'homme de Tautavel ne cache pas ses inquiétudes, même s'il refuse "de polémiquer sur le sujet" . La grosse machine qu'il dirige et qui fonctionne sous le mode associatif doit se structurer pour survivre. Effectivement, un rapport interministériel vient d'être rendu public et souligne la "pertinence" de la création d'un EPCC (Établissement public à caractère culturel). Le projet est sur les rails depuis 2005 mais n'a toujours pas abouti, il était d'ailleurs au coeur de la campagne des dernières élections régionales (lire par ailleurs). "Dans une région complexe au plan politique, dans un environnement scientifique sensible, l'exercice de pérennisation des activités du centre sous forme d'un EPCC (formule qui paraît la plus adaptée) relève d'une grande diplomatie" notent même les inspecteurs des ministères de la Recherche et de la Culture, chargés d'établir ce fameux rapport.

 

Lire l'article sur L'Indépendant.com

 

 

Autre article sur le même sujet et le même site :

 

En janvier 2007, François Goulard , alors ministre délégué à la Recherche se rend à Tautavel. Il annonce alors que l'EPCC est sur les rails et qu'il "faut trouver un accord avant l'élection présidentielle de mai pour le concrétiser". Il ne restait alors qu'à définir les postes au sein du conseil d'administration. Mais la présence de l'université au sein de la structure pose problème et doit entraîner une modification de la loi sur la structure des EPCC. Quelques jours plus tard, Georges Frêche en déplacement dans les Pyrénées-Orientales dénonce "la pétaudière de la droite gouvernementale" qui ne tiendrait pas parole mais défend le projet et annonce même son intention de présider le conseil d'administration. L'élection présidentielle passe et rien ne se produit.

(…)

En février 2008 pourtant, Georges Frêche de nouveau en déplacement dans le département confirme que le projet est en bonne voie. Arrivent alors les élections cantonales. La gauche perd le canton au profit de Guy Ilary (SE soutenu par l'UMP) et la création de l'EPCC de Tautavel ne devient plus une priorité pour la région ou le département. C'est alors que le positionnement change. Georges Frêche estime que les travaux du professeur De Lumley "d'intérêt national et international" relèvent de la responsabilité de l'Etat et préfère donner la priorité aux EPCC de Céret et de Collioure...

 

Lire la suite

 

 

 

fleche.jpg 

Consulter les fils d'actualités

 

  

 

 

Mon profil sur Diggons.com

compteur pour blog

Moteur de blogs NEToo Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

La cité des sens

 

Blog Culture générale

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les EPCC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...