Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 13:01

huchon

 

Lettre à Jean-Paul Huchon par Corinne Rufet, Présidente de la Commission Culture, cossignée par les deux membres du bureau.

 

(merci à SANS RESERVE pour l'information).

 

 

Monsieur le Président,
Lors de la Commission Permanente du 8 juillet dernier, vous nous avez proposé de ne pas verser le solde des subventions aux organismes régionaux dès juillet, comme il en est de coutume, mais seulement 95,4%.

Après avoir obtenu l’assurance de la part de la Vice-Présidente aux finances que le versement du solde du financement à ces organismes interviendrait lors de la prochaine commission permanente, l’ensemble des groupes de la majorité a voté cette délibération, rassuré par l’amendement de l’exécutif s’engageant à respecter le vote des élu/es lors de l’assemblée budgétaire de décembre dernier.

Cette décision de reporter le versement du solde, s’ajoutant à de concordantes inquiétudes de nombreuses associations et structure culturelles concernant un objectif de rigueur, voire de baisse du budget de la culture régional en cours et à venir, a amené Corinne Rufet à organiser un temps de débat avec les commissaires culture de la majorité.

Nous nous faisons ainsi l’écho de leurs - de nos - craintes pour le budget consacré à la culture pour 2011.

La crise économique affecte plus fortement les personnes et les secteurs les plus fragiles.

C’est pour cette raison que tous les groupes de la majorité ont inscrits, durant la campagne électorale, la culture au cœur de leur projet pour les franciliens et les franciliennes.

Les structures et associations culturelles subissent aujourd’hui de plein fouet la rigueur budgétaire idéologique imposée par le gouvernement, et leurs actions s’en voient déjà ainsi réduite. A cela s’ajoute la réforme territoriale, qui est légitimement source d’inquiétudes pour les acteurs de la culture – nous avons d’ailleurs été à leur cotés lors de plusieurs manifestations, dont celle du 6 mai dernier, ou la présence visible de notre région, par un char et de très nombreux élu/es derrière la banderole régionale, a marqué fortement les esprits.

C’est ainsi, en ce moment tout particulièrement, que nous devons en tant que personne publique attachée à la création artistique et à l'accès à la culture pour toutes et tous, manifester notre engagement aux cotés des artistes, des compagnies, des lieux, des publics et des collectivités.

Car la culture n’est pas le supplément d’âme d’une politique régionale attachée à la réduction des inégalités et à la mise en œuvre de solidarité d’un territoire. Soutenir la culture et la création, c’est la garantie, la condition sine qua non d’un mieux-vivre ensemble, dans la diversité et l’apprentissage d’une compréhension mutuelle.

Nous devons avoir l’ambition de porter à un niveau supérieur le budget de la culture.

Ce serait un acte fort dans la lutte contre la politique discriminante, liberticide et communautariste de ce gouvernement. En tout état de cause, nous ne saurions, à l’heure où le monde de la culture est fortement mobilisé face au désengagement de l’État dans le secteur culturel, accepter une diminution de ce budget.

Enfin, nous souhaitons également vous alerter sur la nécessité de maintenir voire d’augmenter le budget consacré aux emplois-tremplins dans le secteur culturel, avec les mêmes critères spécifiques que ceux existants actuellement, les besoins du secteur restant importants, mais également particuliers, en terme de profils comme de compétences.

Nous souhaitons donc connaître votre position sur le budget de la culture de 2011, et aimerions par ailleurs être rassurés quand à l’utilisation conforme du budget 2010, tel qu’il a été voté par l’assemblée des élu/es en décembre dernier.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président,l’expression de nos sincères et amicales salutations.

Corinne Rufet
Présidente de la commission culture du Conseil Régional d'Ile de France

Charlotte Brun
Vice-Présidente

Philippe Camo
Secrétaire

 

ATTENTION : BONUS 5 heures de spectacles "from" AVIGNON 2010 sur le site d'ARTE

 

 

fleche.jpg 

Consulter le fil d'actualités WIKIO

 

 

 

 

 

Mon profil sur Diggons.com

compteur pour blog

Moteur de blogs NEToo Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

 

Blog Culture générale

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Divergences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...