Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 09:52

"Voici que s'avance l'immobilisme et nous ne savons pas comment l'arrêter."

(Edgar Faure)

 

 

La période étant propice aux appels, manifestes et tribunes (souvent très convenus) sur « la » culture publiés dans le contexte des prochaines élections (à tel point que j’envisage sérieusement la création d’un Comité national de défense des sentiers battus) La Cité des sens poursuit sans relâche son exploration des points de vue divergents, latéraux, intempestifs, inactuels en ces temps rongés par le présentisme

 

Résumé de quelques chapitres précédents :

Organiser la palabre

Ouvrir les possibles

Vigiles insolents et guetteurs intempestifs

Politiques culturelles : un pas de côté

Urgence de la transmission

Droits culturels, démarches artistiques partagées et démocratie

 

Aujourd’hui, une initiative et une contribution qui semblent avoir le mérite (le lecteur en jugera) d'épargner ces pauvres sentiers battus.

 

« Initiatives citoyennes et politiques publiques, vers une nouvelle alliance »

 

Entrée libre et gratuite sur inscription dans la limite des places disponibles

UNIVERSITE POPULAIRE ET CITOYENNE

EN PARTENARIAT AVEC LE LABO ESS

Rencontre débat autour du projet présidentiel de François Hollande

 

Lundi 26 mars 2012

18h30-21h00

Centre Sèvres

35 bis rue de Sèvres

75006 Paris

 

Dans les dernières décennies, un grand nombre de mouvements citoyens ont émergé, soucieux de mettre en place une dynamique socio-économique au service des populations et des territoires. Ils amènent à préciser quelle place peut tenir l’économie sociale et solidaire dans la société de demain. Cette rencontre avec Laurianne Deniaud, Aurélie Filippetti et Vincent Peillon manifeste notre volonté de construire un nouveau modèle de développement qui intègre justice sociale et respect de l’environnement.

L’économie sociale et solidaire représente des milliers d’initiatives très diverses dans leurs réalités qui sont des moyens d’actions pour produire, consommer et décider autrement. Au-delà de l’économie sociale traditionnelle, l’économie solidaire souhaite apporter sa contribution grâce à toutes les initiatives dont

elle est porteuse. Pourtant, ces initiatives sont enfermées dans un rôle réparateur et ne sont pas encore reconnues comme une force de transformation, pourquoi ?

Cette rencontre est structurée en 3 temps, avec pour chacun d’entre eux, une réponse des responsables de l’équipe de campagne aux blocages repérés par les acteurs de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’à leurs propositions pour les dépasser.

Accueil des participants à 18h30

 

18h45 : L’économie sociale et solidaire en mouvement

Souligner les enjeux de demain

- Claude Alphandery, president du Labo de l’ESS

- Bérenice Dondeyne, administratrice du Mouvement pour l'économie

solidaire (MES), présidente d'ADEPES, Agence de Développement de

l'Economie Solidaire en Midi Pyrénées ;

- Jean-Louis Laville, auteur de « Agir à gauche. L’économie sociale et

solidaire », DDB, Paris, 2011 ;

- Jean Sammut, Président de l’Institut Polanyi France.

Réactions de Laurianne Deniaud

 

19h15 : Initiatives et propositions par des réseaux nationaux de l’économie

sociale et solidaire

Renforcer et amplifier les dynamiques existantes

- À partir des réalités régionales, des propositions pour une politique

nationale

Véronique Branger, déléguée générale d’Acteurs pour une

économie solidaire (APES) administratrice du MES.

Jean-Philippe Magnen, vice président du Réseau territoires pour

l’économie solidaire (RTES)

- Les pôles de coopérations économiques

Françoise Bernon, déléguée générale du Labo ESS

- Une nouvelle politique pour les habitants des quartiers

Clotilde Breaud, présidente du Comité de Liaison des Régies de

quartier (CNLRQ)

- Université, recherche et société civile, un champ pour l’économie sociale

et solidaire

Lionel Larqué, fondateur et animateur du Forum mondial science

et démocratie

- « L’Art est public », pour un politique culturelle réinventée

Philippe Berthelot et Patricia Coler pour l’Union Fédérale

d'Intervention des Structures Culturelles (UFISC).

Réactions d’Aurelie Filipetti

 

20h15 : Échanges avec la salle

Questions et réponses

20h45: Conclusions et perspectives par Vincent Peillon

 

 

Pour procéder à votre inscription, merci de bien vouloir compléter le formulaire en ligne en suivant ce lien : https://docs.google.com/spreadsheet/viewformformkey=dEMtYVNEbVRtR0ZRTFRJY19IcGNPQkE6MQ

(Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire rapidement)

 

Un texte :

Tous aux abris ! Débat sur les cultures.

Je relaie ici l’initiative de l’Oizeau rare :

Mon ami Alain Lievaux, qui fut notamment directeur d'un théâtre dans les quartiers Nord de Marseille, apporte sa pierre au débat sur les questions culturelles dans un texte intitulé : "La place du poète dans la société." Je vous l'offre !

 

Deux extraits :

Il faut rompre radicalement avec deux pratiques bien ancrées : 

    

Combler le fossé créé entre amateurs et professionnels. Il y a plutôt une pratique commune de  l’art, de la créativité. Les uns et les autres questionnent une pratique qu’ils mettent à des niveaux d’investissement différent, mais dont le sens est commun, partagé. Ils se nourrissent et  s’enrichissent mutuellement. Il faut que les pratiques amateurs, mais aussi scolaires, universitaires questionnent et alimentent les pratiques professionnelles et vice-versa.  Amateurs et professionnels doivent se retrouver au sein d’un même ministère non pas de tutelle, mais de questionnement. Il faut supprimer cette notion de tutelle pour des pratiques poétiques de l’art et de la culture. Inventons le ministère du questionnement.

 

Il faut rompre avec la hiérarchisation des artistes dans les institutions. Il est dans les esprits de  toutes et tous, gens de culture, artistes que les pratiques s’appuient sur une ascension sociale et que la fin d’une carrière, drôle de mot, se situe en haut de l’affiche et dans un lieu de référence national voire international, avec le salaire qui va avec bien entendu. 

 

Cela questionne bien évidemment le rôle de ce que l’on nomme l’institution. Si l’institution  est garante, de la bonne ou encore de la meilleure utilisation de l’argent publique, elle doit le faire dans le cadre strict de la définition de choix politique effectué par les gens, en relation directe avec les artistes, gens de culture et poètes et mis en place par les élus. L’institution ne doit pas être l’instrument du prémachage en vue de choix politique. Là encore la notion de tutelle doit disparaître.

 

(…)

 

Il faut rompre là aussi, rompre avec toute forme d’organisation centralisé de l’art et de la culture. Si l’on peut être d’accord avec une centralité quant à une forme de programme d’instruction nationale, faire en sorte que partout en France l’enseignement soit le même dans ses fondamentaux, il n’en va pas de même pour la culture et l’art. L’art n’ayant lui, pas de patrie, dépassant quelques frontières que ce soit, la culture, elle, est l’expression des géographies, des us et coutumes vivantes certes mais identifiées. Nous sommes bien en présence DES cultures. De plus chaque personne est porteuse d’une culture, de sa propre expression culturelle et, se déplaçant, promène et frotte sa culture aux autres cultures en présence.

 

Lire la contribution d’Alain Lievaux.

 

 

 flêche

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 scoop it 10 12 2

 

flêche

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

Wikio

 

Mon profil sur Diggons.com Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


DIGG-FRANCE.COM

Add to Jamespot

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Divergences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...