Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 16:27

p-jpurnal.jpg

* * * * * * * * *

 

J’évoquais hier le dernier édito de la Fédération  nationale des arts de la rue qui posait ces questions de fond.

 

 Peut-être est-il temps de sortir de l’entre-soi pour provoquer le débat avec les citoyens. Peut-être est-il temps de relancer l’idée des « bouillons de culture ».
Quelle valeur représente un ministère de la Culture s’il ne défend la notion de service public ?
Quelles valeurs peuvent revendiquer des politiques culturelles si elles ne sont d’émancipation ?

Au lieu de quoi, la marchandisation nous parquerait dans nos manies, et c’est en partie ce dont il est question ici.

Peut-être est-il temps de redonner à la culture sa véritable place en amont du politique et non l’inverse.

Pour faire avancer la réflexion et sa mise en acte, nous disposons dores et déjà d’outils précieux qui dépassent le cadre hexagonal : Agenda 21 pour la culture, déclaration de Fribourg, Convention de l’Unesco…


 


C’est l’occasion d’en évoquer quelques autres assez voisines que l’on trouve sur le blog Sisyphe à Elsinore rédigé par un directeur des affaires culturelles. Ainsi, il y a un mois, il écrivait :

 

Une nouvelle réforme de la décentralisation, issue des travaux conduits par la  Commission Balladur, est prochainement attendue.

Cette annonce vient toutefois ajouter une appréhension supplémentaire.

En effet, à un moment où la crise financière mondiale et les lourdes gênes pèsent sur les collectivités, la pérennisation des politiques culturelles territoriales est davantage fragilisée.

Les collectivités ont présenté jusqu’à aujourd’hui leur capacité à bâtir de véritables et ambitieuses politiques culturelles incitant, notamment, au développement des territoires.

Une nouvelle étape de la décentralisation peut-elle, aujourd’hui, être reconnue comme une opportunité pour engendrer un nouveau partenariat entre l’Etat et les collectivités territoriales, mais aussi entre les collectivités territoriales elles-mêmes ?

 

-     Quelle nouvelle péréquation des compétences en matière de culture ?

-     Quels seront les financements à venir pour les politiques culturelles et quels seront leurs rôles dans l’inédit « échiquier » territorial qui nous attend ?

-      Comment envisager la coopération des territoires en matière de politiques culturelles ?

-      Quelles nouvelles corrélations se dessineront demain entre la finance et la culture ?

-    Quel partenariat sera à réinventer demain pour la coopération culturelle des territoires en Europe et à l’International ?

 

Vous pouvez exprimer librement ici vos réactions, vos aperçus, vos expectatives ou encore vos craintes, en la matière. 

 

Depuis de nouveaux posts sont venus alimenter ce questionnement, des commentaires sont venus les enrichirs sur ce blog qui est donc à suivre, C’EST ICI.  

 

A propos de la réforme des collectivités territoriales et des trop nombreuses incertitudes qu’elle laisse planer sur l’avenir des marges de manoeuvre des élus locaux, on lira le pont de vue très bien informé d’un expert en la matière,  sur le blog de Philippe Laurent. 

 Extraits :

 

 

 

 

Les maires de France ont ainsi montré que, en dépit « d’appréciations divergentes » sur, en particulier, la réforme des collectivités territoriales qui vient d’être définitivement votée par le Parlement (avec une majorité très étroite au Sénat), ils étaient unis sur l’essentiel : l’importance de l’action publique locale comme réponse aux besoins quotidiens de services publics des habitants, l’identité communale, la sauvegarde des libertés locales, la préservation, comme outil de ces libertés locales, de l’autonomie fiscale et financière.

(...)

En réalité, comme je l’ai déjà écrit et comme je l’ai rappelé lors de mon intervention à la tribune du congrès le 24 novembre dernier (texte disponible sur demande à philippe.laurent@sceaux.fr), la seule réforme d’importance majeure, c’est la quasi disparition de l’autonomie fiscale des régions et des départements issue de la suppression de la taxe professionnelle. C’est d’abord par la contrainte financière que le pouvoir central réduira les libertés locales, non par les réformes institutionnelles ou administratives. La motion finale du congrès y fait d’ailleurs allusion. Le combat, sur ce terrain, sera rude dans les années qui viennent. Pour le moment, c’est Etat 1, pouvoirs locaux .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* * * * * *

 

 

fleche.jpg 

Consulter les fils d'actualités

 

 

 

 

 

Mon profil sur Diggons.com

compteur pour blog

Moteur de blogs NEToo Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

 

La cité des sens

Blog Culture générale

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...
  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...