Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 08:25

Les lecteurs de La Cité des sens rectifieront d'eux mêmes : ce qui suit n'est guère qu'une digression... mais c'est du lourd ! La guerre n'est qu'une prolongation de la politique par d'autres moyens.

 

 

φ

Chapitres précédents

φ

Droits culturels : continuons le débat.

 

Le mérite des contributions évoquées dans cette note est de constituer un appel à la vigilance : la récente inclusion des droits culturels dans l’article 103 de la loi NOTRe, désormais une loi de notre République, ne saurait en aucune manière clore le débat.

 

Droits culturels : une longue histoire

 

Il est peut-être utile de situer le débat récent sur l’inscription ou non dans la législation française du concept de droits culturels dans un horizon historique plus large que celui de la signature par la France, dans les années 2000, de conventions internationales portant sur la nécessité de reconnaître, protéger et promouvoir la diversité culturelle.

 

Des droits culturels (1968) aux droits culturels (2015)

Je voudrais continuer le parcours engagé dans ces notes précédentes, de façon à attirer l’attention sur l’histoire des notions successives ou sédimentées qui ont fondé et légitimé l’intervention publique dans les affaires culturelles.Toutefois, je ne suis en aucune manière historien. Il ne s’agit que « d’arrêts sur image » et, pour des approches mieux fondées et documentées, il conviendrait, par exemple, de se reporter aux travaux de Pascal Ory et Laurent Martin.

 L’Entre-deux-mai : Histoire culturelle de la France (mai 1968-mai 1981), Paris, Le Seuil,? 1983, Pasccal Ory

L’Enjeu culturel. La réflexion internationale sur les politiques culturelles, Paris, La Documentation française, 2013. Laurent Martin.

 

Droits culturels : débat public ou théâtre d'ombres ?

 

Le défi lancé est tout autre : penser, ensemble, la différence par laquelle toutes les sociétés (en des modalités variables) ont séparé et séparent du quotidien ordinaire, un domaine particulier de l'activité humaine, et les dépendances qui inscrivent (de diverses manières) l'invention esthétique et intellectuelle dans ses conditions de possibilité et d'intelligibilité.

(Roger Chartier, 1991)

.

φ

 

Appel d'offres lançé par le Ministère de la Défense.

Objet du marché :

 

Objet du marché

Le présent marché a pour objet la réalisation de l’Etude Prospective & Stratégique (EPS) n°2016-31 intitulée : « Conséquences de la diversification des références culturelles sur la liberté de conduire les opérations »

 

Désignation des prestations

Le titulaire (ou les cotraitants) s’engage(nt) à réaliser les prestations décrites à l’annexe 1 : « Annexe technique ».

 

ANNEXE 1

 ANNEXE TECHNIQUE

 

1. Expression du besoin et problématique

 

Depuis quelques décennies, les rapports de force entre les zones géographiques ont évolué (USA-Europe/Asie-Extrême-Orient, par exemple), avec des conséquences sur les capacités d’influence culturelle et politique.

Il en résulte que de plus en plus de pays ou de communautés ont tendance à remettre en cause le « caractère universel » des « valeurs occidentales ».

En Occident même, ce qui est acceptable par l’opinion, et le cadre juridique correspondant, évoluent rapidement (problèmes de société, protection de l’environnement, acceptation des pertes humaines, …).

Il en résulte, entre autres, des disparités, voire des possibilités de remises en cause par certains pays ou organisations, de la manière de gérer les crises, des armements qu’il est acceptable ou légitime d’utiliser dans un contexte donné, ainsi que des règles qui sont officiellement ou légalement admises par la « communauté internationale ».  Cette situation peut conduire à des déséquilibres dans la manière d’opérer, de représenter le contexte comme, par exemple, entre la Russie ou la Chine et les pays de l’OTAN mais aussi à des ruptures totales comme avec les structures combattantes islamistes.

Ce peut être une source de risques mais aussi d’opportunités qu’il conviendra d’analyser.

L’objectif de l’étude est, en particulier, de rechercher comment les restrictions ou les opportunités d’emploi des matériels, la manière de conduire la guerre ou de gérer les crises pourraient évoluer et être modifiées, selon le contexte, la zone géographique, les types de crises et de « belligérants » possibles (armées, milices, terroristes, crime organisé, communautés ou groupes d’intérêts, …), à quelles échéances, en fonction de l’évolution prévisible du rapport de force entre les principales puissances économiques, culturelles, militaires, …

 

  1. Résultats escomptés :

 

La première partie de l’étude définit ce que peut représenter la notion « d’Occident », (l’Occident est-il « homogène », par exemple, le Japon en fait-il partie ?). Elle décrit les principaux acteurs à considérer (peuples, pays, organisations internationales, ONG, groupes industriels, opinions publiques, …), leurs positions, objectifs, capacités d’action et les évolutions possibles avec leurs causes et leurs conséquences prévisibles.

La deuxième partie présente quels aspects de « l’Occident » sont critiqués ou combattus par certains de ces acteurs, pourquoi, comment et avec quel succès.

Elle expose et justifie ce qui peut évoluer et ce qui doit être préservé de cette représentation de l’Occident.

Elle peut également fournir des éléments pour indiquer comment agir ou sur qui s’appuyer (pays ou organisations dont les intérêts sont communs, divers moyens d’influence, législation, diplomatie, media, organisations internationales, …) pour éviter que la situation évolue d’une manière qui nous soit défavorable

La troisième partie recherche les conséquences que cela pourrait avoir sur la manière d’aborder les crises, gérer les conflits et conduire les opérations militaires.

Quels acteurs pourraient éventuellement être avantagés et pourquoi ? Quelles règles ou conventions pourraient être remises en cause et comment ? Quels sont les modes d’action ou les systèmes d’armes dont les possibilités de mise en œuvre pourraient évoluer dans un sens ou un autre ? (Le travail doit permettre d’expliquer quels méthodes et types d’armement, dont l’utilisation est actuellement interdite ou restreinte, ou sur le point de l’être, pourraient être utilisés ouvertement par certains belligérants dans le futur, en analysant les arguments qu’ils pourraient utiliser pour le justifier). 

 

  1. Réunions

 

L’ensemble des réunions est organisé par l’administration et se déroule dans les locaux de la personne publique en île-de-France et principalement à Paris à l’adresse suivante : ETAT MAJOR DE L’ARMEE

Centre Interarmées de Concept de Doctrine et d’Expérimentations (CICDE)

Sous-Direction Prospective Opérationnelle (SDPO)

 

 

(…)

 

EN SAVOIR PLUS

 

 

 

 

 

 

 

 

¤

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France.

Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Divergences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...