Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 21:26

arton427-f0b26.jpg 

Pour faire suite à une précédente note sur les mêmes questions.

 

Une nouvelle donne pour les services publics :

Colloque à Nantes le 3 décembre 2012

 

Ce colloque est organisé par la communauté d'agglomération Nantes Métropole et le CELSIG (Comité Européen de Liaison sur les Services d'Intérêt Général).

Il abordera les conséquences de la réglementation européenne sur les associations, l'économie sociale et solidaire, la culture.

L'objectif est d'amorcer une définition des Services d'Intérêt Général en référence aux articles du Traité qui sont restés lettre morte faute de volonté politique de la Commission Européenne.

 

Pour tenter d'avancer sur ces questions, 3 ateliers sont organisés :

Atelier 1 : Culture et service public

Atelier 2 : Economie sociale et solidaire et service d'intérêt général

Atelier 3 : Relations associations et structures de l'économie sociale et autorités publiques

 

Le Collectif sera présent avec la participation de Didier MINOT. Il sera en charge d'introduire l'atelier 2.

 

Télécharger le programme complet

Lien d'inscription

 

 

Rapport d'orientations 2013

 

Lors de la réunion du collectif, le 17 novembre, des orientations ont été proposées et débattues à la lumière d'un contexte qui évolue rapidement.

Les associations citoyennes doivent être prêtes à assumer une situation sociale de plus en plus lourde et une situation politique de plus en plus inquiétante, en anticipant. En effet, la France n'a pas encore été touchée comme la Grèce, l'Italie ou l'Espagne, mais des événements sociaux vont fatalement se produire compte tenu de la politique poursuivie. Dans ce contexte de crise comment pourront-elles contribuer à construire la transition écologique, reconstruire le lien social, promouvoir une démocratie participative, etc...? 
Dans ce contexte, le collectif peut jouer un rôle très positif grâce à sa liberté d'expression et à sa capacité à travailler en réseau. Mais pour cela, il est nécessaire d'organiser la mobilisation effective des membres et contribuer à celle des réseaux régionaux et locaux. 
5 orientations de travail ont donc été proposées et validées.

 

Poursuivre le dialogue institutionnel
Différents textes importants pour l'avenir des associations sont actuellement en préparation : remplacement de la circulaire Fillon, nouvel acte de la décentralisation, remise à plat de la politique de la ville, loi pour la promotion de l'économie sociale et solidaire. Le collectif doit participer à l'élaboration de ces textes pour faire valoir ses idées.
Axes de travail :
- Remplacement de la circulaire Fillon par un nouveau texte réglementaire : prendre en compte la diversité associative.
- Lutter contre la généralisation des appels d'offres.
- Développer les relations partenariales entre associations et collectivités.
- Préciser notre point de vue sur la loi Économie sociale et solidaire.
- Redéfinir les services d'intérêt général.

 

Accompagner les mobilisations locales, régionales et sectorielles
L'action nationale ne sera pas suffisante. Il est nécessaire de contribuer à amplifier le travail de mobilisation et de mise en réseau au cours des prochains mois, en s'adressant prioritairement aux réseaux régionaux et locaux d'associations citoyennes. Il est essentiel de pouvoir intervenir chaque fois qu'on nous le demande pour expliquer, susciter des regroupements et faire émerger des propositions. 
Axes de travail :
- Appuyer sur les mobilisations locales ou régionales.
- Accompagner les mobilisations sectorielles.
- Développer les formations et les réponses aux demandes d'intervention.

 

Inciter à des assises et à une mobilisation locale en vue des éléctions municipales et européennes
Les élections municipales, en 2014, constituent une occasion importante pour poser la question du rôle des associations dans la société et d'une démarche participative au niveau des territoires. Les élections européennes, qui auront lieu la même année, peuvent permettre de mettre en question la prééminence de la concurrence libre et non faussée. Il paraît donc souhaitable de développer l'idée d'une mobilisation locale pour préparer les élections municipales et européennes. 
Axes de travail :
- Un petit dossier pour proposer la démarche.
- Une enquête auprès de l'ensemble des membres et sympathisants du collectif.
- Un travail d'accompagnement des "assises locales" qui se mettront en place.

 

Développer la communication
Un des facteurs qui limite l'efficacité du collectif réside dans l'insuffisance de ses capacités de communication. Des résultats ont été obtenus ponctuellement, mais pour une large part, le travail du collectif reste inconnu de la grande majorité des associations, alors que les travaux répondent à des besoins essentiels pour beaucoup de responsables associatifs.
Axes de travail :
- Poursuivre l'alimentation du site et la lettre.
- Finaliser le livre en cours de rédaction par Didier MINOT "des associations citoyennes pour demain" (titre provisoire).
- Produire des textes et des articles pour assurer une présence dans les médias.
- Organiser la communication.
- Organiser un colloque ou un débat public autour des questions de fond et de nos propositions.

 

Agir ensemble et travailler en réseau 
Le collectif est sollicité pour participer à différentes plates-formes ou initiatives qui se mettent en place. L'objectif est d'assurer une présence et une contribution du Collectif dans ces différentes plates-formes.

Voici celles avec lesquelles nous sommes en lien :
- Plate-forme " décentralisons autrement ". Face au projet de loi sur la décentralisation, cette plate-forme a proposé des amendements et organise un travail de lobbying.
- Appel des appels. Il serait nécessaire qu'une personne du collectif participe dans la durée aux actions que l'appel des appels organise environ chaque trimestre.
- La démocratie environnementale, c'est maintenant ! Le collectif s'est associé à un texte préparé par Etienne Ballan, pour donner un poids suffisant aux débats démocratiques sur l'environnement. 
- FONDA. Un lien serait à assurer avec les initiatives prises par la Fonda, pour y exprimer les points de vue du collectif, s'enrichir mutuellement des réflexions menées. 
- CPCA. La présidente de la CPCA nous a annoncé son intention de créer prochainement des groupes de travail et souhaite que des représentants du collectif y participent.

Conclusion

Le collectif a rendu hommage au travail réalisé par la petite équipe qui au cours des derniers mois a assuré l'essentiel du travail. Cependant, les moyens humains ne suffisent pas pour assurer les contacts ni développer toutes les actions nécessaires. Au vu des objectifs fixés aujourd'hui une autre organisation du collectif est nécessaire. Les participants ont alors amorcé une organisation du travail autour de différents petits groupes. Mais les forces manquent encore !

 

Retrouvez ces orientations détaillées sur le site du Collectif.

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES CONSULTEZ NOTRE SITE

www.associations-citoyennes.net - OU ECRIVEZ-NOUS à contact@associations-citoyennes.net

 

 

Voir aussi sur La Cité des sens la synthèse  Création sociale et innovation culturelle.

 


flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 10:37

 

41yqCPZk4yL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Dix ans d'histoire culturelle

 

Evelyne Cohen , Pascale Goetschel, Martin Laurent, Pascale Ory (dir.), , Presses de l'enssib, 2011, 314 p., ISBN : 9782910227944.

 

L’histoire culturelle a une place de plus en plus importante dans l’historiographie contemporaine. C’est à partir de ce constat qu’en 1999 l’Association pour le développement de l’histoire culturelle (ADHC) décide de créer un lieu où ceux qui considèrent y contribuer peuvent échanger sur leurs travaux. Depuis 2000, l’ADHC organise notamment tous les ans un congrès le dernier samedi de septembre afin de rendre compte de la vitalité de l’histoire culturelle : un invité d’honneur donne une conférence le matin et une table ronde permet de débattre l’après-midi. L’ouvrage Dix ans d’histoire culturelle réunit les textes des dix conférences et la retranscription de la plupart des tables rondes qui se sont déroulées lors des congrès de l’ADHC.

 

A travers la lecture de cette somme, on peut dégager quelques lignes directrices comme le propose le président de l’ADHC, Pascal Ory, dans l’introduction générale : l’histoire culturelle est d’abord une branche de l’histoire, ce que démontrent parfaitement les contributions d’Erik Neveu – qui s’interroge sur le sens de la ligne Paris-Londres des Cultural Studies –, d’Anne Claude Ambroise Rendu qui analyse les frontières (et leurs perméabilités) entre l’histoire culturelle et l’histoire des médias, de Christian Chevandier qui démontre combien le culturel est important lorsqu’on se propose de travailler sur l’histoire sociale ou encore de Régis Debray qui établit le bilan de « sa » médiologie – cette théorie des médiations techniques et institutionnelles de la culture

 

Compte rendu d' Eric Keslassy

Sociologue et enseignant (IEP de Lille)

© Tous droits réservés

Sur le site  Liens socio/Lectures.

 

 

418rSF7Lb7L._SL500_AA300_.jpg  


L'université et les formations aux métiers de la culture : la diagonale du flou

 

Patriat , Claude . Directeur de publication
Mathieu , Isabelle   . Directeur de publication   
Poirrier , Philippe   . Préfacier  

 

En appendice, "Les diplômes professionnels universitaires, par région"
Notes bibliogr.  

 

Dijon : Éd. universitaires de Dijon , 2012

 

"L'émergence des formations universitaires aux métiers de la culture va de pair avec l'expansion de l'offre culturelle à la fin du XXe siècle. Cependant, insuffisante au départ, l'offre diplômante est aujourd'hui devenue pléthorique. Les trois cents diplômes universitaires, auxquels il faut ajouter les cursus privés et ceux des écoles de commerce, forment une véritable 'bulle' largement déconnectée des attentes et des capacités d'absorption du champ professionnel. Ce livre, premier consacré à la question, s'efforce de dresser un tableau exhaustif d'un paysage aussi mouvant que confus. En croisant les propos d'enseignants et d'acteurs culturels avec les témoignages de diplômés, cet ouvrage fournit des éléments nécessaires à la compréhension de cet engouement des universitaires, toutes disciplines confondues. Démarche d'autant plus nécessaire que le développement du dispositif de formation s'est opéré dans un criant silence et dans une stupéfiante indifférence des deux ministères directement concernés: Culture et Enseignement supérieur."

[Source: 4e de couv.]

 

519UsP7VpeL._SL500_AA300_.jpg


Les nouveaux enjeux des politiques culturelles

Dynamiques européennes

 

Auteur(s) :

Jean-Pierre Saez et Guy Saez (dir.)

Edité par :

La Découverte

Publication :

Août 2012

 

 

 

À la fois dimension des activités humaines et domaine d'actions publiques ou privées, le champ artistique et culturel est aujourd'hui marqué par des transformations majeures. La globalisation, l'impact des (nouvelles) technologies sur la production, la diffusion ou la « consommation » de la culture, l'élargissement et l'hybridation des formes artistiques, la variété des enjeux associés au thème de la diversité culturelle, sont autant de défis pour l'action et la recherche. 
Les contributions de jeunes chercheurs européens réunies dans ce livre sont distribuées autour de trois axes qui structurent les débats et enjeux des rapports entre culture, territoires et société : la question métropolitaine (comment l'intégration de la dimension culturelle à l'élaboration des projets urbains conduit à réagencer le dialogue entre villes et culture) ; les dynamiques territoriales et l'européanisation (comment l'intervention d'acteurs publics diversifiés et l'émergence de formats culturels innovants transforment les politiques culturelles) ; la problématique de la régulation autour des nouveaux modèles technologiques, économiques et de médiation. 
Par la richesse et la variété des expériences européennes qu'il mobilise, ce livre constitue un outil précieux de compréhension des mutations contemporaines des poli-tiques culturelles et des conditions de la création comme de sa diffusion. Il sera utile à tous les acteurs de l'action culturelle, créateurs, fonctionnaires et professionnels.

Présentation sur le site de l'OPC 

 

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 17:24

 

plan.jpg

 

C’est avec grand plaisir que je partage la dernière contribution en date (à ma connaissance) de Jean-Michel LUCAS au débat sur l’avenir des politiques culturelles

 

Culture et décentralisation

Une réelle perspective de changement

 

JM Lucas / 19 novembre 2012.

 

Les enjeux culturels ont toujours été négligés dans les lois de décentralisation, notamment du fait de la pression des grandes organisations professionnelles du milieu artistique, soucieuses de conserver leurs relations privilégiées avec l'administration centrale du ministère de la culture.

Mais les temps changent et il est maintenant clair, pour tous, que les collectivités locales sont des acteurs publics majeurs de la politique culturelle, aussi bien en matière de financement que de conception de projets.

Un changement d'approche de la décentralisation culturelle paraît donc maintenant pouvoir être accepté

 

1 - Pour s'y engager, il me paraît possible de prendre appui sur les positions prises par toutes les collectivités regroupées dans la FNCC - Fédération nationale des collectivités pour la culture.

Lors des états généraux de la démocratie territoriale, la FNCC a fait des propositions au gouvernement qui me semblent porteuses d'innovations significatives pour la décentralisation culturelle.

 

2 - Je retiens trois points novateurs de ce texte :

 

a – La FNCC considère qu'en matière culturelle, l'intérêt national ne peut pas se réduire aux positions du ministère chargé de la culture ( et de ses réseaux professionnels nationaux).. « L'intérêt national doit être nourri et assumé tant par le pouvoir national que par les collectivités territoriales, en dialogue attentif et respectueux avec la société civile dont ils sont les représentants. »

A bon droit, cette position vise à limiter la tentation permanente du ministère de la culture à conserver ses pouvoirs « régaliens » dans de nombreux domaines ( même sans aucune législation spécifique !)

 

b – Pour la FNCC, chaque autorité publique doit pouvoir apporter sa contribution à l'enjeu culturel commun. En conséquence, il convient d'éviter d'attribuer des compétences exclusives à telle ou telle autorité publique.

« Il n’y a pas de domaine, en matière de culture, dans lequel la compétence exclusive, que ce soit de l’Etat ou de telle ou telle collectivités, s’impose. Tous, cependant, ne pourraient que bénéficier d’un partenariat plus approfondi ».

 

c - La FNCC insiste alors pour que soit « préserver la compétence générale pour la culture sans pour autant renoncer à des clarifications concertées ». Cette revendication avait été l'un des axes forts de l'opposition des élus et des professionnels à la loi de décembre 2010 qui a abouti à la rédaction insatisfaisante de l'article 73 où la culture est considérée comme un secteur d'activités.

Il est probable que le futur texte devra confirmer la reconnaissance de la compétence générale pour l'enjeu culturel territorial. Il devra aussi, comme le souhaite la FNCC, inciter la politique culturelle à s'associer à d'autres politiques publiques locales pour renforcer les actions transversales largement expérimentées par les collectivités.

 

Ces positions de la FNCC doivent être prises au sérieux par rapport à la réalité de la vie culturelle française. Pour autant, elles peuvent soulever des problèmes qu'il revient à la loi de résoudre…

 

 

LIRE LA CONTRIBUTION de JEAN-MICHEL LUCAS

 

 

Rappel

 

La bibliothèque des analyses et prises de postions de Jean- Michel LUCAS sur le site de l’IRMA

C’est ICI

 

Supplément.

Lire aussi l’interview de Philippe Laurent, président de la FNCC publiée dans le Courrier des Maires et relayée par Cultural Engineering Group Weblog.

 

Philippe Laurent, de la FNCC : « L’avenir, c’est la co-construction des politiques culturelles »

 Propos recueillis par Marion Esquerré

 © Le Courrier des Maires/

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:35

SGN 12

°

 

Sous le titre de Sept points clés pour le changement, j’ai tenté un peu avant l’été dernier de rassembler quelques unes des réfléxions que ce blog propose, par la force des choses, en ordre dispersé.

 

L’objectif de remettre politiquement en question l’approche sectorielle de la culture (point 1) et de défendre une certaine conception du service public et de l’intérêt général dans le cadre hélas ambivalent des politiques européennes (point 3) m’ont rendu attentif à l’action d’un CAC qui n’est heureusement pas 40.

 

 

Réunion plénière du Collectif des Associations Citoyennes
Samedi 17 novembre 2012 de 9h30 à 16h00

Salle St Bruno 9, rue Saint-Bruno - Paris 75018 (à côté de l'église St Bernard 
Métro Chapelle, Barbès ou gare du Nord)



Cette journée a pour but de préciser les objectifs que doit se fixer le collectif compte tenu de ses moyens, à un moment crucial où la crise associative s'accélère. 
Le collectif, après s'être constitué en juin 2010 en réaction à la circulaire Fillon, a élaboré une série de propositions qui ont été présentées à des représentants du nouveau gouvernement. Cependant, force est de constater aujourd'hui que les décisions prises durant l'été ferment la plupart des portes que les déclarations d'intention avaient ouvertes. Mais surtout, tout indique que la situation va encore s'aggraver avec les plans de rigueur successifs, surtout si comme beaucoup le pensent ceux-ci constituent une vis sans fin qui entraîne la disparition des subventions et l'abandon des politiques de solidarité et de cohésion sociale.
Au niveau national, le groupe de coordination et les groupes de travail ont accompli au cours de l'année écoulée un énorme travail. Des associations et des collectifs se sont mobilisés sectoriellement, ou au niveau local ou régional. Mais ils restent trop peu nombreux. Si les associations ne bougent pas localement ou sectoriellement, si des actions communes ne deviennent pas visibles au niveau local, régional et national, le collectif ne pourra jouer qu'un rôle de faire-valoir sans véritablement avoir une capacité à agir, alors que les enjeux sont cruciaux.


Face à cette situation, quelles sont nos priorités, et quelles sont nos capacités d'action ?


Nous vous attendons nombreux pour en discuter :
samedi 17 novembre de 9h30 à 16h
Salle St Bruno - 9, rue Saint-Bruno - Paris 75018 (à côté de l'église St Bernard 
Métro Chapelle, Barbès ou gare du Nord)


Nous proposons de débattre autour de 3 questions :
- Quels sont les enjeux de la période et comment le mouvement associatif peut agir et faire prendre conscience que les remises en cause actuelles ne sont pas des incidents passagers mais l'expression d'une remise en cause fondamentale de leurs raisons d'agir ?

- Comment le collectif peut-il agir pour répondre à ces enjeux, avec quels moyens ? Si de nombreux bénévoles sont déjà impliqués, des groupes de travail fonctionnent et produisent, mais l'équipe d'animation ne peut pas assurer tous les contacts ni développer toutes les actions nécessaires.

- Les élections municipales constituent-elles une occasion importante pour poser la question du rôle des associations dans la société et d'une démarche participative au niveau des territoires ? Quel rôle le Collectif doit-il jouer ?

Proposition de déroulement

LE MATIN
- Rappel de l'actualité politique nationale, de l'action du gouvernement et de l'action du Collectif : Campagne pour un Printemps des Associations Citoyennes, dialogue avec le gouvernement… 
- Débat autour des enjeux de la période. Débat et décision des orientations à mettre en oeuvre,

- Appel aux participants pour partager le travail et décider des actions effectives en fonction de ce que chacun pourra prendre en charge,

APRES MIDI 
- Dans la perspective des municipales de 2014, débat et décision sur le rôle que le Collectif doit jouer.

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES
CONSULTEZ NOTRE SITE www.associations-citoyennes.net - OU ECRIVEZ-NOUS à contact@associations-citoyennes.net

 

A lire aussi dans Politis 

Les associations, oubliées par le nouveau pouvoir

 

Politis.fr : Le secteur associatif ne cachait pas son enthousiasme au lendemain de l’élection de François Hollande. Pourquoi ?

Didier Minot : La situation s’était beaucoup dégradée ces trois dernières années avec la baisse des crédits publics. En janvier 2010, la « circulaire Fillon » assimilait les associations à des structures commerciales en leur appliquant le régime européen des aides aux entreprises. Cela s’est concrétisé par une multiplication des appels d’offres au détriment des subventions. C’est une marchandisation des associations, en négation du rôle fondamental qui est le nôtre pour le lien social, la démocratie, la transition écologique, l’éducation populaire, etc.

Face à cette logique, les promesses de François Hollande pendant la campagne et les premières déclarations du nouveau gouvernement étaient encourageantes. Nous avons même été reçus par le gouvernement, ce qui tranche nettement avec le mépris du gouvernement précédent. Nous avons formulé 6 propositions pour renforcer le rôle des associations et les partenariats avec les collectivités en insistant sur la distinction des activités lucratives et des actions au service du bien commun.

Qu’est-ce qui nourrit aujourd’hui votre inquiétude ?

Nous constatons que les décisions prises pendant l’été ferment la plupart des portes que les déclarations d’intention avaient ouvertes. La Révision générale des politiques publiques (RGPP) continue et s’aggrave (lire sur Politis.fr). Cela nous prive d’interlocuteurs crédibles au sein des collectivités. Nous voyons même apparaître dans la politique de la Ville une gestion automatisée des dossiers !

Et puis nous n’avons pas été consultés pour l’élaboration de la réforme des collectivités, prévue pour le mois de décembre. Marylise Lebranchu, [ministre de la Réforme de l’État], a annoncé que le projet de loi était déjà prêt et nous n’avons pas été conviés aux États généraux de la démocratie territoriale.

Le secteur associatif représente aussi une illustration concrète des effets néfastes de la rigueur. Les associations emploient 1,8 million de personnes, à temps plein ou à temps partiel. La nouvelle cure d’austérité imposée par le pouvoir socialiste nous fait craindre une nouvelle baisse des financements, qui condamne certaines associations à disparaître ou à licencier. Dans le même ordre d’idées, le Traité budgétaire en passe d’être adopté signifie une prolongation indéterminée du recul de l’État social et donc de l’action associative.

Comment cela se ressent-il au quotidien ?

Nous observons une précarisation des emplois, avec la multiplication des missions de volontariat et l’utilisation des stagiaires. Dans le même temps, certaines actions du service public sont aujourd’hui transférées aux associations. Cela se traduit par une progression des emplois précaires, là où il existait avant des statuts de fonctionnaire.

La multiplication des appels d’offres met aussi en concurrence les associations. Certaines s’en satisfont très bien, parce qu’elles espèrent gagner des marchés, mais il faut tenir compte des écarts énormes entre les associations, en termes de finalités poursuivies, de taille et de diversité des domaines. Dans la santé, l’écologie et tous les domaines de l’action publique, nous souhaitons que le gouvernement nous entende.

© Politis.

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 12:22

trou.jpg

 

A peine avais-je complété sur ce blog,  mon répertoire de sites ressources sur l’innovation sociale, culturelle et artistique que je découvrais une nouvelle piste grâce à la Lettre d’infos du réseau culture sur territorial.fr (François Deschamps), édition du 11/11/2012

 

Innovateurs du quotidien - Une mise en valeur des pratiques innovantes en matière d'organisation du travail dans le secteur culturel en Europe - Une publication de 70 p (3,1 Mo) à télécharger gratuitement, commandée par l'IETM et réalisée par La Belle Ouvrage.

 

Nous sommes convaincus que le secteur des arts du spectacle contemporains est un secteur créatif, alimenté par l’imagination et l’innovation tant des artistes que des personnes qui les soutiennent de différentes manières, allant de l’administration à la logistique. Nous sommes convaincus que cet environnement créatif engendre des penseurs créatifs tant parmi les artistes que ceux qui les soutiennent. Nous souhaitons découvrir comment tous influencent au fond notre manière de voir le monde et nos actions.

En 2010, l’IETM a conçu un nouveau plan sur trois ans pour la période 2011-2013. Ce plan s’était inspiré des contributions de la part des membres

IETM, de leurs commentaires et rapports lors des réunions IETM, des réflexions qu’ils ont partagées avec le Conseil d’administration de l’IETM, et résultant de certains exercices sur les « visions de l’avenir ».

Sur la base de tous ces apports, nous avons décidé d’axer le plan sur la durabilité et l’évolution actuelle et potentielle de 3 domaines différents : l’art (les artistes et leurs visions), les organisations artistiques (les ressources humaines et économiques) et le réseau même (l’observer de l’intérieur afin d’orienter l’évolution de nos pratiques).

Cependant, nous voulions que l’IETM observe les choses d’une manière inhabituelle, les approche sous divers angles. Nous espérions que le fait de changer notre propre perspective, devenue si familière que nous la tenons parfois pour acquise, nous permette de développer une nouvelle argumentation autour de notre travail qui ne relève ni de l’exploitation, ni de l’instrumentalisation des arts.

Notre thèse de départ était la suivante : nous savons que les arts ont quelque chose de spécial à offrir à la société, et ce sont les qualités uniques des arts qui produisent cette magie. Dans le secteur, on répète que les arts jettent une nouvelle lumière sur la manière dont nous appréhendons notre existence.

Pour illustrer ces propos, il nous faut des cas concrets…

(Extrait de l’introduction de Mary Ann DeVlieg, secrétaire générale, IETM)

      Innovateurs du quotidien


En conséquence, j’ai rajouté cette référence à la liste des sites ressources.

On la trouve à cette adresse : Création sociale et innovation culturelle.

 

 

 

 

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Ressources
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 15:14

 

jeanclaude_pompougnac_46_1.jpg

 

Pour faire écho à une tribune de Gérard Noiriel publiée dans Le Monde du 11 octobre dernier, et intitulée Encourager les expériences peu médiatiséesLa Cité des sens s’est efforcée de répertorier une série de  sites ressources qui permettent d’accéder à des bases de données sur l’innovation sociale, artistique et culturelle.

Je suis en mesure aujourd’hui de la compléter par deux nouvelles références.

 

 

L’INNOVATION SOCIALE EN EUROPE

 

Politiques européennes et pratiques d’innovation sociale dans trois Etats membres

 

Face à de nombreux problèmes sociaux, tous les États européens commencent à se mobiliser afin de trouver des réponses créatives et innovantes qui permettront de surmonter ces difficultés structurelles.

L’Union européenne (UE) semble avoir pris la pleine mesure de ces enjeux et donne actuellement un écho favorable à l’innovation sociale, notamment dans la Stratégie Europe 2020. Autorités publiques, entreprises privées, acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), chercheurs, citoyens, tous doivent saisir ces opportunités offertes par l’Europe.

Cette publication vise à donner des clés de compréhension sur les mesures et outils en faveur de l’innovation sociale dans les politiques européenne, illustrée par des exemples de pratiques d’innovation sociale au Royaume-Uni, Danemark et Espagne. Sont également abordées des pistes concrètes pour développer des expériences d’innovation sociale par les acteurs de l’économie sociale et solidaire et les pouvoirs publics.

Pour en savoir plus :

Télécharger ce numéro des "Repères Europe" sur l’innovation sociale en Europe

 

 

Culture Europe International

Un panorama original des pratiques et politiques culturelles à l'oeuvre dans les pays européens


Culture Europe International est une revue/revue de presse française consacrée aux pratiques et politiques culturelles en Europe, tant à l'échelle locale que nationale et internationale. Elle s'intéresse tout particulièrement aux expériences de coopération européenne et internationale, menées dans les différents domaines de la culture et des arts, par tous ses intervenants - Etats, collectivités territoriales, fondations, réseaux et associations professionnels.

 Fondée par Jean-Michel Djian en 1994, Culture Europe International est née de la volonté d'acteurs de la vie culturelle européenne, convaincus qu'il était désormais indispensable de fournir aux praticiens, aux étudiants, aux chercheurs et aux publics des arts et de la culture, un outil de travail et de réflexion. Livrant à ses lecteurs des documents d'information et d'analyse - sous forme imprimée ou via internet -, Culture Europe International entend contribuer au partage des valeurs, des connaissances, des initiatives et des débats qui fertilisent l'Europe de la culture et ses relations avec les autres continents.


Une revue au carrefour de l'actualité européenne
Ils sont des milliers de journalistes et de témoins, à relater, chacun dans son pays et à sa manière, les faits et gestes de leurs concitoyens, artistes, représentants des administrations culturelles ou responsables de projets. Mais qu'en savons-nous ? Pourtant, dans nos pratiques professionnelles, ces données venues des quatre coins de l'Europe nous sont capitales. Pour comprendre d'abord, pour décider ensuite. C'est pourquoi Culture Europe International offre aussi des commentaires de la presse européenne spécialisée - journaux ou revues. Notre revue s'est également ouverte aux magazines et lettres d'information nés sur les autres continents, dès lors qu'ils s'intéressent aux pratiques et politiques culturelles et à la coopération internationale.

Une revue électronique et des publications de référence
Depuis 2006, Culture Europe International offre à ses lecteurs un site accessible en trois langues - français, anglais, espagnol - et présentant informations et analyses rédigées au fil de l'actualité européenne. La revue électronique permet de consulter les dossiers et articles, en fonction de thématiques culturelles et artistiques et d'un index géographique. Cet ensemble éditorial est complété par une publication annuelle de référence, consacrée à un thème de portée européenne et internationale : à titre d'exemple, la publication 2007 interroge le phénomène des festivals européens, en étroite collaboration avec le Groupe européen de recherche sur les festivals, créé par Dragan Klaic et réunissant des chercheurs de dix pays : EFRP.

Culture Europe International est l'un des éditeurs de la plate-forme Artishoc, créée par les responsables de la revue Mouvement avec l'objectif de mutualiser les informations et analyses essentielles en matière artistique et culturelle.

Culture Europe International est publiée en collaboration et avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (Délégation au développement et aux affaires internationales) et de l'Institut d'études européennes de l'Université de Paris VIII. Elle collabore régulièrement avec la Fondation européenne de la Culture.

 

Culture Europe International

 

 

Voir la première version de la liste des sites ressources désormais actualisée : Création sociale et innovation culturelle. 

* * * * * 

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr

 

Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel

 

Les net-actualités sur le site d'Arteca 

 

Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)

 

Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda

 

 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille

 

 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Ressources
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:56

school-2.jpg

 

Tout le monde, ou presque, aura lu, j’imagine, la tribune en forme de programme, publiée par Mme la Ministre dans Libération du 28 octobre dernier, sous le titre Notre politique culturelle.

 

Et bon nombre de ceux là n’auront pas manqué de lire aussi La politique culturelle d'Aurélie Filippetti : un chemin escarpé soit la pertinente analyse qu’en a livré François Deschamps sur Territorial.fr  (le 1er novembre, il n’arrête jamais de bosser, celui-là ?).

 

Ou encore, les observations sans indulgence que le cours actuel de la politique ministérielle inspire à un blogueur assez connu, un certain Autheuil,  dont on nous dit qu’il est l’assistant parlementaire d’un député de l’opposition et qui se concluent ainsi :

 

Il y a dans cette tribune quelques éclairs montrant qu'Aurélie Filippetti commence à structurer une vision politique, avec quelques intuitions qui permettent d'espérer. Il manque juste le courage politique de se libérer de l'emprise des lobbies de l'industrie du divertissement et des rentiers de la propriété intellectuelle, qui se sont accaparé toute la place, faisant de la défense des intérêts de leur industrie, l'alpha et l'oméga d'une politique culturelle.

 

Dans cette tribune en forme de programme (et réciproquement), Aurélie Filippetti rappelle l’une de ses priorités :

 

Education artistique et culturelle. Conformément à l’engagement du président de la République, le gouvernement travaille pour qu’à partir de la rentrée 2013, en prenant appui sur la refondation de l’école, le parcours annuel de chaque élève intègre le contact des œuvres, des artistes, des établissements culturels. Un autre enjeu majeur est la diffusion des œuvres sur l’ensemble du territoire. Il s’agit de mieux diffuser les œuvres patrimoniales dans le réseau des musées de France, mais aussi en envisageant d’autres lieux publics - mairies, préfectures et, pourquoi pas, écoles. Il s’agit aussi de mieux faire circuler les productions théâtrales ou musicales, en réfléchissant aux conditions de coproduction par exemple.

 

J’ai déjà  cité ici  Refondation de l'école : ne noyons pas l'éducation artistique et culturelle dans un grand fourre tout culturel ! soit les fines observations du même François Deschamps à propos de cet objectif en forme de mot valise qu’est l’éducation artistique et culturelle (l’histoire et la géographie, la littérature, le sciences de la nature et de la vie, les maths, la philo… ce n’est donc pas « culturel » ???)

 

La Gazette des communes, confirme cette priorité éducative en résumant l’audition de la ministre, le 5 novembre dernier, par les Commissions "affaires culturelles" et "finances" de l’Assemblée. Et commente :

Le chantier est lourd car il sera conduit en lien avec la réforme des rythmes scolaires, celle de la formation des enseignants, et avec « la définition d’un parcours commun, avec les collectivités territoriales ».

Les discussions avec ces dernières commenceront en janvier 2013.

 

 

J’ajoute donc que la réflexion collective sur ces questions va s’enrichir d’un nième rapport du Conseil économique et social sur la question (je me souviens avec émotion de celui de Danièle Delorme, dans les années 90,  parce que ce n’est pas tous les jours qu’un fonctionnaire du minstère de la Culture est auditionné par une vedette qui avait eu sa photo dans Cinémonde et avait enchanté ses adolescentes dimanches après midi, au cinéma de quartier… (il y en avait trois à l’époque à Antony : Le Select, Le Family et l’Eden…

Voici donc l’info qui va sûrement changer la donne… :


 

POUR UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT CULTUREL : L’EDUCATION ARTISTIQUE TOUT AU LONG DE LA VIE

(Décision du Bureau du 25 septembre 2012 NS123910)

 

Depuis de nombreuses années, l’éducation artistique a fait l’objet de dispositifs successifs,  d’expérimentations, il a même été déclaré « cause nationale » par les ministres successifs de  l’Education nationale et de la culture.

Par-delà l’enjeu purement artistique et culturel, la pratique artistique participe à la  construction de l’individu et à son intégration dans la vie de la cité. Elle assure son  épanouissement personnel, la découverte de la solidarité, l’écoute de l’autre ainsi que  l’apprentissage de la rigueur. C’est pourquoi, il est primordial de faire en sorte que cet  enseignement soit aujourd’hui mis à la portée de tous dès le plus jeune âge pour lutter contre  les inégalités scolaires, sociales, culturelles et permettre l’intégration sociale. L’éducation  artistique et culturelle doit contribuer à donner sa place au «sensible», aux valeurs humanistes  et à retisser les liens sociaux.

A tous les âges et dans toutes les situations, l’éducation à l’art par l’art peut être un élément  fondamental d’émancipation, de liberté et de solidarité.

L’observation des faits oblige à reconnaître que le désir de culture comme le plaisir éprouvé  au contact des œuvres, loin d’être spontanés, font partie, le plus souvent, du legs hérité de son  milieu familial.

Le rapport et l’avis s’attacheront plus particulièrement à l’éducation artistique tout au long de  la vie dans le domaine du spectacle vivant, « danse, musique et théâtre ».

Pour mener à bien leur mission de formation d’amateurs, de publics avertis, de futurs  professionnels, les écoles d’art, les conservatoires doivent revoir l’organisation des études et  des modes d’apprentissage, et s’adapter à l’accueil de publics plus diversifiés. L’avis  examinera également le rôle des mouvements d’éducation populaire. Mais c’est d’abord en  amont de l’enseignement spécialisé, au sein de l’enseignement général dispensé par  l’Education nationale que chaque enfant citoyen doit pouvoir accéder à la découverte d’une  pratique artistique.


 Le texte complet sur le site du Conseil Economique Social et Environnemental.

 

Voir  aussi sur le présent blog

 Questions d’école  

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 20:29

La démocratisation culturelle au fil de l’histoire contemporaine.

 

Présentation générale.

 

Seconde séance du séminaire

12 novembre 2012 ; 13 h 45 Centre d’histoire de Science-Po, 56 rue Jacob, Paris


 "Les études sur les pratiques culturelles et leur réception"

Animation : Olivier DONNAT

Hervé GLEVAREC, Directeur de recherche au CNRS 

L'épistémé de l'enquête sur les pratiques culturelles des français : référentiel de l'accession, indicateurs de fréquentation et définition de la culture

H Glevarec_abstract .pdf 

 

Sylvie PFLIEGER, Maître de conférences en économie, Université Paris Descartes
Essai de mesure des effets multiplicateurs des déterminants

 

S Pflieger_abstract.pdf 

 

Philippe COULANGEON, Directeur de recherche CNRS, OSC - Sciences PO/CNRS
La politique culturelle à l'épreuve des enquêtes sur les pratiques culturelles des français

 

Grand témoin : Bernard Faivre d'Arcier

 

Selon un principe de travail habituel aux Comités d'histoire, chaque séance donnera lieu à l'intervention d'acteurs-témoins et sera animée par l'un des membres du Comité scientifique.

Accès libre après inscription nécessaire par mail au Comité d'histoire

Contact : comitehistoire@culture.gouv.fr

Tél. : 01 40 15 79 16
Fax : 01 40 15 79 52

 

***********************

Lire ci-dessous les abstracts des communicants du premier séminaire tenu le 18 octobre 2012

"La démocratie dans la République (XIXème-XXème siècles)"

Emmanuelle CHAPIN, Chargée de conférences, Sciences Po Reims
L'égalité dans la limite de l'utilité : Jules Ferry et la démocratisation culturelle (1879-1883) 

Emmanuelle Chapin_Démocratisation cult.pdf 

Isabelle MATHIEU, Maître de conférences associée, Université de Bourgogne
De l'action culturelle comme processus de fraternisation

Isabelle Mathieu_Démocratisation cult.pdf 

Marion DENIZOT, Maître de conférences en études théâtrales, Université Rennes 2
Retour sur l'histoire du théâtre populaire : une ''démocratisation culturelle" pensée à l'aune de la nation (XIXe-XXe siècles)

Marion Denizot_Démocratisation cult.pdf 

Voir la page du Comité d’histoire sur le site du ministère.

 

 ***********************

Pour les studieux soucieux de bien préparer la séance quelques documents conseillés par La Cité des sens.

 

Lire d’Olivier Donnat le texte publié dans un recueil en hommage au créateur et chef du service des études et de la recherche du ministère.

 

«Pratiques culturelles des Français » : une enquête de marginal-sécant, au croisement de la sociologie de la culture, des médias et des loisirs

qui figure dans l'ouvrage :

 Le fil de l'esprit

Augustin Girard, un parcours entre recherche et action,

Paris, Comité d'histoire du MCC 2011.

 

Une approche plus historienne du contexte dans lequel ces études ont été mises en place est proposée par Philippe Poirrier :

Les pratiques culturelles au cours des années 1960 et 1970 

in J.-C. GROHENS et J.-F. SIRINELLI (Dir.), Culture et action chez Georges Pompidou, Paris, Presses universitaires de France, 2000, p. 123-138.

 

Cette dernière contribution évoque l'apport original de Michel de Certeau à ces approches.

Parmi de nombreux articles consacrés à cet auteur, il faut signaler :

Les trois héritages de Michel de Certeau. Un projet éclaté d'analyse de la modernité  

par  Éric Maigret (Sociologue des médias).

 

Ainsi qu’une analyse philosophique de Pierre Macherey

Michel de Certeau ou la mystique du quotidien.

 

 

flêche      

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 

 

flêche

scoop-nov-2012-copie-1.JPG

 

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


 

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 11:05
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 07:58

 

2 cv 1

 

La Cité des sens fait relâche jusqu'au 29 octobre.

 

en attendant voici des

Fils d'actualités très vivement conseillés :

 

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr


Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

 

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel


Les net-actualités sur le site d'Arteca 


Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)


Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda


 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille


 flêche

 scopp it 182

 

flêche

Pour consulter mon fil d'actualités sur Scoop It,  cliquez sur ce bouton    images-SC-it.jpg

 

 

 Click 9 pour consulter les autres flux Scoop It   auxquels je suis abonné.

 

 

  expert public

 

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 


DIGG-FRANCE.COM

 

 

Seek-Blog        Blog Culture générale     Share

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...