Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 17:17

Jeanclaude_pompougnac_30_03_2

Dans une actualité publiée la semaine passée, François Deschamps signalait la publication aux éditions de l'Attribut des contributions au cycle de conférences tenu en 2007 à Nantes, à l'initiative du Conseil général de la Loire Atlantique, sous le titre Culture & Société - Un lien à recomposer sous la direction de Jean-Pierre Saez.

Lire le sommaire.

Sur le site d'Artishoc, on peut lire en ligne la contribution d'Olivier Donnat à ce cycle de conférences intitulée : Démocratisation de la culture : fin...et suite ?

On pourra rapprocher sa réflexion du programme de travail que se propose de conduire le think tank (de gauche) La Forge

Culture et libertés, pour une société du libre arbitre.

Ce groupe de réflexion a besoin plus que tout autre d’une délimitation précise de son périmètre de travail. L’intitulé en est trop vaste et peut recouvrir une multitude de sujets. Il est donc proposé dans un premier temps de subdiviser cet intitulé en quatre thèmes prioritaires. A l’intérieur de ces quatre thèmes qui indiquent des orientations pour la réflexion et peuvent faire l’objet de notes ou d’études, le groupe choisira des sujets ponctuels qui se traduiront par la production d’articles ou d’auditions. Voici la liste de ces thèmes. Pour chaque thème, il est indiqué de manière provisoire quelques sujets de controverse ou impensés à gauche.

L’exercice de la démocratie

Les fabriques de la doxa

Les nouvelles surveillances, les nouvelles punitions

Les structures sociales de la transmission culturelle

Il a beaucoup été dit que la défaite de la candidate de gauche à la présidentielle était « idéologique et culturelle ». L’assemblage de l’idéologie et de la culture doit être manipulé avec précaution, car la culture, au sens de la transmission égalitaire d’un patrimoine ou des œuvres intellectuelles contemporaines est aussi un outil d’émancipation à l’égard des idéologies.

Pour ce qui concerne l’idéologie, il s’agit avant tout d’analyser les abandons préjudiciables de certaines valeurs qui étaient constitutives d’une « culture » de gauche. En témoigne, par exemple, la substitution du principe « donnant-donnant » au devoir de solidarité.

Il faut aussi juger de manière sévère la faible riposte face à la captation par le candidat de droite des figures historiques de la gauche –Jaurès, Blum- et surtout face au rapt et au dévoiement de leur pensée.

Pour la culture, l’analyse doit être plus structurelle. Dans ce champ, s’il faut réaffirmer l’impératif d’une politique publique, il faut analyser sans recul les raisons de l’échec de la démocratisation. Dans le champ plus large de la transmission des connaissances, il est nécessaire de refonder l’objectif d’émancipation individuelle à partir de la réalité des inégalités sociales.

Controverse ou impensé à gauche :
La politique menée jadis par Jack Lang peut-elle enfin faire l’objet d’une critique objective, pour sortir d’un discours lénifiant sur la culture et mesurer ses échecs comme ses succès? Autrement dit : sortir du languisme est-il autorisé à gauche ?

Le texte en intégral.

Ces débats sur la « démocratisation » sont (ou plutôt devraient être) évidemment inséparables d'une réflexion sur le concept de « populaire ». Voir, à cet égard :

Haut, bas, fragile : sociologies du populaire

entretien avec Annie Collovald & Olivier Schwartz

réalisé par Stany Grelet, Fabien Jobard & Mathieu Potte-Bonneville

Lire l'entretien.

Plus concrètement enfin, une autre information signalée par François Deschamps :

La FNCC a ouvert des forums sur les six thèmes retenus dans le cadre des Entretiens de Valois : sur « la révision des systèmes d'aide à la production et à la diffusion », on peut lire la contribution de Karine Gloanec-Maurin qui propose la création d'une Maison d'artistes par département, et celle de Jean-François Burgos qui propose que l'on enregistre les pièces de théâtre pour leur redonner une seconde vie. Sur « les labels et les contrats d'objectifs », on peut lire une contribution de D. Goudal (Théâtre de Brétigny) sur le désarroi des scènes « conventionnées ».

= = = =

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 17:43

Blog_pompougnac_20_03

Information transmise par l'Oizeau rare : tout à l'heure (19 heures) sur LCP, la chaine parlementaire :

Culture : la colère entre en scène ?
La France, phare de la culture, exception culturelle au rayonnement mondial. Ca c'est pour vendre la maison France à l'étranger. Dans notre pays la réalité quotidienne est bien différente...
D'un côté ceux qui craignent un désengagement de l'Etat dans la culture, regroupés principalement autour d'associations et de professionnels du spectacle.
De l'autre, le Gouvernement qui tente d'apaiser les tensions, arguant du fait que les subventions ne seront pas coupées et que l'Etat restera maître en la matière.
Mais la colère des artistes ne s'estompe pas pour autant. Ils étaient présents le 29 février pour appeler à la mobilisation nationale contre ce qu'ils considèrent comme un désengagement de l'Etat dans la culture. Ils seront encore là le 20 mars pour une nouvelle manifestation. Pour aborder ce thème, Dominique Paillé (Secrétaire général adjoint de l'UMP) et Ariane Mnouchkine (Responsable du théâtre du Soleil).
Sans rapport apparent mais qui sait? Premières conséquences du "basculement" à gauche de la municipalité de Rouen (trouvé sur le blog KotKot) :
 

Culture ou bibliothèques ?

A Rouen, le tableau des délégations des adjoints donne les informations suivantes:

Guy Pessiot, adjoint, est chargé du tourisme, du commerce, du patrimoine et des bibliothèques.
Laurence Tison, adjointe, est chargée de la culture et du spectacle vivant.


Les bibliothèques ne sont pas "dans" la culture.

Il sera intéressant de vérifier si Rouen est (et)
reste un cas singulier, ou bien si les nouvelles municipalités font, décidément, un sort différent aux bibliothèques...

Aux Sables d'Olonne, et aux dernières nouvelles, il n'était pas question de transformer dans la zone inondable, elle aussi, le navire en bibliothèque. Quoique, quel succès que la bib à la plage !

23:11 Publié dans BIB | Lien permanent | Commentaires (1) | Envoyer cette note | Tags : bibliotheques, rouen, sables d'olonne

Commentaires

Bien que ravie de voir arriver une nouvelle équipe, j'ai moi aussi fait un bond... Sortir les bibliothèques de la culture pour les "ranger" dans le patrimoine (et le commerce !) laisse perplexe quant à l'image de la lecture publique, dans une ville où, selon l'adjointe à la culture précédemment en poste, elle se porte mal.
Des mauvaises langues m'ont suggéré que c'était pour que l'adjoint en question soit sûr que ses propres écrits seront bien conservés... Je doute bien entendu qu'il s'agisse de la réelle motivation de ce choix malheureux. Il n'empêche que le dossier bibliothèques est chaud-bouillant à Rouen et qu'un tel éclatement des compétences culturelles risque de desservir l'énorme chantier qui attend la nouvelle équipe en matière de lecture publique et de décevoir plus d'un Rouennais.
Bref, nous voila partis pour un délicieux mélange des genres, dans lequel lecture publique, vieilles pierres et animaux empaillés devront cohabiter. Sans oublier le boudin au mètre de la Fête du ventre et le petit train des touristes allemands en short...

Ecrit par : Une Rouennaise | mardi, 18 mars 2008

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...