Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 10:15

Retour sur quelques unes des notes publiées sur La Cité des sens en 2015.

 

Ce sixième post du best off est paru une première fois le 27 juillet 2015.

 

Bonne lecture.

27 juillet 2015

 

Lire face au rythme

Nous vivons de façon trépidante, la langue pendante, toujours à la course,  sans même un instant pour reprendre haleine. C’est l’époque, disent-ils, qui nous est échue : des jours à frénétiquement faire et défaire, d’épuisement chronique et de vitesse sans trêve.

Des jours où il n’y a pas de temps pour que le mouvement cesse, pour l’arrêt, la quiétude : regarder comme les feuilles jaunissent et tombent des arbres, voir comme le vent les emporte, palpiter au coucher du soleil, s’assoir dans la rue et sentir comme le froid s’enfonce dans la peau. Sentir, regarder, s’arrêter.

Face au rythme précipité des jours, lire se convertit en un acte de révolte : s’assoir et ouvrir un livre c’est arrêter la montre, c’est ouvrir une porte qui donne sur un autre temps, sur d’autres jours, sur d’autres vies.

Lire est un acte insolite de révolte, un bâton dans les roues de l’engrenage incessant, une torpille dans la ligne de flottaison de la machine qui alimente le tapis roulant sans fin sous nos pieds.

Lire c’est rompre le miroir, le briser en mille morceaux et passer de l’autre côté.

 

Lire l'intégralité du texte de Pep Bruno.


 

 

Cité par Michèle Petit Lire le mondepage 69


 

Rappel :

J'ai déjà évoqué ici à plusieurs reprises un très beau texte de Proust sur la lecture qui est, de fait, une profonde réflexion sur ce que l'on nomme la culture...

 

par exemple :

Sur la lecture, juillet 2012

C'est en prison que l'on comprend Proust

 

Belle occasion proposée dimanche dernier par France Inter, une lecture des extraits de cet ouvrage par Guillaume Galienne

A l'occasion de "Radio France fête le Livre", Guillaume Gallienne lira des extraits de l'essai "Sur la lecture" de Marcel Proust, et sera accompagné au piano par Philippe Bianconi, grand interprète de Debussy.

 

C'est ici, en podcast..

 

 

Rappel : 

La lecture, sur La Cité des sens :
 

L'éditeur, le diffuseur et le libraire

Urgence de la librairie

Le lecteur, une figure littéraire.

C'est en prison que l'on comprend Proust.

L'amour de la lecture.

Ce serait beau, une bibliothèque, la nuit.

Sur la lecture

Lectures pour tous.

A la recherche du sens perdu

 

 

 

Le blog De Jean-Claude Pompougnac, la Cité des sens.

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Divergences
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 10:15

Retour sur quelques unes des notes publiées sur La Cité des sens en 2015.

 

Ce sixième post a été publié le 15 juin 2015.

 

Bonne lecture

 

Bonjour !

Une fois de plus, L'omniprésent Dr K. Bisou signale une contribution branchée :

Si vous voulez comprendre comment l'approche de la culture comme secteur d'activités conduit tout droit à la fin de la responsabilité culturelle publique spécifique, ( et donc seulement à des politiques de régulation des marchés type CNV ou CNC), si vous voulez voir comment la relation culturelle de personnes à personnes se réduit une relation d'achat et de vente de produits contre l'équivalent général qu'est la monnaie, ..alors, lisez l'étude dirigée par Michèle Rioux et intitulée : "Pour une culture en réseaux diversifiée : Appliquer la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (CDEC) à l'ère du numérique". L'humanité et ses cultures réifiées en étals de marchandises ! sans un mot pour l'enjeu humain des droits culturels !!! c'est bizarre mais c'est ici et c'est triste pour l'avenir du monde...

 

Introduction de cette étude.

Le numérique, Internet tout particulièrement, transforme fondamentalement l’économie de la création dans toutes ses dimensions, artistiques, sociétales et économiques.

Ces transformations sont accompagnées d’opportunités et de risques pour la diversité des expressions culturelles, que ce soit pour profiter pleinement des opportunités offertes par le numérique ou encore pour faire face aux défis qu’il pose aux acteurs du terrain, aux responsables des politiques publiques ou de la coopération internationale dans le domaine de la culture. L’application de la CDEC dans le contexte du numérique peut permettre aux États Parties de trouver des réponses et des modes d’actions (mesures, politiques ou autres), aux niveaux national et international, susceptibles de créer l’environnement institutionnel requis pour que cette révolution numérique soit un véritable moteur d’innovations et de diversité des expressions culturelles.

Cette étude répond à un appel du MAEDI et du MCC de la France pour répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les enjeux du numérique pour la diversité des expressions culturelles dans l’ensemble des pays, en particulier les pays en développement (PED) ?

  • Quelles sont les mesures/politiques mises en œuvre afin de garantir l’application des principes de la CDEC dans l’environnement numérique, et quelles seraient les conditions de la réplicabilité des bonnes pratiques existantes ?

  • Quelles pourraient être la structure et la valeur ajoutée de directives opérationnelles spécifiques, et quelles pourraient être les modalités d’articulation avec les directives opérationnelles déjà adoptées et les coûts de leur rédaction ?

PRINCIPAUX CONSTATS

  1. Les opportunités qu’offrent le numérique et Internet sont nombreuses et largement reconnues. Toutefois, certaines actions peuvent avoir un impact multiplicateur permettant de tirer le maximum de dividendes du numérique sur le plan de la diversité des expressions culturelles.

  2. Les menaces sont réelles notamment en ce qui concerne le financement, la monétisation, la production et la diffusion de contenus culturels riches et diversifiés, ce qui comporte des pertes plus importantes, pour les créateurs et les artistes. Il existe des incertitudes juridiques et économiques découlant des recombinaisons industrielles inhérentes à la convergence sectorielle et à la prolifération d’accords commerciaux qui affectent les industries culturelles.

  3. Au nord comme au sud, les constats sont les mêmes en raison de la dimension transnationale du numérique. Toutefois, il existe des différences quant aux actions à privilégier et prioriser. Dans les PED, Internet et le numérique sont de puissants vecteurs potentiels de développement susceptibles de permettre un saut technologique. Les risques d’accroissement de la fracture numérique sont aussi importants pour les PED qui souffrent le plus du déséquilibre de l’offre culturelle local/international.

  4. Plusieurs initiatives émergent et les acteurs croient aux opportunités qu’offre le numérique. Cependant, on constate que les actions politiques et autres mesures prolifèrent pour contrer les menaces inhérentes aux transformations induites par le numérique pour la diversité des expressions culturelles. Les politiques comptent !

  5. Si la CDEC n’est pas le seul instrument disponible dans le contexte d’émergence de nouvelles régulations des industries culturelles, elle demeure un instrument important de gouvernance de la culture à l’ère du numérique.

Il est urgent de s’approprier le numérique et de développer une stratégie pour mettre la « culture en réseaux ». Il est nécessaire d’affirmer la neutralité technologique de la CDEC et d’aller même plus loin, en élaborant, par exemple, une directive transversale sur le numérique qui pourrait avoir un impact sur l’ensemble du corpus normatif de la CDEC et des modalités de son application.

L’UNESCO doit, en tant qu’organisation internationale, développer une stratégie proactive pour une « culture en réseaux » qui renforcerait son leadership dans le cadre plus large de la gouvernance de la culture à l’ère du numérique.

[Suite dans les documents joints]

Short english report (PDF - 982.6 ko)

Rapport court en français (PDF - 1013.4 ko)

Rapport complet en français (PDF - 2.6 Mo)

 

 

 

 

 

 

 

 

De la complexité des politiques culturelles

¤

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

 

De la complexité des politiques culturelles

¤

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 09:55

Retour sur quelques unes des publications de La Cité des sens en 2015.

 

Cette quatrième note a été publiée le 7/4/2015. 

 

Bonne lecture

 

L'innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers. Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d'organisation, de distribution, dans des domaines comme le vieillissement, la petite enfance, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l'exclusion, les discriminations... Elles passent par un processus en plusieurs démarches : émergence, expérimentation, diffusion, évaluation. (Définition du Conseil supérieur de l 'économie sociale et solidaire)

 

Pour une vision élargie de l’innovation

La démarche d’innovation change de nature. Elle est de plus en plus collaborative, de plus en plus rapide et propose des offres en rupture avec l’existant. Au-delà des aspects « technologiques », elle est aussi organisationnelle, sociale, citoyenne, liée aux usages… Elle est de plus en plus co-conçue avec l’usager final dans le cadre d’un processus qui ne se limite plus au couple chercheur/industriel. Toutes ces nouvelles formes d’innovation sont mal prises en compte dans les dispositifs d’accompagnement et de financement de l’innovation. L’innovation sociale se situe dans ce contexte et doit s’associer à toutes les démarches qui plaident pour une vision élargie de l’innovation. Le territoire apparait, en réponse à la mondialisation, comme un espace d’action pertinent pour porter cette vision élargie de l’innovation.

(Rapport de synthèse du Groupe de travail Innovation Sociale. CSESS. Décembre 2011 )

 

°

En savoir plus sur le site de l'AVISE.

 

Oui, fonder et conduire autrement les politiques publiques, c'est possible.

Trouver un exemple d'une telle politique qui consolide et légitime le soutien de la puissance publique à des projets et structures culturels ?

Il suffit de sortir de notre hexagone. Côté nord.

 

SECTION II

Principes généraux

Art. 2

Le présent décret a pour objet le développement et le soutien de l’action des centres culturels afin de contribuer à l’exercice du droit à la culture des populations, dans une perspective d’égalité et d’émancipation.

L’action des centres culturels :

1. augmente la capacité d’analyse, de débat, d’imagination et d’action des populations d’un territoire, notamment en recourant à des démarches participatives ;

2. cherche à associer les opérateurs culturels d’un territoire à la conception et à la conduite d’un projet d’action culturelle de moyen et long termes ;

3. s’inscrit dans des réseaux de coopération territoriaux ou sectoriels. L’action des centres culturels contribue à l’exercice du droit à la culture et plus largement, à l’exercice de l’ensemble des droits culturels par tous et pour tous dans le respect de l’ensemble des droits humains. L’action des centres culturels favorise le plaisir des populations de la découverte culturelle par les pratiques qu’ils déploient.

 

Art. 3 Le Gouvernement peut reconnaître l’action culturelle et octroyer une subvention, dans les limites des crédits budgétaires, au centre culturel qui remplit les conditions et respecte les procédures établies en vertu du présent décret.

 

Lire le Décret relatif aux centres culturels de la communauté Wallonie Bruxelles

 

Mieux comprendre le contexte sur la plate forme ressources du site Art factories Autre(s) parts :

Pour un droit à participer à la vie culturelle (Céline Romainville)

 

 

 

Voir aussi : Changer, innover, c'est possible : direction le sud !

 

 

 
De la complexité des politiques culturelles

¤

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

 
 
 
 
De la complexité des politiques culturelles

¤

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

 
 
 
 
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences Ressources
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 09:47

Retour sur quelques unes des publications de La Cité des sens en 2015.

 

Comme cette seconde note (du 24/2/2015), elles sont pour l'essentiel liées à ma participation aux travaux de l' Institut de coopération pour la culture et du Comité d'histoire du ministère de la culture et de la communication.

 

Bonne lecture

 

Les objectifs et les choix de l'action culturelle sont inscrits dans un triangle dont les trois côtes sont : les relations d'opposition, de complémentarité ou de mimétisme à l'égard des marchés culturels ; les équilibres entre patrimonialisation, gestion identitaires des héritages et innovation ; les conceptions du rôle intégrateur ou différenciateur de l'appropriation de la culture.

Pierre-Michel Menger : Conclusion de l'article Culture du Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, sous la direction d'Emmanuel de Waresquiel, Larousse, CNRS Editions, Paris, 2001.

Il faut aussi signaler la clarification proposée par l'Institut de Coopération pour la Culture dans son document de présentation ( janvier 2014).

 

Pour l’Institut..., plusieurs défis contemporains sont alors à prendre en compte et à intégrer dans un horizon public et démocratique élargi de l’action publique en faveur de la culture (...)

Face à ces risques qui peuvent être mortels s’ils ne sont pas assumés dans une prise en compte publique et démocratique renouvelée des questions culturelles, trois référentiels sont actuellement en présence. Ils se confrontent aujourd’hui au sein des politiques culturelles publiques, sans pour autant qu’aucun d’entre eux ne puisse prétendre fournir à lui seul la clé de voûte stabilisante d’une nouvelle façon non seulement de plus singulièrement vivre, mais aussi de mieux vivre ensemble :

 

- le référentiel historique de l’aide à la création professionnelle, où le thème du soutien à l’excellence artistique, scientifique et culturelle ne cesse de chercher à se compléter d’une visée d’accès du plus grand nombre à cette offre, de fait de plus en plus fournie et diversifiée ;

 

- le référentiel récent et substitutif de la réelle importance économique des secteurs de la production et de la diffusion artistiques, culturelles et créatives, sous l’angle de l’apport en activité, en emploi, en valeur ajoutée monétarisée ou en attractivité des territoires à l’échelle nationale, européenne et internationale.

 

- le référentiel émergent qui met au centre de toute légitimité le droit de chaque personne à faire reconnaître sa propre identité culturelle (individuelle et communautaire) ou à construire son propre parcours d’identité culturelle, tout en restant en devoir de bienveillance et d’hospitalité vis-à-vis des autres manifestations de l’expression et de la diversité culturelles.

 

En ce début de 21ème siècle, ces trois référentiels revendiquent chacun de pleinement participer à une société autant de développement personnel plus qualitatif que de développement collectif plus soutenable.

(...)

l'Institut de Coopération pour la Culture 

 

Les actuels débats autour des « compétences » culturelles (celles de collectivités publiques, comme celles des « professionnels ») méritent donc mieux que les arguments rebattus depuis des décennies par les groupes de pression dont le redoutable « canal historique » de ces derniers : 

 

De son côté, le SYNDEAC, avait émis une mise en garde. La notion de droits culturels , qu' il estime louable sur un plan humaniste , serait susceptible de dériver vers un droit opposable qui viendrait heurter la liberté de programmation artistique. Des groupes de pression se réclamant de minorités culturelles pourraient réclamer, au nom des droits culturels , la représentation d ' un genre artistique ou, au contraire contester une programmation . Le débat sur la question doit d 'abord avancer au sein du secteur du spectacle . Il n' était en tous cas pas mûr pour passer à l ' Assemblée nationale .

 

Le Lettre du Spectacle, n° 356, 20 février 2015.

 

Pour laisser tout sa place au débat démocratique, voir la réponse de Jean-Michel Lucas sur la nécessaire liberté d'expression artistique (habilement confondue d'ailleurs par le syndicat patronal des scènes -légitimement- subventionnées par l'argent public avec la liberté de programmation).

 

Dans la tribune "Qui a peur des droits culturels", publiée par  l'Humanité, nous nous sommes, de plus, étonnés collectivement de  l'hostilité infondée que soulève cette référence aux droits humains  fondamentaux.  http://www.humanite.fr/qui-peur-des-droits-culturels-565751
Mais cela n'a pas suffi à vaincre les faux semblants : j'entends, ici ou  là, de la part de professionnels de la culture, que leur autonomie et  leur liberté de programmation seraient menacées si le législateur  introduisait les droits culturels dans la loi.

Il faut donc, une nouvelle fois, réagir à ces gribouillages  intellectuels, pour redire que les droits culturels sont, d'abord,  fondés sur la liberté d'expression artistique, ......en espérant que les  détracteurs comprennent, ainsi, qu'il serait de leur intérêt  professionnel que les députés reprennent à leur compte l'amendement du  Sénat. 

 

Lire l'argumentaire de Jean-Michel Lucas.

 

 

 

Culture et politique : divergences du vues.

Consultez aussi sur ce blog

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) : Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé : La Cité des sens

Titre(s) : La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique : Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication : [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité : Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

¤

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 09:35

Dans l’exposition organisée pour le cinquantenaire de l’assassinat de Jean Zay, sont montrés, et dans le catalogue, reproduits, deux documents de la main de Jean Zay. Le premier est un tableau sur trois colonnes qui s’intitule « Ministère de la vie culturelle », et qui en propose une organisation, le second est un schéma fléché qui porte en titre : « Organisation de l’enseignement ».

 

Politiques culturelles
Politiques culturelles

°

Ministère de la culture selon Jean Zay
Ministère de la culture selon Jean Zay

°

L’OCM (Organisation civile et militaire) est un des grands mouvements de résistance de la zone occupée ; elle publie peu de presse clandestine, mais quatre volumes de Cahiers, de petit format (12,5 x 16 cm), consacrés à des études sur les réformes à mettre en oeuvre à la Libération. (...)

Dans l’exposition organisée pour le cinquantenaire de l’assassinat de Jean Zay, sont montrés, et dans le catalogue, reproduits, deux documents de la main de Jean Zay. Le premier est un tableau sur trois colonnes qui s’intitule « Ministère de la vie culturelle », et qui en propose une organisation, le second est un schéma fléché qui porte en titre : « Organisation de l’enseignement ».

Ces deux documents viennent des archives de la famille de Jean Zay. Or ils se trouvent imprimés dans le cahier clandestin de l’OCM. C’est évident instantanément pour le premier document, car ce que publie le Cahier de l’OCM, aux pages 153 et 154, est une simple composition typographique du tableau de Jean Zay. Qui plus est, à côté de l’original manuscrit de ce tableau, figure, sur une autre feuille accolée, ce qui apparaît comme le sommaire d’un texte, disposé en une colonne. La colonne est divisée en deux parties ; la première est intitulée « EN » (pour Éducation nationale, on s’en doute), elle est subdivisée en 14 sous-parties ; la deuxième partie s’intitule « Expression nat », et comprend 11 sous-parties. Le tout est suivi de l’annonce de deux documents.

Or ceci est, exactement, à la numérotation près, le plan du Cahier de l’OCM. Les seules variations concernent des majuscules en plus ou en moins. Ce plan ne figure d’ailleurs pas dans le Cahier clandestin qui se contente d’un sommaire bien plus bref. Pour le second document exposé (le schéma fléché), mon exemplaire des Cahiers clandestins étant incomplet, il m’a fallu consulter celui d’un des survivants ; il y apparaît que le schéma, encarté dans la publication résistante à la page 152 bis, a le même titre que le dessin de Jean Zay, que c’en est clairement une frappe à la machine.

Catherine Zay m’a montré une série de trois feuillets pliés, écrits de la main de son père, et qui concernent la politique de l’enseignement. Le premier est un résumé des instructions ministérielles de l’année scolaire 1937-1938, le second un plan de travail utilisé pour la rédaction des passages de 
Souvenirs et solitude consacrés aux questions de la politique éducative. Mais le troisième, donc écrit de la main de Jean Zay, est l’ossature de la première partie du Cahier de l’OCM, celle qui s’intitule « Les bases de la réforme de l’enseignement ».

Par ossature, j’entends un plan développé. La numérotation et le vocabulaire coïncident à nouveau totalement (exemple clair : la comparaison du début de cette note – document 3 – avec les pages 22 et 23 du Cahier clandestins.

Si l’on peut envisager, à la limite, que l’organigramme du grand ministère ou le schéma fléché soient des héritages communs d’une même expérience ministérielle, entraînant par une coïncidence bien extraordinaire des projets communs à Jean Zay et aux rédacteurs clandestins, par contre, on ne voit pas comment les similitudes de rédaction et de plan peuvent s’expliquer autrement que par un travail commun.

L’hypothèse que Jean Zay est coauteur de cette étude de l’OCM paraît donc fondée. Il semble que l’on puisse affirmer, en distinguant parmi les documents utilisés : 
– qu’il a participé à l’établissement du plan du Cahier, peutêtre effectivement comme consultant, à qui on demanderait ensuite une contribution sur des points précis ; 
– qu’il est au minimum l’inspirateur, mais plutôt le rédacteur, de l’organigramme du grand ministère ;
– qu’il est le rédacteur du schéma fléché et de la première sous-partie du cahier, intitulée
« Les bases de la réforme de l’enseignement ». Cela revient bien à considérer Jean Zay comme un coauteur, à qui le groupe qui entreprend la rédaction de ce Cahier de l’OCM, aurait demandé de prendre en charge les parties les plus synthétiques (schéma, organigramme et réflexions de base), pendant que les développements seraient rédigés par d’autres.

(...)

Au terme de cette étude, il semble établi que Jean Zay, depuis sa prison de Riom, a été au minimum un contributeur, mais plutôt un coauteur d’un texte publié clandestinement par un important mouvement de résistance, en septembre 1942. Le silence de la mémoire résistante contraste cruellement avec l’éclat dans lequel Vichy et les collaborateurs ont voulu faire un exemple de mise en cause de la République.Au fond, on peut se demander si, même pour ses amis, Jean Zay n’a pas été en permanence embarrassant. Pour Vichy qui l’a condamné à la déportation et le garde à Riom. Pour des résistants clandestins en recherche de renouvellement : ceux d’entre eux qui savent que Jean Zay partage leur choix ont tendance à se taire, provisoirement, sans doute. Pour les Français libérés, hâtés de retrouver leurs clivages préférés. Quelle plus grande injustice peut-on imaginer, pour celui qui s’est révélé, comme le dit l’introducteur de Souvenirs et solitude : « Par-delà le jeune et brillant ministre… un républicain et un homme de culture, un humaniste assurément. Mais encore ? » Mais encore : un résistant.

 

Verny Benoît,« Chapitre 13. Jean Zay et la Résistance », in Antoine Prost , Jean Zay et la gauche du radicalisme, Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.) « Académique », 2003 p. 209-224.

Source

 

Voir aussi sur La Cité des sens

 

Histoire, culture et politique

 

C'est en prison que l'on comprend Proust.

 

 

 

 

°

 

 

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

Ebuzzing - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Les politiques culturelles en débat Divergences Ressources
commenter cet article
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 09:35

La culture de masse et le Livre de poche) deux ans avant 1968, vus par Roger Stéphane et Jean-François Revel

 

 

© INA, émission La France dans 20 ans, 1966, ORTF, Jean Chérasse et Jean-Michel Royer

© INA, émission La France dans 20 ans, 1966, ORTF, Jean Chérasse et Jean-Michel Royer

© INA, émission La France dans 20 ans, 1966, ORTF, Jean Chérasse et Jean-Michel Royer

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre

Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586

URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

 

Ebuzzing - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Divergences Ressources
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 14:17

 

 

A mon humble avis, l'une de conclusions les plus éclairantes de l'étude Élargir la participation à la vie culturelle : expériences françaises et étrangères évoquée dans mon précédent post est la suivante


 

UNE ACTION CULTURELLE SANS PÉDAGOGIE

Traduction concrète de la démocratisation culturelle, l’action culturelle reste marquée par l’idéal malrucien de mise en contact direct des publics avec les œuvres, et cela, quels que soient les pays. Car si les projets étudiés se réclament souvent de l’éducation populaire, ils n’en restent pas moins fondés en grande partie sur une relation plus ou moins directe à des objets et à des œuvres, tandis que la réflexion sur l’accompagnement pédagogique, et proprement humain, apparaît comme le parent pauvre de la plupart des démarches observées. Les intervenants mobilisés sur les différents projets semblent en effet trouver dans les supports matériels – que ce soit des objets ordinaires et recyclés ou des technologies très avancées (notamment numériques) – et dans la volonté de favoriser l’interaction, l’intuition et la participation des publics, une façon d’éviter l’exercice d’un quelconque magister esthétique sans pour autant bousculer les mécanismes de la socialisation culturelle. Tout se passe alors comme si la volonté de ces différents acteurs de favoriser la « participation » et la « diversité » des « publics » contribuait à évacuer une réflexion sur les finalités précises et les modalités d’appropriation de leurs propositions culturelles par lesdits « publics », tandis que la réflexion sur des modalités pédagogiques qui seraient propres à l’action culturelle (i.e. détachées de la « forme scolaire ») apparaît comme un angle mort de la plupart des projets que nous avons étudiés. Devenue une référence obligée d’une action culturelle « renouvelée », la notion de médiation culturelle n’échappe pas à cette analyse. Centrées sur le public et ses motivations, les actions de médiation proposent rarement une réflexion poussée sur l’activité et les outils pratiques des médiateurs et des différents acteurs de l’action culturelle. Elles apparaissent autant comme un support de mise en relation avec des œuvres que comme un outil de communication des institutions ; la volonté de reconnecter des lieux, des objets et des personnages culturels avec des citoyens qui s’en éloignent, demeurant souvent l’objectif principal. éloignent, demeurant souvent l’objectif principal.

 

D'où l'intérêt constant porté ici aux groupes, projets, initiatives, réflexions qui tentent de nouvelles problématiques et des cadres d'intervention renouvelés.

 

Un exemple de plus :

 

On est un certain nombre 

Nous mettons en œuvre des projets artistiques ancrés dans la vie de nos territoires. Nous les élaborons avec des artistes en y associant une grande diversité de partenaires institutionnels, d’acteurs associatifs et militants, d’habitants. Ceux et celles à qui nous nous adressons portent et font le sens de ces projets, parce qu’ils en sont avec nous les acteurs. La dimension de ces projets dépasse l’expérience esthétique du spectateur et l’expérience artistique de l’amateur. Elle se développe aussi dans l’expérience civique, par laquelle chaque organisation, chaque individu prennent part à la réflexion sur la société où ils vivent et contribuent par leur action à la faire évoluer. En reconnaissant à chacun cette capacité, il s’agit de mieux prendre en compte les besoins culturels de la population et les droits culturels de la personne.

De nouveaux enjeux se dessinent pour notre société : nécessité d’un développement soutenable, aspiration à une participation plus active des citoyens à la vie et aux décisions publiques, urgence d’agir contre la persistance et le renforcement des inégalités, maintien du lien entre les générations, devenir des territoires délaissés. Le monde culturel doit s’emparer de ces questions pour en faire des aires de création, de réflexion, de confrontation et de partage de pratiques artistiques et démocratiques.

Cette démarche conduit à modifier les logiques de production, de diffusion et de médiation trop souvent dissociées. Les notions d’œuvre et d’action culturelle s’en trouvent bousculées et repensées. L’exigence artistique se conjugue avec l’exigence relationnelle. Le faire ensemble devient la condition du vivre ensemble.

Présence artistique durable sur un territoire, développement culturel en milieu rural et urbain, actions hors les murs, créations partagées, hybridation des problématiques artistiques et sociétales, éducation artistique et culturelle, toutes ces propositions doivent sortir de leur statut expérimental et cesser d’être cantonnées au volet social d’une programmation dans un système culturel qui resterait inchangé dans sa hiérarchie et ses priorités.

Il s’agit bien d’associer une population à son devenir culturel, de faire émerger de nouvelles pratiques en croisant recherche et action et de reconnaître à ce travail sa capacité à ouvrir de nouveaux champs de rencontres.

Mettons ces questions au cœur de la réflexion sur les politiques culturelles de demain. Inventons des espaces de mutualisation d’expériences similaires. Incitons les partenaires publics à prendre en considération ces mutations, à légitimer ces démarches, à réfléchir avec nous aux nouveaux indicateurs de développement, de bilan et d’évaluation qui pourraient être inventés à partir de ces expériences.

Le partage des cultures, des arts et du sens est à ce prix.

Février 2014

http://onestuncertainnombre.com/

VOIR AUSSI

 

 

Ne pas manquer le remarquable espace ressources de La Nacre (Agence culturelle Rhône-Alpes) sur les droits culturels.


 

 

 

 

Politiques culturelles : quel (s) référentiel(s) ?

°

 
 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586
 

  

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences Ressources
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 09:18

Un égal trois / Emission du 30 janvier 1964 / ORTF/ Jean YANNE et Paul MERCEY : "Les forçats de la nuit ", réalisation : Claude Fayard).

¤ ¤ ¤

 

 

° ° ° ° °

Un second extrait des Forçats de la nuit est disponible ici...

 

¤

 

 

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Ebuzzing - Top des blogs

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Divergences
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 09:40

¤

Merci à l'internaute qui, en cherchant je ne sais quoi sur Google, est arrivé jusqu'à cette note de La Cité des sens publiée (comme le temps passe) le 10 septembre 2007 et dont j'ai la faiblesse de penser qu'elle mérite d'être exhumée juste avant une pause estivale...

 

Qu’est-ce qu’être intelligent ? demandent aujourd’hui Juliette Chiche et Gilles Blanc-Brude sur leur blog  Qu'en disent les philosophes ?

¤

 

Hélas, ce blog jadis hébergé par Le Monde semble avoir disparu. Mais j'ai pisté ses auteurs et trouvé un autre site où ils publient des citations de philosophes.


¤

Ce couple de blogueurs se présente ainsi : par deux jeunes professeurs de philosophie, familiers des philosophes et les voulant accessibles. J’aime ce « jeunes professeurs de philosophie ». Leurs photos d’ailleurs l’attestent, l'attestaient fort agréablement. Comme j’aime à dire, et je l’ai déjà écrit ici, l’expression « philosophe de formation » m’en rappelle une autre : « curé défroqué ».

¤


Bon, mais alors qu’est-ce qu’être intelligent ? Je cite :

¤

Pourquoi certains, si doués pour manier les nombres, sont-ils aussi maladroits avec leurs semblables ? A l’inverse, comment se fait-il que d’autres, si perspicaces en société, se rebutent dès qu’on parle mathématiques et sciences ? Il arrive que les deux talents soient réunis, mais le fait qu’ils soient souvent dissociés montre qu’il s’agit de capacités distinctes qui, sans être incompatibles, se cultivent différemment.
Il y a des esprits qui comprennent seulement ce qui se laisse expliquer au moyen de définitions et d’axiomes. De là ils tirent aisément toutes sortes de conséquences. A ceux-là conviennent l’algèbre et la géométrie, car les principes y sont explicites et peu nombreux, et les preuves suivent un ordre progressif. Mais cette méthode étant peu applicable aux rapports humains, ils y raisonnent ordinairement fort mal.
D’autres en revanche savent saisir les nuances d’une situation ; ils embrassent d’un coup d’œil tous les éléments en jeu et prennent judicieusement la décision qui s’impose. Ils seraient incapables de démontrer par ordre ce qu’ils sentent, car les facteurs sont innombrables, et pourtant ils pensent juste. Mais cette sorte de tact ne les aide guère dans les questions techniques.
Cette différence entre esprit de géométrie et esprit de finesse, comme disait
Pascal, souligne l’inconvénient de séparer formation littéraire et scientifique. Ceux qui ne sont que géomètres seront naïfs et sans délicatesse pour conduire les hommes ; et ceux qui ne sont que fins manqueront de précision pour manier efficacement les réalités. N’est-ce pas manquer de finesse que de vouloir cultiver l’un sans l’autre ?

 

¤

 

La question est redoutablement redoublée : cette distinction entre les deux intelligences est-elle stupide ou intelligente? Aussi stupide, par exemple, que l'abondante littérature sur l’intelligence émotionnelle?

 Sans aller comme Carmen Montserrat (de l’Université Autonome de Barcelone) jusqu’à affirmer que « la paranoïa est la continuation de l’intelligence par d’autres moyens » -elle n’a pas complètement tort : voyez Jean-Jacques Rousseau- je tiens qu’il n’y a en nous qu’une seule et unique source d’énergie cognitive qui nous rend tantôt stupides, tantôt intelligents ou, pour le dire autrement, que nous sommes intelligents et stupides d'une manière inversement proportionnelle qui relève d'un guichet unique.


C’est pourquoi, lorsque les Inrocks avaient lancé la fameuse pétition anti-Raffarin stigmatisant « La guerre contre l’intelligence », je n’avais pu la signer, traversé que je suis depuis toujours par la ligne de front des hostilités.

 

 

J'ajoute le commentaire fort bienvenu qu'avait bien voulu m'adresser à l'époque  L'Oizeau Rare. :

 

Je ne sais plus où j'avais lu cette définition de l'intelligence, proposée par Edgar Morin : une capacité à "faire le lien" (étymologie: inter ligere). Y compris entre notre stupidité et notre finesse?
A+

A propos d'Edgard Morin, et pour ne pas mourir idiot... Comprendre la simplexité

 

 

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586
 

 ISSN : 2270-3586

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Ebuzzing - Top des blogs

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Divergences
commenter cet article
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 09:00
Quel avenir pour les droits culturels ?

¤


 

Dans la note précédente, j'évoquais l'entretien avec Emmanuel Négrier publié il y a peu par La Gazette des communes

 


 

Quelle conception des politiques culturelles porte la loi NOTRe ? (1)

Tout d’abord, il faut noter que cette loi laisse aux différents niveaux de collectivités la liberté de s’engager dans la culture. Ce, dans un contexte budgétaire où cet engagement est compté. Certains élus voulaient en faire une obligation. Ils n’ont pas obtenu satisfaction, pour des raisons qui ne sont pas toujours mauvaises : une compétence obligatoire, pour un pouvoir local qui ne serait pas convaincu de la nécessité de cet engagement, peut être contre-productive. De même que l’accès à la culture doit être garanti, sans comporter une obligation de pratique culturelle, l’engagement des collectivités dans la culture est une ardente obligation – c’est-à-dire l’expression d’une volonté – mais pas une obligation légale, sauf rares exceptions.

(...)


Il y a aussi la reconnaissance des droits culturels…

Effectivement, c’est l’autre élément majeur de ce texte. A la surprise générale, cette notion a finalement été adoptée, alors qu’elle constituait un point de désaccord entre les députés et les sénateurs.
Deux scénarios sont possibles : soit cette notion reste purement rhétorique ; soit les élus s’en emparent pour ouvrir le débat sur les politiques culturelles.

(…)


 

Comme le savent ses fidèles lecteurs, le feuilleton de l'inscription ou non de la notion de « droits culturels » a été suivi avec attention par La Cité des sens.

L'aboutissement heureux pour les partisans de leur reconnaissance ouvre une nouvelle étape dont on peut souhaiter qu'elle contribue à sortir le « monde la culture » de son entre-soi, de ses complicités corporatistes et technocratiques et de ses routines grandiloquentes.

C'est un peu ce que suggère Emmanuel Négrier en réponse à la question :


 

N’est-ce pas une perspective plutôt positive pour les artistes ?

Cela ne fait pas forcément l’affaire de ceux qui sont en place et qui bénéficient déjà des politiques culturelles. Eux aimeraient qu’on en reste là. Pour ceux qui revendiquent le soutien des politiques publiques sans l’avoir obtenu jusqu’à présent, ce débat peut avoir le mérite de leur faire comprendre les contraintes que cela implique.


 

Retrouver l'intégralité de l'entretien avec Emmanuel Négrier

 


 

Mais c'est surtout à l'inspirateur de cette avancée juridique, l’infatigable agitateur culturel qui s'avance masqué sous le pseudonyme de Dr Kasimir Bisou qu'il faut demander les éclaircissements indispensables sur la thème : ce n'est qu'un début, continuons le débat... Et, fort heureusement pour nous, il les a généreusement fournis !


 

La loi portant Nouvelle Organisation de la République dite loi NOTRe a introduit une nouvelle conception des politiques publiques de la culture. A l'initiative de sénatrices, puis du Sénat, le texte affirme dans l'article 28A que : "La responsabilité en matière culturelle est exercée conjointement par les collectivités territoriales et l'État dans le respect des droits culturels énoncés par la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles du 20 octobre 2005. " Il n'est pas tout à fait certain que tous les acteurs professionnels de la culture saisissent la portée de cet article de loi. On a pu observer, en effet, lors des discussions préalables, des réactions qui révélaient des interprétations erronées du référentiel des droits culturels. Il m'est donc apparu nécessaire de proposer un guide pratique de lecture de l'article 28A.

Je retiens 6 points explicatifs

(…)

 

Accéder à la note de Jean-Michel Lucas, sur le site de l'IRMA :


 

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR METTRE EN ŒUVRE L'ARTICLE 28A DE LA LOI NOTRe APPELANT RESPECT DES DROITS CULTURELS

 


 

N.B. : Les férus d'histoire de France ne manqueront pas de relever ce détail à propos de cette note de J.M.L.  :

...V3 diffusé le 14 juillet 2015


 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

Ebuzzing - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Actualité Divergences
commenter cet article

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...
  • Politiques de la culture : quand des mots changent de sens.
    La maîtrise du temps, liée à des logiques économiques et libérales, a imprégné le champ artistique et culturel, asservissant le travail culturel et artistique à des temps non-artistiques. Qu’il s’agisse de l’action culturelle passée de la longue durée...
  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...