Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 09:45

Les amoureux des livres le savent : leur bonheur n’est complet que s’il passe par une visite à cette antre douce et magique qui s’appelle une librairie.

Urgence de la librarie.

 

Pascal Ory, digne successeur d'Alexandre Vialatte tient La chronique du temps présent dans La Montagne et Le Populaire

 

Celle du 16 novembre dernier s'intitulait Adieu à la librairie ?

 

Les amoureux des livres le savent : leur bonheur n’est complet que s’il passe par une visite à cette antre douce et magique qui s’appelle une librairie

Or ce que nous avons dit dans la précédente chronique sur les menaces qui planent sur le livre se retrouve comme décuplé quand il est question de l’avenir des librairies. Au risque technique d’obsolescence du « support papier » se surajoute en effet une autre tendance, proprement économique, celle-là : celle qui fait des sites électroniques des concurrents redoutables du commerce de proximité. 

À la limite, on pourrait imaginer que le livre survive –comme nous l’avons postulé dans cette chronique- mais qu’il n’y ait plus de librairie : on se pourvoirait exclusivement sur internet, et basta. Souvent présentés depuis un siècle comme notre « futur obligatoire » les Etats-Unis, où est née l’entreprise la plus tentaculaire en la matière, offrent à cet égard un spectacle inquiétant : aux dernières nouvelles ce grand pays de trois cent seize millions d’habitants ne compterait guère plus de librairies que la France, pourtant près de cinq fois moins peuplée. 

(…)

Car, loi Lang ou pas, ce qui frappe aujourd’hui ceux qui fréquentent les librairies et, pour commencer, les librairies qui font mieux que survivre, qui vivent et se développent, c’est que, déjà lieux de conseil, elles sont devenues aussi des lieux de rencontre, de dialogue, de débat, où le lecteur en puissance aura envie de venir et de revenir pour écouter un auteur, entendre lire un texte –comme il se bouscule encore dans ces « salons du livre » qui ont fleuri sur tout le territoire national.

(...)

 

 

© Pascal Ory, Le Populaire.fr 16-11-2014

 

Lire la chronique de Pascal Ory

 

Et, comme de bien entendu, tout se discute (car comme disait Vialatte : " et c'est ainsi qu'Allah est grand!") :

 

Le nombre de librairies indépendantes augmente aux Etats-Unis, et les jeunes lisent davantage

 

 

 

A propos de la libraire sur La Cité des sens

 

 

Le lecteur, une figure littéraire.

 

Urgence de la transmission

 

Défendre la librairie indépendante

 

et plus généralement, sur la lecture...

 

 

Post scriptum : sur Slate.fr ce 30 novembre 2014  : « Vos élèves lisent beaucoup trop »

 

 

 

 

Voir aussi sur ce blog : Actualités des politiques culturelles

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Lecture et biblis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Culture, politique, temps présent : le principe d'incertitude.
    Pour revenir sur ma précédente contribution sur le contemporain je me permets de publier de nouveau une ancienne note de ce blog De la diversité culturelle (ou : de quoi sommes nous contemporains ?) Notre contemporanéité est par définition en cours, c’est-à-dire...
  • Courte note sur la théorie sociologique de l'habitus.
    Cette pénétrante et définitive observation de Stendhal est citée dans une mienne contribution relative à ce que le contemporain fait à la culture. (…) J'ai toujours été saisi par cette formule du Manifeste du Parti Communiste , dans lequel Marx et Engels...
  • Politique, culture, démocratie, actions citoyennes : devoirs de vacances
    ¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤ Trois textes déjà signalés ici (ou sur Scoop'It ) pour vos révisions sur la plage, à la montagne, à la campagne. VERS LA DÉMOCRATIE CULTURELLE. Une nouvelle saisine de la section des affaires européennes et internationales du Conseil...
  • De quoi "la culture" est-elle le nom?
    Pour transmettre, il faut être ouvert aux autres, y compris bien sûr à la pluralité des cultures et des langues, dont chacune est porteuse de biens à partager ; il faut diversifier ses critères et ses références, s’adapter, chercher des points de contact…...
  • Culture et politique : émancipation et démocratie.
    Voilà pourquoi la tâche de la démocratie est de diffuser la culture. Il est clair que tout individu humain peut évidemment accomplir ce travail réflexif… Il n’empêche que suivant la culture reçue, les individus seront plus ou moins aptes à réorganiser...
  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...