Brève de comptoir : quand les cons sont en avance.

Publié le par Jean-Claude Pompougnac

Comptoir referencement google

Hier matin, j'étais très en avance pour la séance chez ma psy.

Plutôt que de piétiner dans le froid et afin d'éviter le risque de croiser une autre âme tourmentée dans la salle d'attente, je suis allé prendre un café.

Au comptoir, un type qui en était déjà au blanc sec adressait cette remarquable pensée à un autre type qui finissait son demi :

"Ils ont chaque jour plus nombreux. T'es d'accord, t'es pas d'accord, mais des cons il y en a de plus en plus. Tu veux que je te dises? J'ai même l'impression que ceux de l'année prochaine sont déjà arrivés".

Du coup ma séance s'est mieux passé que d'habitude.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Archives, Divergences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Votre blog manque de sérieux !
Répondre
J
Un fois de temps en temps ...
A
Punaise, ça donnerait presque envie de prendre son petit-déjeuner au muscadet. Mercid'avoir partagé ce délicieux moment.
Répondre
L
Décidément, va falloir que je me trouve une psy... pour pouvoir entendre des trucs pareils !<br />
Répondre
J
Salut à toi l'oiseau rare, merci de ton commentaire, j'espère que tu vas bien malgré tout dans ce monde qui rend fou !