Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 10:21
Histoire, culture et politique...

°

Beaucoup de personnes se sont déplacées, vendredi, pour l'inauguration de la bibliothèque municipale Jean-Zay. L'invitée d'honneur était Hélène Mouchard-Zay, fille de l'ancien ministre et figure de la Résistance.

Dans son discours, le maire, Erwan Hercouët, a rappelé « la méconnaissance du personnage par la plupart d'entre nous. Son passé a longtemps été occulté en raison d'une réconciliation nationale. Je me souviens que mon professeur a évoqué Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale du Front populaire, comme instaurateur du sport à l'école ».

Françoise Roussillat, adjointe, est revenue brièvement sur la nouvelle bibliothèque, agrandie, réaménagée avec du mobilier neuf et le doublement de son équipe de bénévoles. Puis, elle a rendu hommage à l'homme, pour son action en tant que ministre. « Il a apporté énormément à la culture en développant les bibliothèques, notamment avec la création des bibliobus dans les communes rurales. Il est également à l'origine des droits d'auteurs. Ses engagements politiques, intellectuels et patriotiques l'ont conduit à se faire assassiner par la milice française, le 20 juin 1944. »

Enfin, Hélène Mouchard-Zay, très heureuse et émue par cet hommage rendu à son père, a ajouté : « Une bibliothèque portant son nom dans une petite commune lui aurait beaucoup plu. Il a toujours voulu démocratiser la culture et l'apporter en milieu rural. Il souhaitait que chaque enfant de France ait les mêmes chances de réussir. »

© Ouest France 29/10/2015

 

 

 

 

Lettre ouverte aux responsables politiques appartenant au parti qu’ils ont souhaité eux-mêmes nommer « Les Républicains »
à propos des récents propos de Nadine Morano, membre de ce même parti …

Depuis la 2ème guerre mondiale, il semblait acquis que toute revendication - parce qu’elle mène inéluctablement à une croisade- au nom de "la race", conduisait à la catastrophe : les Arméniens, les Juifs, les Tsiganes, les Tutsis continuent à nous le crier du fond de leurs tombes – quand ils en ont une…- 
Il semblait compris par tous que ceux qui se déclarent appartenir à une race en viennent bientôt à la définir comme supérieure, et, pour peu que la situation se prête aux propagandes identitaires, à convaincre trop facilement une majorité déboussolée qui les amènera au pouvoir…

Me faut-il rappeler, parmi beaucoup d’autres, ces propos publiés en 1937 dans la presse antisémite à propos de Jean Zay : « Que Jean Zay soit chrétien, bouddhiste, musulman ou israélite, nous nous en fichons : il est juif, donc « étranger » à notre race, et ennemi de nos traditions.. »
Les appels au meurtre n’ont pas tardé à suivre…
et le passage à l'acte a eu lieu le 20 juin 1944.

Après la guerre, les nations traumatisées ont tenté de forger des outils pour se prévenir de tels risques mortels : le « plus jamais ça » n’avait de sens que parce que, en même temps, on se dotait d’outils pour stopper, dès leur naissance, de telles dérives qui avaient prouvé que jamais, jamais, elles ne se donnent elles-mêmes de limites ….
Il y eut donc, en effet, des tabous. Mais comment peut-on les confondre avec un quelconque « politiquement correct » ? Selon quelle confusion mentale, quelle ignorance crasse, quelle vulgarité d'esprit et de cœur, pour ne pas dire quelle épaisse bêtise… ? Ces tabous étaient et sont salutaires, car ils définissent les limites que l’humanité se donne à elle-même pour rester elle-même.
Vous, responsables politiques qui appartenez au parti dont se revendique Nadine Morano, je ne doute pas que beaucoup d’entre vous condamnent de tels propos. Le problème est que, jusqu’à maintenant, et à ma connaissance, aucune voix venant de vos rangs ne s’est élevée avec force pour condamner ces propos indignes et surtout pour demander l’exclusion de leur auteur. 
Vous allez me détromper, j’en suis sûre, vous allez condamner formellement, radicalement, ces propos qui, faute d'une réaction claire de votre part, jetteraient définitivement le déshonneur sur votre formation politique.


Hélène Mouchard-Zay
fille de Jean Zay

29 septembre 2015

 

 

Sur la Cité des sens...

 

Voir aussi.

Et aussi.

 

Consultez aussi sur ce blog

 

 

Liens conseillés vers d’autres sites ou blogs.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'it)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

 

°°°°°°

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé

ISSN : 2270-3586
 

 

Type : document électronique, publication en série
Auteur(s) :  Pompougnac, Jean-Claude (1946-.... ). Auteur du texte
Titre clé :  La Cité des sens

Titre(s) :  La Cité des sens [Ressource électronique] : le blog de Jean-Claude Pompougnac
Type de ressource électronique :  Données textuelles et iconographiques en ligne
Publication :  [Fresnes] : [Cité des sens], 2006-

Note(s) :  Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2013-11-14
Titre provenant de l'écran-titre
Périodicité :  Mise à jour en continu
Indice(s) Dewey : 020.5 (22e éd.) ; 301.094 4 (22e éd.)
ISSN et titre clé : ISSN 2270-3586 = La Cité des sens
ISSN-L 2270-3586
URL : http://cite.over-blog.com/. - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2013-11-14

Notice n° : FRBNF43711075

 

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43711075f/PUBLIC

 

Partager cet article

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • La barbarie au pluriel.
    ¤ Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une illusion dangereuse de croire qu’il y ait même là une possibilité. L’opposition entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien...
  • Le spectacle de la tragédie et la violence de l'Histoire.
    RETOUR SUR AVIGNON 2016 En juin dernier [juin 2016], j'avais signalé ici-même que l e Festival d’Avignon, le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, la FNCC et l’Observatoire des politiques culturelles avaient décidé de se...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992.
    Peut-être avez entendu lundi matin sur France Inter le géographe Jacques Lévy analyser le succès de la démarche d'Emmanuel Macron au lendemain du 1er tour des élections législatives en évoquant le couteau taoïste "C'est Lao-Tseu qui nous a donné la clé",...
  • Portraits de lecteurs (suite)
    Suite de la note précédente... Depuis 1975, date de la création du prix du Livre Inter, Radio France donne à ses auditeurs l’occasion de manifester leur passion pour la lecture et leur intérêt pour l’actualité littéraire. Entre janvier et mars, un appel...
  • Portraits de lecteurs : les jurés du Livre Inter.
    ¤ « J’aime les livres, les couchers de soleil sur la gravure, les livres, les rires de mon bébé, les livres, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, les livres, le champagne en apéritif, les livres, la fumée des havanes de mon mari, les livres, les émotions, les...
  • Un historien au cabinet de la nouvelle ministre ?
    Un tout nouveau conseiller technique (au portefeuille bien chargé) serait pressenti pour rejoindre le cabinet de Françoise Nyssen. Il a déjà eu les honneurs (mérités) de ce blog en octobre 2016. Par ailleurs sa nomination ne manquera pas de réjouir les...