Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 08:30

 

LES 10 ANS DES ÉDITIONS DE L’ATTRIBUT !

La culture pour qui, pourquoi, comment, vers où ?

 

À l’occasion des dix ans des éditions de l’Attribut, une journée de débats organisée le mardi 28 avril 2015, en collaboration avec la Maison des métallos et en partenariat avec La Scène, La Lettre du Spectacle, L’Observatoire des Politiques Culturelles et Les Tréteaux de France.

La journée se déroule à la Maison des métallos Les débats sont animés par Éric Fourreau et Philippe Mourrat

14h30 // Démocratisation, démocratie, diversité culturelle... Quel réferentiel pour la culture ? 

Intervenants Philippe Henry, Jean Hurstel, Chantal Lamarre, Serge Saada

 

16h15 // L’éducation artistique et culturelle : une ardente nécessité, vraiment ? 

Intervenants Marie-Christine Bordeaux, Jean-Gabriel Carasso, François Deschamps, Patrick Germain Thomas, Jean-Marc Lauret

 

19h15 // Europe, État, métropole, proximité : quels territoires demain pour la culture ? Intervenants Anne-Marie Autissier, Marc Le Glatin, Emmanuel Négrier, Jean-Pierre Saez

 

21h // Comment l’artiste rencontre-t-il les habitants d’un territoire ? 

Intervenants Cécile Backès, Christophe Blandin Estournet, Anne Gonon, Christophe Martin, Robin Renucci

 

Entrée libre, mais réservation conseillée.

contact info@editions-attribut.fr // 09.77.37.52.05 // www.editions-attribut.fr

réservation à la Maison des métallos 94 rue Jean-Pierre Timbaud Paris 11e // 01.47.00.25.20 // reservation@maisondesmetallos.org

Voir en ligne : Les infos sur le site de la Maison des Métallos

 

 

 

Les mêmes éditions lancent prochainement une nouvelle revue

Participez au lancement de la revue NECTART !

 

Quelques articles du premier numéro : Netflix, Amazon, Spotify... le bien culturel est-il inépuisable ? / Les musées, enjeux de compétition mondiale / Les séries télévisées, art majeur du XXIe siècle ? / Liberté artistique et droits culturels / La ville a-t-elle dompté ses artistes urbains ? / Sampling, blogs, fan fictions... Internet bouleverse les codes de la création / Réforme territoriale : le paysage culturel bouleversé / Intermittents : des cousins à l’étranger.

Et un long entretien d’une figure intellectuelle bientôt à découvrir...

 

Numéro 1 à paraître cet été, au festival d’Avignon avec qui la revue est partenaire.

Alors, vite, participez à son lancement. C’est ici.

http://fr.ulule.com/nectart/

Voir en ligne : http://fr.ulule.com/nectart/

 

 

Précisons en date de ce jour de la San Jordi (23 avril 2015).

 

- Le crowdfunding pour le lancement de la revue NECTART a atteint 35 % de ses objectifs. C’est bien mais il manque 65 % pour que l’opération soit réussie (une campagne de financement participatif qui n’atteint pas son objectif est en effet complètement annulée et le porteur de projets ne bénéficie d’aucune des contributions)Rendez-vous ici

 

- En plus de la revue (ou de l’abonnement), plusieurs contreparties sont proposées : notamment le livre La Bataille de l’Imaginaire et de nombreuses places de spectacles pour cet été ou la saison prochaine, fournies par nos partenaires : 

à Paris, la Maison des métallos (pour le spectacle Kyoto forever 2 de Frédéric Ferrer qui sera créé à la Maison des métallos du 17 novembre au 6 décembre) ; Arcadi pour une exposition dans le cadre de la Biennale des arts numériques ; le Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry,  ; 

à Avignon, le Théâtre des Doms, les Hiv ernales d'Avignon ; 

à Toulouse ou en Midi-Pyrénéesla Grainerie à Balma pour le festival les Européennes de cirque, Circa à Auch, L’Usine à Tournefeuille.

D’autres théâtres et festivals viendront compléter très vite cette liste. Nous vous communiquerons rapidement le détail des spectacles proposés.

 

Pour en savoir plus sur les contreparties du crowdfunding, c'est ici.


F.A.Q.

 Comment faire pour participer au crowdfunding de NECTART par chèque ?

 

Voici la modalité qui n’était en effet pas précisée, mais toute simple : il faut le faire à l’ordre des Editions de l’Attribut   et l’envoyer aux Editions de l’Attribut 43 rue Bayard 31000 Toulouse, en précisant vos nomadressemail et contrepartie désirée 

 

 
 
 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

 
 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 08:30

Les politiques culturelles de la France des années soixante à nos  jours

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°

°°°

Les Lundis de l'INA à la BNF : 13 avril 2015 à 19h – Les politiques culturelles de la France des années soixante à nos  jours.

L'histoire de la politique culturelle française depuis la fondation du ministère des Affaires culturelles par André Malraux en 1959 est faite d'images, de symboles, souvent personnifiée à travers la figure de ses ministres. Référence devenue mondiale, l’ambition première et avant-gardiste a-t-elle su relever son propre défi ?

À partir de quatre séquences d’images d’archives issues des collections de l’Ina, spécialistes et témoins retraceront cette histoire en donnant à voir que le questionnement initial est resté bien souvent d’une grande actualité.

Débat organisé en collaboration avec le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication.

 

 En présence de Maryvonne de Saint Pulgent, présidente du Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication et d’Agnès Saal, présidente-directrice générale de l’Ina.

Avec la participation de :  

Guillaume Bourjeois, secrétaire général du Comité d’histoire, 

Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du théâtre et des spectacles, ancien directeur du Festival d’Avignon, 

Laurent Martin, professeur d’histoire culturelle et médiation culturelle à Paris 3, 

Jean-Claude Pompougnac, correspondant du Comité d’histoire.

 

Télécharger l'invitation >>

 
Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Ressources
commenter cet article
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 09:00

 

L'innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers (…) Elles passent par un processus en plusieurs démarches : émergence, expérimentation, diffusion, évaluation. (Définition du Conseil supérieur de l 'économie sociale et solidaire)

 

Ce qui suit s'adresse à ceux qui travaillent à l'approfondissement, le développement voire la généralisation de ce que l'on nomme éducation artistique et culturelle.

Depuis si longtemps déjà..., sans perdre confiance, malgré toutes les déconvenues. Comme d'autres attendent le Messie.

Et aussi à ceux qui souhaitent comprendre ce que les avatars et les contradictions des politiques culturelles conduites depuis plus d'un demi-siècle doivent à la surdité chronique de notre système éducatif républicain aux idées bien plus anciennes encore de l'éducation nouvelle.

 

On désigne généralement sous le nom de Ratio Studiorum (en français : plan des études) le document qui définit les fondements du système éducatif jésuite, paru en 1598, dont le titre complet est Ratio atque Institutio Studiorum Societatis Iesu. Il est l'œuvre d'un groupe de pédagogues réunis au Collège Romain, qui était à l'époque le collège jésuite de Rome.

 

La Compagnie de Jésus a depuis la Renaissance quadrillé la France de collèges réputés. Qui sont même, comme le rappelle Dominique Salin, jésuite lui-même, «à l'origine du modèle éducatif de l'enseignement secondaire, tel qu'il fonctionne aujourd'hui en Europe, et dans la plupart des pays du monde. Soit des élèves regroupés par niveaux de compétence, en "classes", un temps scolaire fixe et rythmé par la succession des matières, l'alternance de cours magistraux et d'exercices, l'étalonnage de la réussite par un système de notes (emprunté toutefois aux Chinois)».

À leur actif aussi, des pratiques originales, plus ou moins marquées au fil de l'histoire, comme le théâtre en tant qu'école de maîtrise de soi, d'expression et d'élocution, la pratique de l'émulation collective, l'art du débat, l'apprentissage par l'activité et la répétition.

© Guillemette DE LA BORIE , La Croix, 28/04/2009.


Élitisme républicain en deçà des Pyrénées... Et aujourd'hui, au delà, en Catalogne, les jésuites innovent sans complexes.

Finis les devoirs systématiques, les classes magistrales et les examens pour les 800 élèves de trois écoles jésuites sous contrat en Catalogne. Depuis le 1er  septembre, une expérience pilote révolutionne le déroulement du cursus scolaire des élèves de première année de maternelle et celui des enfants de 10 à 12 ans.

Cette dernière période charnière a été bouleversée de fond en comble. Les classes traditionnelles n’existent plus. Deux grands groupes de 60 enfants sont encadrés chacun par trois professeurs. Chaque journée commence par une demi-heure de relaxation. Les professeurs peuvent proposer un texte, une vidéo, une chanson ou simplement le silence. L’ambiance pourrait presque ressembler à celle d’une entreprise.

La réflexion des jésuites de Catalogne a commencé il y a six ans. « Notre mission est de former des personnes pour un “monde global”. Il n’est plus possible de se contenter d’apprendre des leçons comme au XIX  siècle », explique Xavier Argabay, directeur général de la Fundació Jesuïtes Educació. D’où la naissance du projet Horizonte 2020.

Ce responsable aurait pu se contenter d’un comité d’experts pour revoir de fond en comble le système. Il a préféré créer un comité participatif : professeurs, élèves et parents ont proposé 56 000 idées durant deux ans. Les professeurs se sont formés durant neuf semaines pour créer un nouveau programme, entourés par des experts sur l’intelligence multiple.

© Valérie Demon , La Croix 1/04/2015

 

 

 

 
 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 08:30

 

L'innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers. Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d'organisation, de distribution, dans des domaines comme le vieillissement, la petite enfance, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l'exclusion, les discriminations... Elles passent par un processus en plusieurs démarches : émergence, expérimentation, diffusion, évaluation. (Définition du Conseil supérieur de l 'économie sociale et solidaire)

 

Pour une vision élargie de l’innovation

La démarche d’innovation change de nature. Elle est de plus en plus collaborative, de plus en plus rapide et propose des offres en rupture avec l’existant. Au-delà des aspects « technologiques », elle est aussi organisationnelle, sociale, citoyenne, liée aux usages… Elle est de plus en plus co-conçue avec l’usager final dans le cadre d’un processus qui ne se limite plus au couple chercheur/industriel. Toutes ces nouvelles formes d’innovation sont mal prises en compte dans les dispositifs d’accompagnement et de financement de l’innovation. L’innovation sociale se situe dans ce contexte et doit s’associer à toutes les démarches qui plaident pour une vision élargie de l’innovation. Le territoire apparait, en réponse à la mondialisation, comme un espace d’action pertinent pour porter cette vision élargie de l’innovation.

(Rapport de synthèse du Groupe de travail Innovation Sociale. CSESS. Décembre 2011 )

 

°

En savoir plus sur le site de l'AVISE.

 

Oui, fonder et conduire autrement les politiques publiques, c'est possible.

Trouver un exemple d'une telle politique qui consolide et légitime le soutien de la puissance publique à des projets et structures culturels ?

Il suffit de sortir de notre hexagone. Côté nord.

 

SECTION II

Principes généraux

Art. 2

Le présent décret a pour objet le développement et le soutien de l’action des centres culturels afin de contribuer à l’exercice du droit à la culture des populations, dans une perspective d’égalité et d’émancipation.

L’action des centres culturels :

1. augmente la capacité d’analyse, de débat, d’imagination et d’action des populations d’un territoire, notamment en recourant à des démarches participatives ;

2. cherche à associer les opérateurs culturels d’un territoire à la conception et à la conduite d’un projet d’action culturelle de moyen et long termes ;

3. s’inscrit dans des réseaux de coopération territoriaux ou sectoriels. L’action des centres culturels contribue à l’exercice du droit à la culture et plus largement, à l’exercice de l’ensemble des droits culturels par tous et pour tous dans le respect de l’ensemble des droits humains. L’action des centres culturels favorise le plaisir des populations de la découverte culturelle par les pratiques qu’ils déploient.

 

Art. 3 Le Gouvernement peut reconnaître l’action culturelle et octroyer une subvention, dans les limites des crédits budgétaires, au centre culturel qui remplit les conditions et respecte les procédures établies en vertu du présent décret.

 

Lire le Décret relatif aux centres culturels de la communauté Wallonie Bruxelles

 

Mieux comprendre le contexte sur la plate forme ressources du site Art factories Autre(s) parts :

Pour un droit à participer à la vie culturelle (Céline Romainville)

 

A suivre :

Changer, innover c'est possible ; direction le sud

Attention, ce sera du lourd et du pain béni.

 

 

 

 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 10:00

Les politiques culturelles de la France des années soixante à nos  jours

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

© INA/Ministère de la culture et de la communication

°°°

°°°

Les Lundis de l'INA à la BNF : 13 avril 2015 à 19h – Les politiques culturelles de la France des années soixante à nos  jours.

L'histoire de la politique culturelle française depuis la fondation du ministère des Affaires culturelles par André Malraux en 1959 est faite d'images, de symboles, souvent personnifiée à travers la figure de ses ministres. Référence devenue mondiale, l’ambition première et avant-gardiste a-t-elle su relever son propre défi ?

À partir de quatre séquences d’images d’archives issues des collections de l’Ina, spécialistes et témoins retraceront cette histoire en donnant à voir que le questionnement initial est resté bien souvent d’une grande actualité.

Débat organisé en collaboration avec le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication.

 

 En présence de Maryvonne de Saint Pulgent, présidente du Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication et d’Agnès Saal, présidente-directrice générale de l’Ina.

Avec la participation de :  

Guillaume Bourjeois, secrétaire général du Comité d’histoire, 

Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du théâtre et des spectacles, ancien directeur du Festival d’Avignon, 

Laurent Martin, professeur d’histoire culturelle et médiation culturelle à Paris 3, 

Jean-Claude Pompougnac, correspondant du Comité d’histoire.

 

Télécharger l'invitation >>

 

 

 

 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Ressources
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:15
Noblesse d'Etat et droits culturels.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Certes, le titre de cette note relève du fort mauvais jeu de mots. Mais on aurait bien tort de ne pas être attentif à son contenu.

 

Le 12 novembre 20144, le Conseil économique, social et environnemental de la Région Midi-Pyrénées délibérait et votait à l’unanimité un avis élaboré sous l’autorité de la Commission « Santé - Social - Culture » intitulé Culture et lien social.

 

En conclusion de la séance, la parole a été donnée au représentant de l’État, directeur régional des affaires culturelles. Parole forte, qu'on en juge. J'avoue avoir été tenté de croire que tous ses collègues, la ministre et son cabinet partagent ses convictions. J'ai du rêver trop fort.

 

Intervention de Laurent ROTURIER

Directeur Régional des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées

Merci beaucoup Monsieur le Président, Monsieur le Président de la Commission, Messieurs les Vice-présidents, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Économique Social Environnemental Régional de Midi-Pyrénées...

Et vous me permettrez, s’il m’y autorise, d’adresser un amical salut de filiation à Jean-Michel LUCAS qui est présent dans cette salle.

 

Je me garderai bien d’avoir la prétention de conclure vos travaux Monsieur le Président. Mon intervention ne sera qu'une intervention forcément modeste au nom de l’État, dans le respect de l’Assemblée qui est la vôtre et du travail que vous avez mené.

Respect par rapport aux objectifs ambitieux que vous vous étiez fixés.

(…)

Vous avez pris comme premier sujet pratiquement, parmi d’autres tout aussi importants évidemment, les grands enjeux, les grands chantiers, l’aménagement du territoire, la recomposition territoriale, vous vous êtes saisi dès votre installation du sujet culturel qui, pour moi en tant que Directeur régional, était un sujet tout à fait majeur.

(...)

J’entendais tout à l’heure dans les interventions cette question qui est au cœur des préoccupations : y aurait-il une culture élitiste, une culture pour quelques-uns et de l'autre côté une autre culture qui ne serait pas dans cette ambition d’élite ? Je ne vais pas me lancer là dans un grand débat sur la polysémie du terme culture et sur ce que ce terme peut regrouper, mais je ne peux que dire combien j’ai apprécié dans l’avis que vous avez formulé que vous ayez pris ce risque de dire de quoi parle-t-on quand on parle de culture, et d’avoir retenu la définition qui a été celle de la déclaration de Fribourg de 2007. Je trouve que le Conseil Économique a pris un temps d'avance tout à fait conséquent par rapport à l'action publique en général.

Vous avez retenu cette notion d’une culture qui regroupe les valeurs, les croyances, les convictions, les langues, les traditions, les institutions qui sont parfois décriées mais qui sont aussi les outils du vivre ensemble, les outils de la culture, ces institutions doivent être dans cette dynamique, et les modes de vie par lesquels une personne exprime son humanité. Cette définition doit nous guider et doit guider l’action qui est la vôtre dans votre rôle, mais aussi l’action de l'État dans le champ qui est le sien.

Pour la DRAC, pour le ministère de la Culture, pour l'État, les thématiques que vous avez évoquées nous obligent à revoir les modes d’action traditionnels, à les revoir dans la notion d’un triple respect : le respect que l’on doit aux capacités des personnes, vous l'avez développé longuement dans les avis qui ont été exprimés, le respect des œuvres, le respect des acteurs. C’est cette notion de respect qui aujourd’hui est souvent la plus mise à mal, la plus bafouée, la plus violemment jetée en pâture. On le voit dans le quotidien, on le voit dans les pratiques et on le voit malheureusement dans les comportements de celles et ceux qui ont en charge de guider l’intérêt général. Dans cette époque de frilosité, dans cette époque de repli, dans cette époque d’inquiétude, dans cette époque de fragilité économique, la culture malheureusement se retrouve bien souvent comme étant le premier secteur dans lequel les remises en cause sont effectuées. Au niveau du ministère de la Culture nous accomplissons un travail interministériel qui intègre les questions de politique de la Ville, de Santé et d’Éducation, et nous avons développé ici en Midi-Pyrénées cette dimension des conventions Territoire Culture, qui sont destinées à aller sur des territoires où l’offre traditionnelle de la culture n'est pas la plus répandue.

(…)

Ce qui est important dans le travail que vous avez mené Monsieur le Président, c'est sa concrétisation et comment ce travail va pouvoir ensuite être pris en compte par les différents acteurs. Vous interpellez d’ailleurs dans votre avis le ministère de la Culture et la DRAC. Nous intégrons cet avis dans une période qui, contrairement aux idées reçues, n’est pas une période de recul de l'État ; les moyens d’intervention des services déconcentrés ont été non seulement maintenus, mais en volume légèrement augmentés, ce qui nous permet de pouvoir travailler de manière prévisionnelle sur les exercices qui viennent, en confiance et en partenariat avec les collectivités. L'action des ministres successifs, d’Aurélie FILIPPETTI, de Fleur PELLERIN, du gouvernement de Manuel VALLS, fait que la culture reste au centre des préoccupations.

(..)

Dans les préconisations que vous avez développées, j’en ai retenues plusieurs. La charte des valeurs partagées à l’évidence est une nécessité. Elle l’est d’autant plus que nous avons ici, dans ce territoire comme sur presque tout le territoire national, des équipements qui bénéficient de moyens importants de l’État, des collectivités, et le travail sur la charte des valeurs me paraît une nécessité qui doit s’engager immédiatement. Et je vous confirme, Monsieur le Président, la disponibilité des équipes de la Direction des Affaires Culturelles pour accompagner cette réflexion si l'assemblée délibérante du Conseil régional s’en saisit. Vous avez cette ambition de développer dans la charte la « capabilité » de la personne, de développer la palabre, évidemment ce sont des points dans lesquels on retrouve bien l'esprit de l’UNESCO et l’esprit de Fribourg qui nous intéressent et sur lesquels nous sommes disposés à avancer avec les collectivités. Vous avez également dans les préconisations souhaité que les politiques publiques soient plus transversales, cela rejoint pour moi ce qui est une des priorités de l’État aujourd’hui en matière culturelle, c’est d’instaurer une réelle responsabilité partagée. La culture n'appartient pas à l'État, pas plus qu’elle n’appartient à tel ou tel niveau de collectivité. Cette notion de responsabilité partagée est d’ailleurs au cœur des ateliers que le gouvernement va mener sur les territoires dans les semaines qui viennent dans le cadre de la réforme territoriale, et dans le cadre de la réforme de l’État. Il serait tout à fait intéressant et intelligent que Midi-Pyrénées, et peut-être Languedoc-Roussillon demain, en fassent un champ d’action tout à fait novateur. On trouvera bien les moyens de développer.

(...)

Enfin sur les questions d’évaluation, vous avez émis des préconisations qui ne peuvent qu’intéresser l’État. Non seulement nous agréons l’ensemble de votre avis pour avoir pu en discuter au fur et à mesure qu’il s’élaborait, mais nous en sommes demandeurs parce que la culture n'est pas l'affaire de l'État, la culture est un sujet qui doit nous réunir, qui doit nous rassembler et la responsabilité partagée de la culture est pour nous le vecteur essentiel de l’action qui sera la nôtre demain. En terminant mon propos, Jean-Michel LUCAS ne m’en voudra pas de lui emprunter cette citation, il rappelait dans un petit ouvrage ce mot de Georges PEREC « il n’y a rien d'inhumain dans une ville (ou dans la campagne), sinon notre propre humanité ». Je crois Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, que sur cette réflexion-là nous pouvons ensemble bâtir une meilleure capacité des personnes et faire en sorte que la culture soit au cœur du rassemblement démocratique qui doit être le nôtre.

Je vous remercie.

 

On trouvera l'intégralité de cette noble intervention précédée de l'avis du CESER Midi-Pyrénées, fort bien charpenté, au demeurant, en cliquant ici.

 

Et on comprendra mieux son contenu grâce à cet extrait de la page Remerciements de l'avis en question.

 

 

 

Noblesse d'Etat et droits culturels.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 15:55
Sujets de philo bac 2015

Tous les ans, à peu près à la même époque, je fais considérablement grimper les chiffres de fréquentation de ce blog avec un titre de ce ce genre.

 

Pour n'être pas tout à fait inutile aux jeunes filles et jeunes gens qui se préparent (avec plus ou moins de zèle) à affronter l'épreuve de philo, je leur livre ici un vrai corrigé, bien fait, bien structuré, avec de vraies références à de vrais philosophes, extrait du blog d'une professeure qui met son cours en ligne.

 

Et comme,il est beaucoup question ailleurs (et ici aussi) des droits culturels, je propose le sujet suivant:

Est-ce un devoir pour l'homme d'être cultivé ?

 

© PhiloLog, le cours de philosophie de Simone Manon

 

Il faudrait être au dessous du niveau pour ne pas profiter pour signaler l'existence d'un blog qui semble fréquenter les mêmes sentiers de questionnement que La Cité des sens.

Exemple :

LE DEVOIR DE SE CULTIVER « CONTRE » LE DROIT DE SE CULTIVER

Le blog s'appelle Quartier libre.

 

Quartier libre a l’ambition de s’éloigner des pensées consensuelles, des clichés, des sujets vendeurs et habituels, des cultures mainstream.
 La radio, le cinéma, la télévision et maintenant Internet sont les vecteurs de la nouvelle culture contemporaine et alternative, ainsi nous passerons en revue ce qu’ils nous proposent.
 Quartier Libre est une petite cour autonome, un jardin affranchi, une cité indépendante, une impasse vacante, un passage volontaire, un quai incontrôlable, une passerelle dégagée, une société familière, silencieuse, déliée, souveraine.

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Les deux blogs cités ci-dessus semblent bien en sommeil prolongé !

 

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs

Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 16:47
Écrits sur la démocratisation culturelle.

Une histoire de la démocratisation culturelle et de ses mises en œuvre politiques est-elle possible ?

 

J'ai déjà signalé sur ce blog le travail entrepris il y a maintenant trois ans sur l'histoire des politiques de démocratisation culturelle voir ici.

 

 

On trouve de nombreux éléments documentaires sur ce chantier sur les pages du Comité d'histoire.

 

Et ce dernier a pris l'heureuse initiative de publier dans ses Carnets de recherche Écrits sur la démocratisation culturelle, un travail entrepris par Pierre Moulinier co-animateur de ces deux années de séminaire.

On en trouvera ci-dessous le sommaire.

 

Ces éléments de mise en perceptive historique sont particulièrement précieux en cette période où les réformes et les coupes budgétaires portant sur le développement conduisent les professionnels du « monde de la culture » à développer des argumentaires qui méritent d'être contextualisés

Par exemple, pour ne prendre qu'un exemple récent :

 

La Gazette des communes : Une vision transversale de la culture – irriguant les autres champs de compétence (urbanisme, action sociale, développement économique, politique de la ville etc.) – peut-elle aider à sortir des difficultés actuelles des politiques culturelles ?

Madeleine Louan, présidente du SYNDEAC : L’idée est intéressante, et les DAC sont dans leur rôle en la défendant. Cependant, notre discours est un peu différent, car nous mettons l’accent sur la place des artistes et de la création dans la société. Gardons, à l’esprit que les artistes ne sont pas des animateurs. On ne peut pas parler de la dimension sociale ou économique de la culture sans parler des artistes. Sinon le risque est de demander aux politiques culturelles de se substituer, par exemple, à une politique sociale défaillante. Il est impératif de donner et de garantir aux artistes les moyens de travailler. On peut, ensuite, ou en même temps, demander que la culture soit partout et auprès de tous les publics.

Lire l'entretien.
 

 

La question de la démocratisation de la culture est, depuis la fondation du ministère des Affaires culturelles en 1959, la plus importante et la plus débattue parmi les missions de cette administration. Loin de toucher les seuls administrateurs de l’État et des collectivités territoriales, elle concerne les animateurs et les dirigeants des institutions culturelles, leurs publics et la population qu’elles desservent. Car l’emploi de cette notion soulève la question de savoir ce que l’on entend par « l’action culturelle » : à quoi sert-il de diffuser la culture au « plus grand nombre » ?  Quel résultat en attend-on ? En quoi peut consister « l’égalité devant la culture » ? Un vif débat oppose les tenants d’une conception aristocratique des biens culturels, qui ne sauraient être que raffinés et limités en nombre et à petit nombre, et les tenants d’une éducation culturelle du peuple qui font de l’accès à ces biens un parcours libératoire. Nous présentons ici chronologiquement des textes illustrant les termes de ce débat qui a divisé, et divise encore, tant les chercheurs que les militants associatifs et les administrateurs des collectivités publiques, surtout depuis la séparation – jugée encore « catastrophique » par certains – entre les ministères de la Culture et de Jeunesse et Sports.

 

ÉDUCATION POPULAIRE / ANIMATION SOCIOCULTURELLE

 

ANIMATION SOCIOCULTURELLE / ACTION CULTURELLE

 

DÉMOCRATISATION CULTURELLE / DÉMOCRATIE CULTURELLE

 

ACTION CULTURELLE / ACTION SOCIOCULTURELLE

 

 DIFFUSION SOCIALE DE LA CULTURE

 

DIVERSITÉ CULTURELLE ET MÉDIATION

 

DÉMOCRATISATION, LE RETOUR

 

DE LA DÉMOCRATISATION A LA CULTURE POUR CHACUN

 

ART / CULTURE

 

CONCLUSION

 

 

 

 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

pied février 2015
 
pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité Ressources Les politiques culturelles en débat
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 10:28
Images de l'art vivant.

Alfred H., victime lui aussi, des restrictions budgétaires.

 

Ci-dessous, rue de Valois, l'escalier vers le premier étage (le salon des Maréchaux et le bureau de la ministre) et ça fait plus d'un an que ça dure. Encore un monument en péril ?

 

Images de l'art vivant.

Quand le marketing culturel arrive jusque dans la France profonde !

Images de l'art vivant.

Quand l'art est à l’ordre du jour et à l'agenda.

Images de l'art vivant.

Sauvegardons le patrimoine !

Images de l'art vivant.
Images de l'art vivant.

 

pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Actualité
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 20:11

Les objectifs et les choix de l'action culturelle sont inscrits dans un triangle dont les trois côtes sont : les relations d'opposition, de complémentarité ou de mimétisme à l'égard des marchés culturels ; les équilibres entre patrimonialisation, gestion identitaires des héritages et innovation ; les conceptions du rôle intégrateur ou différenciateur de l'appropriation de la culture.

°

 

Encore et toujours tenter d'y voir clair (autant que faire se peut).

°

La culture des politiques culturelles.

Pierre-Michel Menger : Conclusion de l'article Culture du Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, sous la direction d'Emmanuel de Waresquiel, Larousse, CNRS Editions, Paris, 2001.

 

 

Il faut aussi signaler la clarification proposée par l'Institut de Coopération pour la Culture dans son document de présentation ( janvier 2014).

 

Pour l’Institut..., plusieurs défis contemporains sont alors à prendre en compte et à intégrer dans un horizon public et démocratique élargi de l’action publique en faveur de la culture (...)

Face à ces risques qui peuvent être mortels s’ils ne sont pas assumés dans une prise en compte publique et démocratique renouvelée des questions culturelles, trois référentiels sont actuellement en présence. Ils se confrontent aujourd’hui au sein des politiques culturelles publiques, sans pour autant qu’aucun d’entre eux ne puisse prétendre fournir à lui seul la clé de voûte stabilisante d’une nouvelle façon non seulement de plus singulièrement vivre, mais aussi de mieux vivre ensemble :

 

- le référentiel historique de l’aide à la création professionnelle, où le thème du soutien à l’excellence artistique, scientifique et culturelle ne cesse de chercher à se compléter d’une visée d’accès du plus grand nombre à cette offre, de fait de plus en plus fournie et diversifiée ;

 

- le référentiel récent et substitutif de la réelle importance économique des secteurs de la production et de la diffusion artistiques, culturelles et créatives, sous l’angle de l’apport en activité, en emploi, en valeur ajoutée monétarisée ou en attractivité des territoires à l’échelle nationale, européenne et internationale.

 

- le référentiel émergent qui met au centre de toute légitimité le droit de chaque personne à faire reconnaître sa propre identité culturelle (individuelle et communautaire) ou à construire son propre parcours d’identité culturelle, tout en restant en devoir de bienveillance et d’hospitalité vis-à-vis des autres manifestations de l’expression et de la diversité culturelles.

 

En ce début de 21ème siècle, ces trois référentiels revendiquent chacun de pleinement participer à une société autant de développement personnel plus qualitatif que de développement collectif plus soutenable.

(...)

l'Institut de Coopération pour la Culture 

 

Les actuels débats autour des « compétences » culturelles (celles de collectivités publiques, comme celles des « professionnels ») méritent donc mieux que les arguments rebattus depuis des décennies par les groupes de pression « canal historique » de ces derniers : 

 

De son côté, le SYNDEAC, avait émis une mise en garde. La notion de droits culturels , qu' il estime louable sur un plan humaniste , serait susceptible de dériver vers un droit opposable qui viendrait heurter la liberté de programmation artistique. Des groupes de pression se réclamant de minorités culturelles pourraient réclamer, au nom des droits culturels , la représentation d ' un genre artistique ou, au contraire contester une programmation . Le débat sur la question doit d 'abord avancer au sein du secteur du spectacle . Il n' était en tous cas pas mûr pour passer à l ' Assemblée nationale .

 

Le Lettre du Spectacle, n° 356, 20 février 2015.

 

Pour laisser tout sa place au débat démocratique, voir la réponse de Jean-Michel Lucas sur la nécessaire liberté d'expression artistique (habilement confondue d'ailleurs par le syndicat patronal des scènes -légitimement- subventionnées par l'argent public avec la liberté de programmation).

 

Dans la tribune "Qui a peur des droits culturels", publiée par  l'Humanité, nous nous sommes, de plus, étonnés collectivement de  l'hostilité infondée que soulève cette référence aux droits humains  fondamentaux.  http://www.humanite.fr/qui-peur-des-droits-culturels-565751
Mais cela n'a pas suffi à vaincre les faux semblants : j'entends, ici ou  là, de la part de professionnels de la culture, que leur autonomie et  leur liberté de programmation seraient menacées si le législateur  introduisait les droits culturels dans la loi.

Il faut donc, une nouvelle fois, réagir à ces gribouillages  intellectuels, pour redire que les droits culturels sont, d'abord,  fondés sur la liberté d'expression artistique, ......en espérant que les  détracteurs comprennent, ainsi, qu'il serait de leur intérêt  professionnel que les députés reprennent à leur compte l'amendement du  Sénat. 

 

Lire l'argumentaire de Jean-Michel Lucas.

 

 

 

 

 

pied février 2015
 

°

°

°

°

 

Consultez aussi sur ce blog  :

 

 

Liens conseillés.

 

Politiques culturelles (mon fil d’actualités sur Scoop'IT)

 

Actualités des politiques culturelles (nombreux autres fils d'actualités).

 

 

 

 

Votre blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. Il lui a été attribué un numéro international normalisé (ISSN) :


 Titre : La Cité des sens

 ISSN : 2270-3586

 

 

  

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

     Share

Teads - Top des blogs
Repost 0
Published by J.C. POmpougnac Jean-Claude Pompougnac - dans Les politiques culturelles en débat Divergences
commenter cet article

Présentation

  • : La Cité des sens. Culture et politique.
  • La Cité des sens. Culture et politique.
  • : Les politiques culturelles aujourd'hui et leur histoire. Culture et politique, ressources, documents, analyses et débats par Jean-Claude Pompougnac .
  • Contact

Profil

  • Jean-Claude Pompougnac
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu  DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.
  • Responsable du service de la recherche à la BPI (Centre Pompidou) puis conseiller au cabinet du Ministre de la culture (Jack Lang), j'ai dirigé ensuite la Délégation au développement et aux formations de ce même ministère. A l’issue d’une alternance politique, très élégamment remercié par Jacques Toubon arrivé rue de Valois je me suis vu offrir le poste de directeur de l'Institut français de Barcelone. Quatre ans après, le ministère des affaires étrangères a jugé mes compétences insuffisamment diplomatiques. En conséquence, à partir de 1999, j'ai dirigé la DRAC Centre à Orléans. Remercié par la Droite,. j'ai ensuite crée l'un des premiers EPCC, ARCADI en Île-de-France. Remercié par la Gauche je suis devenu DAC de la ville de BONDY (93). Aujourd'hui consultant. Membre de l'Institut de coopération pour la culture et correspondant du Comité d'histoire du MCC où j'ai contribué à la conception de séminaires et de journées d'études.

Recherche

Articles Récents

  • Les politiques culturelles en débat : questions de sens.
    Bien rares sont les commentaires publiés sur ce blog consacré aux rapports entre culture et politique ! Et qui plus est, compte tenu de l'ergonomie de cette plate-forme, ils ne sont pas très visibles. Ma note précédent ( Mettre l'artiste au cœur de la...
  • Mettre l'artiste au cœur de la cité ?
    UNE ARCHIVE... Je fouille, je range, je classe... ces dernières semaines, comme vous, j'ai compris de nouveau que le pire n'est pas toujours certain. Mais quand même! Grosse fatigue ! J'essaie de mettre de l'ordre, à défaut de pouvoir le faire dans mes...
  • Institution et formation
    Recension de cet ouvrage collectif, tiré de la thèse de Sébastien Charbonnier : « Quand y a-t-il philosophie ? Apprendre la pratique d'un art de penser » publiée sous le titre : Que peut la philosophie ? , Éd. du Seuil, 2013 Si cet ouvrage figure dans...
  • Équipements culturels, centres d’intelligibilité du monde ?
    Suite de la note précédente consacrée aux politiques de développement de la lecture et à un retour sur la journée d'études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de...
  • L'école et la démocratisation de la lecture.
    J’avais déjà signalé ici même la Journée d’études Livre, lecture et politiques de démocratisation culturelle organisée par l’ENSSIB, la BPI et le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, il y a un peu plus d'un an. Cette journée...
  • Gauche, fin et suite : les visionnaires de 1992
    Au printemps 1992, au moment où je participais à ce collectif et figurais parmi les premiers signataires de l'appel ci-dessous, Emmanuel Macron avait tout juste 15 ans, Benoît Hamon, 25 ans était assistant parlementaire d'un député PS avant de devenir...